Rhônexpress : La Métropole veut faire diminuer les tarifs

Le Syral et la Métropole ont annoncé le lancement d’une renégociation du contrat de concession de Rhônexpress, avec pour objectif une baisse des tarifs, des offres alternatives, et l’amélioration de la mobilité dans l'est lyonnais.

David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon et Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral ont annoncé le lancement d’une renégociation du contrat de concession de Rhônexpress à l’occasion de la réunion du Conseil syndical du Sytral de ce vendredi. Le contrat de concession avait été conclu à l’époque entre le Conseil général du Rhône et Vinci le 1er mars 2007 pour une mise en service effective le 9 août 2010 avec échéance au 31 décembre 2038.

« J'ai annoncé avec le SYTRAL, ma volonté de renégocier le contrat du RhôneExpress, qui relie l'aéroport Saint-Exupéry au centre de Lyon. Cette renégociation a 3 objectifs :👉🏻 diminuer les tarifs, proposer des offres alternatives, et améliorer la mobilité dans l'est lyonnais », a indiqué David Kimelfeld dans un tweet.

La Métropole de Lyon finance à ce jour l’intégralité des coûts supportés par le Sytral en application du contrat de concession. Ce contrat imposait à Rhônexpress un monopole de la desserte de l’aéroport Saint Exupéry. La démarche commune annoncée ce vendredi pour la renégociation du contrat poursuit trois objectifs, à savoir le développement de solutions pour améliorer la mobilité du quotidien et la desserte de l’est lyonnais au bénéfice des usagers de la ligne de tramway T3 aujourd’hui saturée et afin d’assurer plus de cadencement.

La Métropole et le Sytral menacent de résilier le contrat de concession

La renégociation doit permettre la mise en œuvre de solutions alternatives concurrentielles notamment pour la desserte de la plateforme aéroportuaire en assurant la reconnexion des lignes régulières de la CCEL. Il s’agit également de diminuer les tarifs jugés « excessifs » pour les usagers.

La Métropole et le Sytral indiquent que la négociation sera conduite conjointement par Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral et Gérard Claisse, vice-président de la Métropole en charge des marchés publics. Le 30 avril, une première réunion de travail se tiendra entre les parties. La volonté commune du Sytral et de la collectivité est de parvenir à la signature d’un avenant au contrat d’ici à l’automne de cette année.

La détermination semble être de mise, au vu des termes du communiqué. « Si les discussions souhaitées avec les actionnaires de Rhônexpress n’aboutissaient pas dans ce délai, le Sytral et la Métropole de Lyon examineront toutes les solutions juridiques pouvant aller jusqu’à la résiliation du contrat de concession », menace la Métropole.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Le remplacement de Rhonexpress par le Tram T3 ne détériorera pas la qualité du service.
Pour Rhônexpress le temps de parcourt actuel est de 30 minutes pour le trajet plus 8minutes de temps d’attente d’une rame à l’autre soit au total 38 minutes.
—————————
Pour le tram T3 le temps de parcoure futur sera de 25minutes (Part-Dieu à Meyzieu ZI) plus 4 minutes (temps d’arrêt nécessaire qu’il faut ajouter pour desservir une station supplémentaire à Villeurbanne une à Décines et deux Meyzieu et une à Pusignan ZI) plus 7 minutes (temps de parcourt des 7Km séparant Meyzieu ZI à St Ex) plus 2 minutes de temps d’attente d’une rame à l’autre soit au total 38 minutes.
D’autre part actuellement la fréquence en heure de pointe est de 10 rames par heure pour T3 (une rame toutes les 6minutes) plus 4rames par heure pour Rhônexpress (une rame toutes les 15minutes) soit au total 14 rames par heure.
Avec une desserte de St Ex par T3 la fréquence pourra être une rame toutes les 3minutes soit 20 rames par heure
Pour conséquence 6 rames de plus part heure mais doublement de la capacité de la ligne T3.

Rhonexpress en quelques chiffres:

Le cout de Rhônexpress c’est 120 millions d’euros.

Rhônexpress a été financé pour l’essentiel (à 85%) par les contribuables du Département du Rhône et depuis 2015 par ceux de la METROPOLE.
———————–
Le contrat n’a pas été le négocié par le SYTRAL mais le Département « Mr MERCIER » propriétaire de la ligne de l’EST.
————————
Le département a fourni une subvention de 40 millions d’euros sur les 120 du cout total.

Les actionnaires que vous citer on fourni 17 millions d’euros.

