Rhônexpress : La Métropole veut faire diminuer les tarifs

Le Syral et la Métropole ont annoncé le lancement d’une renégociation du contrat de concession de Rhônexpress, avec pour objectif une baisse des tarifs, des offres alternatives, et l’amélioration de la mobilité dans l'est lyonnais.

David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon et Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral ont annoncé le lancement d’une renégociation du contrat de concession de Rhônexpress à l’occasion de la réunion du Conseil syndical du Sytral de ce vendredi. Le contrat de concession avait été conclu à l’époque entre le Conseil général du Rhône et Vinci le 1er mars 2007 pour une mise en service effective le 9 août 2010 avec échéance au 31 décembre 2038.

« J'ai annoncé avec le SYTRAL, ma volonté de renégocier le contrat du RhôneExpress, qui relie l'aéroport Saint-Exupéry au centre de Lyon. Cette renégociation a 3 objectifs :👉🏻 diminuer les tarifs, proposer des offres alternatives, et améliorer la mobilité dans l'est lyonnais », a indiqué David Kimelfeld dans un tweet.

La Métropole de Lyon finance à ce jour l’intégralité des coûts supportés par le Sytral en application du contrat de concession. Ce contrat imposait à Rhônexpress un monopole de la desserte de l’aéroport Saint Exupéry. La démarche commune annoncée ce vendredi pour la renégociation du contrat poursuit trois objectifs, à savoir le développement de solutions pour améliorer la mobilité du quotidien et la desserte de l’est lyonnais au bénéfice des usagers de la ligne de tramway T3 aujourd’hui saturée et afin d’assurer plus de cadencement.

La Métropole et le Sytral menacent de résilier le contrat de concession

La renégociation doit permettre la mise en œuvre de solutions alternatives concurrentielles notamment pour la desserte de la plateforme aéroportuaire en assurant la reconnexion des lignes régulières de la CCEL. Il s’agit également de diminuer les tarifs jugés « excessifs » pour les usagers.

La Métropole et le Sytral indiquent que la négociation sera conduite conjointement par Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral et Gérard Claisse, vice-président de la Métropole en charge des marchés publics. Le 30 avril, une première réunion de travail se tiendra entre les parties. La volonté commune du Sytral et de la collectivité est de parvenir à la signature d’un avenant au contrat d’ici à l’automne de cette année.

La détermination semble être de mise, au vu des termes du communiqué. « Si les discussions souhaitées avec les actionnaires de Rhônexpress n’aboutissaient pas dans ce délai, le Sytral et la Métropole de Lyon examineront toutes les solutions juridiques pouvant aller jusqu’à la résiliation du contrat de concession », menace la Métropole.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Le remplacement de Rhonexpress par le Tram T3 ne détériorera pas la qualité du service.
Pour Rhônexpress le temps de parcourt actuel est de 30 minutes pour le trajet plus 8minutes de temps d’attente d’une rame à l’autre soit au total 38 minutes.
—————————
Pour le tram T3 le temps de parcoure futur sera de 25minutes (Part-Dieu à Meyzieu ZI) plus 4 minutes (temps d’arrêt nécessaire qu’il faut ajouter pour desservir une station supplémentaire à Villeurbanne une à Décines et deux Meyzieu et une à Pusignan ZI) plus 7 minutes (temps de parcourt des 7Km séparant Meyzieu ZI à St Ex) plus 2 minutes de temps d’attente d’une rame à l’autre soit au total 38 minutes.
D’autre part actuellement la fréquence en heure de pointe est de 10 rames par heure pour T3 (une rame toutes les 6minutes) plus 4rames par heure pour Rhônexpress (une rame toutes les 15minutes) soit au total 14 rames par heure.
Avec une desserte de St Ex par T3 la fréquence pourra être une rame toutes les 3minutes soit 20 rames par heure
Pour conséquence 6 rames de plus part heure mais doublement de la capacité de la ligne T3.

Rhonexpress en quelques chiffres:

Le cout de Rhônexpress c’est 120 millions d’euros.

Rhônexpress a été financé pour l’essentiel (à 85%) par les contribuables du Département du Rhône et depuis 2015 par ceux de la METROPOLE.
———————–
Le contrat n’a pas été le négocié par le SYTRAL mais le Département « Mr MERCIER » propriétaire de la ligne de l’EST.
————————
Le département a fourni une subvention de 40 millions d’euros sur les 120 du cout total.

