La loi ELAN a été votée définitivement mardi

Les sénateurs ont voté ce texte mardi à une large majorité. Le texte est désormais adopté par le Parlement. 

Avec 201 voix et 127 voix contre sur 328 suffrages exprimés, la loi portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN) a été adoptée ce mardi. Cette loi vise à « faciliter la construction et la rénovation du parc bâti », à « redonner la nécessaire confiance aux acteurs de l’aménagement et du bâtiment et d’accompagner une société en mouvement ». « Il s’agit de lutter contre les fractures territoriales, d’améliorer les solutions de logement pour les plus démunis et de fluidifier les parcours résidentiels notamment des plus fragiles », rappelle le ministère.

« Je tiens à saluer le travail que nous avons mené ensemble et qui a permis d’arriver au vote solennel de cette loi qui répond aux enjeux essentiels pour la vie quotidienne des Français. Faciliter, accélérer l’action de ceux qui construisent, rénovent, aménagent : collectivités locales, aménageurs, bailleurs sociaux, investisseurs, promoteurs, entreprises, artisans. Tout cela pour apporter le meilleur service possible à nos concitoyens, aux habitants de nos territoires. Nous venons de franchir une étape importance car la loi ELAN va apporter des solutions aux besoins de nos concitoyens. Il s’agit de répondre au manque de logements en facilitant l’acte de construire tout en protégeant les plus fragiles», a précisé Julien Denormandie, le ministre chargé de la Ville et du logement, dans un communiqué.

Des mesures pour la location

La loi permettra d’améliorer l’accès au logement, d’améliorer le cadre de vie en dynamisant l’aménagement des territoires, de simplifier les normes et faciliter la construction, selon le ministère.

Dans le parc privé, on notera la création d’un « bail mobilité », pour faciliter la location de logements et répondre aux besoins des étudiants ou professionnels en mobilité. Il est également prévu de favoriser le bail numérique au bénéfice des locataires. Enfin, l’encadrement des loyers pourra être expérimenté avec les collectivités qui le souhaitent, dans les agglomérations les plus tendues. La loi prévoit également l’encadrement de la location touristique dans les grandes agglomérations afin qu’elles ne réduisent pas l’offre locative privée.

Du point de vue des locataires en difficulté, la loi prévoit une prévention des expulsions des locataires surendettés, en améliorant et en coordonnant les procédures de prévention des expulsions et de surendettement. Les bureaux vacants pourront être réquisitionnés pour héberger les sans-abris.

Favoriser le regroupement des organismes HLM

Dans le secteur du logement social, la loi prévoit de favoriser le regroupement des organismes HLM pour une meilleure efficacité dans leur gestion, et pour permettre de construire et rénover plus de logements sociaux. La mixité sociale sera favorisée, et les moyens financiers des bailleurs seront, selon le gouvernement, renforcés, avec la simplification de la vente des logements sociaux, qui permettra à davantage de locataires HLM d’accéder à la propriété. La loi prévoit davantage de mobilité dans le parc social avec un réexamen de la situation des locataires HLM tous les 3 ans.

Faciliter la construction

La loi porte la logique de logements évolutifs dans le neuf, « pour pouvoir s’adapter facilement aux besoins des habitants tout au long de la vie. 20 % de ces logements seront directement adaptés au handicap moteur ».

Parmi les mesures attendues par les promoteurs, on trouve l’accélération des recours et lutter contre les recours abusifs. L’objectif est de limiter les délais de jugement des contentieux d’urbanisme à 10 mois au lieu de 24 mois. Le but est également d’engager la mutation de la ville en transformant les bureaux vacants en logements. Le gouvernement vise d’ici fin 2020, la transformation d’au moins 500.000 m² de bureaux en logement.

La loi prévoit en outre la simplification des procédures d’aménagement et l’accompagnement des collectivités territoriales grâce au projet partenarial d’aménagement (PPA), à la grande opération d’urbanisme (GOU) et à l’opération de revitalisation du territoire (ORT).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Collomb se targue d’être « le seul à défendre l’Anneau des sciences »


Le maire de Lyon et candidat à la présidence de la Métropole passait ce mercredi son grand oral devant les acteurs du BTP : BTP Rhône, mais aussi la FFB et la FPI.


Villeurbanne : inauguration du cours Émile-Zola réaménagé


Les travaux portant sur une partie de cet axe structurant de la ville concernaient la tranche comprise entre l’avenue Thiers et la rue Hippolyte Kahn.


Villeurbanne : les réalisations et projets de 2020

 
L’année prochaine verra la livraison d’équipements majeurs, et la poursuite de projets urbains tels que Gratte-Ciel centre ville, la ZAC Grandclément, le « Terrain des Soeurs », et le quartier de la Soie.


Grenoble-Alpes Métropole : le PLUi a été adopté

Le Conseil de la Métropole de Grenoble a approuvé le projet de plan local d’urbanisme intercommunal ce vendredi.


Béatrice Vessiller veut bâtir rapidement une école sur la ZAC Grandclément

La candidate écologiste à la mairie de Villeurbanne présentait mercredi dernier ses propositions en matière d’éducation.


Patrick Bouchain, Grand Prix de l’urbanisme 2019

Jacqueline Gourault et Julien Denormandie ont remis mardi ce prix à l’architecte et scénographe.


Comment les rivières ont accompagné l’essor industriel de Tarare

FRANCHIR LA BERGE – L’essor de l’industrie dans cette petite ville de l’ouest rhodanien a été permis par l’exploitation des rivières la traversant.
» EVENEMENT PARTENAIRE : le CAUE organise l’exposition « Franchir la berge« 


Le club de l’OURS reçoit David Kimelfeld ce jeudi

Le président de la Métropole va clore ce 12 décembre les petits déjeuners de l’année du club de l’OURS, « Ouvrage, Urbanisme, Réflexion, Société ».


Signature du contrat de ville métropolitain


Le préfet délégué pour l’égalité des chances et le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à la politique de la ville ont signé vendredi un protocole d’engagements réciproques renforcés.


T7, métro B vers Rillieux : probables axes de développement des TCL

La Métropole a, ces dernières années, travaillé sur certains futurs axes de transports en commun, tandis que d’autres font consensus tant chez les élus de la majorité qu’au sein de la droite métropolitaine.


Les projets de Bouzerda et Kimelfeld satisfont les élus du nord de la Métropole

La présentation des «projets secrets» de la présidente du Sytral et ceux de David Kimelfeld, qui prévoient une extension du métro jusqu’à Rillieux, sont de nature à satisfaire les élus qui avaient récemment plaidé en ce sens.


Le plan à long terme de Kimelfeld pour les transports dans la Métropole


David Kimelfeld a présenté lundi ses propositions consécutives à l’abandon du projet d’Anneau des sciences.
» T7, métro B vers Rillieux : probables axes de développement des TCL
» David Kimelfeld souhaite intégrer le tram-train de l’ouest lyonnais au Sytral


Coup d’envoi pour l’écoquartier des Orfèvres à Trévoux

Les premiers coups de pioche du futur groupe scolaire de l’écoquartier des Orfèvres à Trévoux, aménagé par la SERL ont été donnés ce samedi.


« Je veux une montée en gamme du centre-ville de Villeurbanne »

null
Marc Atallah est le candidat LR à la mairie de Villeurbanne. Nous évoquons avec lui sa vision en matière d’urbanisme et d’équipements publics.


Lyon 3 : des arbres supplémentaires avenue Lacassagne

Pour végétaliser cet axe du 3e arrondissement, 20 arbres ont été plantés.