Le reste a été emprunté 63 millions.
Cet emprunt est remboursé tous les ans pour un montant de 3.25 millions d’euros durant 30ans « 2008à 2038 » par le Département et le SYTRAL depuis 2015
A ce jour le montant du remboursement avoisine les 5 millions d’euros ce qui fait prés de 100millions d’euros que la METROPOLE « nos impôts » via SYTRAL va verser à Rhônexpress jusque à la fin du contrat.

Rhônexpress n’assure que les couts de fonctionnement, l’infrastructure est déjà la propriété du SYTRAL.
Rhônexpress :
Chiffre d’affaire environ 12millions « moyenne : 1,2millions de passagers à 10euros ».
Résultats « Bénéfice net » : environ 1,3millions d’euros

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


350 millions d’euros pour développer des programmes de logements denses

C’est l’un des éléments du plan de relance économique de 100 milliards d’euros dévoilé à la rentrée par le gouvernement: l’accompagnement des collectivités pour développer des logements.


Lyon, Saint-Étienne et Grenoble entrent en couvre-feu

Un couvre-feu est mis en place dans les trois métropoles de 21h00 à 06h00 pour une durée minimale de 4 semaines. Le télétravail est de nouveau promu.


Le 2ème trimestre a vu un recul du nombre d’ouvriers du BTP inférieur à celui de l’activité

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a eu un lourd impact sur toutes les activités du secteur de la construction au 2ème trimestre, a indiqué le service des données et études statistiques (SDES).


Doucet et Bernard signataires d’une lettre ouverte pour la baisse des émissions

Coordonnée par C40 Cities et Eurocities, une lettre ouverte a été adressée par 58 maires de toute l’Europe à la présidente du Conseil de l’Union européenne et au président du Conseil européen pour rehausser les objectifs de réduction des émissions pour 2030.


Lyon et Francfort célèbrent leurs 60 ans de jumelage

Cela fait tout juste 60 ans, le 15 octobre 1960, que les deux villes signaient une convention de jumelage, scellant ainsi sur notre territoire la réconciliation engagée dans l’après-guerre.


Philippe Pelletier reconduit à la présidence du Plan bâtiment durable

La ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, appelle pour sa part « à amplifier l’action ».


Un jury citoyen et des événements pour relancer la Cité de la gastronomie

Bruno Bernard a rencontré ce mardi l’ensemble des membres du fonds de dotation de la Cité de la gastronomie.


La Métropole de Lyon veut le retour d’une régie publique de l’eau


Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon et Antoine Frérot, Directeur Général de Véolia se sont rencontrés ce lundi afin d’échanger sur l’actuelle exploitation du réseau d’eau potable.


Report des finales nationales des Worldskills

Les finales nationales de Lyon, qui avaient été reportées en décembre 2020, se dérouleront finalement en 2021, suite au passage de la Métropole de Lyon en zone d’alerte maximale. WorldSkills France a de fait dû revoir son calendrier.


Mably : Valoris installe Lidl dans un local de 1.490 m²

La société Lidl va louer un local commercial dans cette commune de l’agglomération de Roanne. Cette annonce intervient quelques jours après l’annonce de la vente à investisseur de 1.239 m² de locaux mixtes à Chaponost.


Deux femmes à la barre du Sytral et des TCL

Le tempo est le même mais les causes ne le sont pas. A l’heure où toutes les têtes changent au sommet des institutions locales suite aux élections métropolitaines, on assiste également à un renouvellement des directions générales du Sytral et de Keolis Lyon, désormais assurées par deux femmes de très grande expérience.


Saint-Fons : un contrôle préventif incendie organisé sur le site Elkem Silicones

Un contrôle préventif classée Seveso seuil haut a été réalisé dans la vallée de la chimie par des inspecteurs des installations classées de l’unité départementale du Rhône de la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes.


Les Coulisses du Bâtiment organisées les 8 et 9 octobre par la FFB

La fédération française du bâtiment organise cette manifestation, malgré la crise sanitaire, avec des visites de chantier sur l’ensemble de la région.


Thierry Kovacs reste président du SMT AML


L’élection du président du syndicat mixte de transports pour l’aire métropolitaine lyonnaise se tenait ce vendredi. Le président de Vienne Condrieu Agglomération a été réélu.


Grenoble : ouverture de la plus grande voie de covoiturage de France

Cette voie de covoiturage de France, longue de 8 km, sur l’A480 a été activée ce mercredi à l’entrée nord de notre agglomération.