Les actionnaires que vous citer on fourni 17 millions d’euros.

Le reste a été emprunté 63 millions.
Cet emprunt est remboursé tous les ans pour un montant de 3.25 millions d’euros durant 30ans « 2008à 2038 » par le Département et le SYTRAL depuis 2015
A ce jour le montant du remboursement avoisine les 5 millions d’euros ce qui fait prés de 100millions d’euros que la METROPOLE « nos impôts » via SYTRAL va verser à Rhônexpress jusque à la fin du contrat.

Rhônexpress n’assure que les couts de fonctionnement, l’infrastructure est déjà la propriété du SYTRAL.
Rhônexpress :
Chiffre d’affaire environ 12millions « moyenne : 1,2millions de passagers à 10euros ».
Résultats « Bénéfice net » : environ 1,3millions d’euros

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Stationnement sécurisé des vélos à Lyon : LPA teste une formule horaire

Ce stationnement horaire est testé dans trois parcs de la ville de Lyon, en presqu’île et à la Part-Dieu.


Les logements de classe E seront considérés comme indécents en 2034

La commission mixte paritaire du Sénat et de l’Assemblée nationale a adopté et modifié le volet rénovation des bâtiments du projet de loi Climat et résilience.


Flambée des matériaux dans le BTP : la FFB salue «des avancées significatives»

Olivier Salleron, président de la FFB

Les professionnels du secteur ont rencontré jeudi plusieurs ministres. Une prise en charge du coût de la mise en activité partielle des salariés du BTP est étudiée, quand elle résulte d’une telle pénurie.


Inauguration du «passage France Péjot» dans le 2e arrondissement de Lyon

nullCe passage sous l’échangeur de Perrache, qui a pris le nom d’une grande héroïne lyonnaise de la Résistance, permet une meilleure liaison entre la place des Archives et la place Carnot.


La Métropole de Lyon veut favoriser l’habitat participatif

La collectivité souhaite la réalisation de plusieurs projets de ce type chaque année sur le territoire de la Métropole.


Le projet de ligne T10 en concertation

Une grande phase de concertation sur le projet de création de ligne de tramway entre Vénissieux et Gerland est organisée du 23 août au 23 octobre.


Lyon-Turin : Vinci et Eiffage remportent une part majeure du creusement du tunnel de base

Les trois marchés de creusement du tunnel de base côté France ont été attribués aux groupements conduits par Eiffage Génie Civil, Vinci Construction Grands Projets, et Implenia Suisse.


La Montée de Choulans va passer en 2×1 voie pour les voitures

Pour sécuriser l’axe, la Métropole et la Ville ont décidé qu’une voie dédiée aux bus et vélos sera, à la rentrée, créée dans les deux sens, passant ainsi le reste de la circulation en configuration 2×1 voie.


A46 Sud : ouverture de la concertation publique

nullL’État et son concessionnaire, Autoroutes du Sud de la France (ASF), ont étudié un projet d’aménagement de l’autoroute et du nœud de Manissieux avec l’autoroute A43.


Élections régionales : nette victoire de Laurent Wauquiez

Le président sortant d’Auvergne-Rhône-Alpes est largement arrivé en tête au second tour des élections régionales.


Vénissieux : Swiss Life AM France acquiert une résidence étudiants

nullVinci Immobilier et Swiss Life Asset Managers France ont annoncé avoir conclu la vente en état futur d’achèvement (VEFA) d’une résidence étudiants dénomée « Student Factory » à Vénissieux


Le climat des affaires et l’opinion des entrepreneurs du bâtiment s’améliorent

nullL’INSEE a fait part ce matin de son indicateur sur le climat des affaires, et de son enquête de conjoncture dans l’industrie du bâtiment.


Une piscine fait augmenter la valeur d’un bien immobilier

Le site spécialiste de l’estimation immobilière en ligne, Meilleurs Agents, a publié une étude portant sur la plus-value apportée par une piscine sur la valeur d’un bien immobilier.


Villeurbanne : un nouveau complexe sportif dans le quartier Cusset Bonnevay

L’ouverture de ce nouvel équipement est prévue pour septembre 2022.


La FFB reste vigilante dans un contexte de reprise d’activité

Si l’activité repart assez nettement, la fédération française du bâtiment attire l’attention sur la flambée des prix des matériaux.