Capelli confirme ses objectifs

Le groupe a fait état hier de son chiffre d’affaires semestriel.

Avant la publication de ses résultats semestriels, le groupe a fait état hier de son chiffre d’affaires sur six mois. Celui-ci s’établit à 82,6 millions d’euros en croissance de 32%. Il confirme ainsi « un rythme de développement élevé avec un chiffre d'affaires au premier semestre en croissance de 32% ». Ces chiffres valident selon lui la capacité du groupe « à largement surperformer le marché ».

Le backlog s’avère quant à lui être en progression de 41% à 414 millions d’euros, ce qui permet à la structure de réaffirmer ses objectifs 2018/2019 avec « une progression du chiffre d'affaires supérieure à la croissance historique ».
Les réservations restent à des niveaux élevés avec deux semaines record, qui dépassent chacune les 14 millions d’euros de ventes de lots en diffus en novembre. « À titre d'exemple, deux lancements de programmes récents viennent de dépasser les 50% de pré-commercialisation en seulement un week-end de portes ouvertes ». Par ailleurs, les nouvelles agences de Lille et Bordeaux sont en phase de montée en puissance et génèrent une bonne activité La poursuite du maillage national va se prolonger avec l'ouverture de Marseille.

A l’international, le chiffre d'affaires et le backlog sont en hausse. « La dynamique de déploiement et de croissance est particulièrement forte en Suisse et limitrophe avec des projets en cours de dépôts d'autorisation représentant plus de 200 millions d’euros de chiffre d'affaires. Le lancement d'une première opération en Allemagne est en cours d'études ».
Le groupe a fait état d’une campagne d'achats soutenue notamment sur la fin du semestre pour assurer la croissance forte de la deuxième partie d'exercice, à l'image des années précédentes. « Cette campagne d'achats s'est accompagnée de plus de 20 lancements commerciaux depuis le début de l'exercice », note-t-il.

Opportunités

De nouvelles opportunités de développement assurant la croissance future sont affichés, avec les rachats d'opérations matures (permis purgés) en France et au Luxembourg, et la création d'une cellule dédiée aux grands appels d'offres et notamment ceux lancés dans le Grand Paris.
Le groupe fait également état d’un accroissement de la notoriété et de la place d'acteur majeur du secteur « avec une visibilité nationale et internationale accrue sur des opérations d'envergure comme le prouve la réussite du lancement de l'opération de réhabilitation de Saint-André-lez-Lille, plus grosse opération actuellement en cours dans les Hauts-de-France ».
Capelli confirme ses objectifs à court et moyen terme « avec en ligne de mire l'objectif de dépasser les 300 M€ de chiffre d'affaires d'ici l'exercice 2020. Cette croissance est soutenue par une stratégie s'appuyant sur des axes de diversification qui sécurisent le modèle de développement »/






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Capelli: croissance du chiffre d’affaires de 32% à 82,6 millions d’euros

Le groupe a également fait état d’un résultat net part du groupe en progression de 62% à 2,5 millions d’euros.


Capelli lance les travaux de ses nouveaux bureaux

Le groupe a récemment ouvert un « Capelli Store », à Villeurbanne, et lance les travaux de son siège administratif lyonnais, situé avenue Maréchal Foch, dans le 6e arrondissement de la ville.


« Les locataires sont séduits par l’emplacement »

Guillaume Lapp est le directeur général délégué de Dentressangle Foncière Immobilière. Il évoque la commercialisation de Convergence.


Capelli confirme ses objectifs

Le groupe a fait état hier de son chiffre d’affaires semestriel.


Altarea Cogedim va racheter Severini

Le groupe est entré en négociations exclusives avec les actionnaires du promoteur immobilier en vue de son achat. Cette opération pourrait permettre au groupe de se renforcer en Nouvelle Aquitaine.


La fusion entre Tour Eiffel et Affine est actée

Le traité de fusion relatif au projet de fusion-absorption d’Affine par la Société de la Tour Eiffel a été signé jeudi.


Une montée en puissance du dispositif Ecoreno’v

null
Le congrès du bâtiment durable a été l’occasion d’une visite d’une copropriété éco-rénovée via ce dispositif. Le nombre de dossiers d’éco-rénovation tend à nettement augmenter.
» Le 7ème congrès national du bâtiment durable s’est tenu à Lyon


La FFB se félicite d’une «continuité bienvenue» dans le gouvernement

La fédération s’est dans un communiqué félicité « du double message que porte la nomination du nouveau gouvernement Philippe pour le secteur du bâtiment ».


Une convention pour la rénovation de 60.000 logements du parc privé

L’État, l’Anah et le réseau Procivis ont signé la semaine dernière une convention opérationnelle en faveur de cette rénovation.


Ampère Gestion et Swiss Life AM Real Estate France acquiert 80% de Foncière Vesta

Cette acquisition a été réalisée auprès  d’ICF Novedis, filiale du Groupe SNCF.


Lancement par l’État du plan « Initiative copropriétés »

Julien Denormandie, a lancé mercredi à Marseille le premier comité de pilotage de ce plan visant à lutter contre les propriétés dégradées.


« Stop au racket fiscal sous couvert d’écologie ! »

Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Il évoque le marché locatif, mais aussi la forte hausse de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel, qui risque d’annihiler les efforts des copropriétaires en faveur de la performance énergétique des bâtiments.


3ème édition des « journées de l’immobilier SLCI »

Le groupe rassemblait ce lundi ses partenaires en préambule de cette semaine où le groupe réalise des offres spéciales sur divers produits du groupe.


Casino cède ses murs de Monoprix

Le groupe a signé une promesse de vente avec un investisseur institutionnel portant sur les murs de 55 magasins Monoprix.


Vers une fusion entre Société de la Tour Eiffel et Affine

Le groupe détiendra un portefeuille immobilier de plus d’1,7 milliards d’euros et disposera de positions géographiques renforcées dans le Grand Paris comme dans les métropoles régionales.