La FNTP et la FFB ne veulent pas voir disparaître le GNR

Les fédérations se sont manifestées auprès de Bruno Le Maire face à une telle éventualité.

La chasse aux niches fiscales à destination des entreprises a semble-t-il commencé pour Bercy. Parmi les premières pistes évoquées, celle d’une éventuelle suppression du gazole non routier (GNR) a rapidement émergé. Face à cette éventualité, les responsables des fédérations du BTP se sont rapidement manifestés auprès de Bruno Le Maire. Bruno Cavagné, président de la fédération nationale des travaux publics (FNTP), et Jacques Chanut, président de la fédération française du bâtiment (FFB), ont fait part de leur vive opposition à une telle suppression dont l’annonce, à l’automne dernier, avait déjà fait l’effet d’une bombe dans le BTP.

Rappelons en effet que celle-ci était initialement prévue dans le projet de loi de finances pour 2019. Mais cette suppression « avait été finalement abandonnée compte tenu des conséquences désastreuses qu’elle aurait entraînées sur les entreprises du secteur », rappellent la FFB et la FNTP dans un communiqué.

« L’équivalent de la totalité de la marge nette des TP »

Les deux responsables ont demandé à Bruno Le Maire de ne pas rééditer, sur la forme et sur le fond, la suppression du GNR envisagée il y a six mois. « Ce serait 750 millions euros de hausse de taxe dans le BTP, dont 700 millions pour le seul secteur des TP, soit l’équivalent de la totalité de la marge nette des TP », soulignent les organisations.

La suppression serait, selon elles, d’autant plus inacceptable qu’il n’existe pas à ce jour d’engins de substitution sur le marché, sinon à l’état embryonnaire, qui permettrait d’éviter une consommation de gazole. « Il faudrait a minima une décennie pour accompagner la conversion écologique du secteur en y associant les fabricants d’engins. En outre, les entreprises du BTP n’ont pas toujours les moyens juridiques leur permettant de répercuter une hausse de taxe sur le donneur d’ordre dans le cadre de contrats pluriannuels, souvent à prix ferme sans clause de révision de prix », indiquent les fédérations.

Jacques Chanut et Bruno Cavagné affirment, dans leur communiqué, qu’« au moment même où la crise des gilets jaunes montre la nécessité impérieuse de prendre soin de nos territoires, il serait totalement inconséquent de déstabiliser les TPE-PME d’un secteur créateur d’emplois locaux et dont l’activité même participe à la cohésion des territoires et à la transition écologique ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les ventes de maisons individuelles ne redécollent pas

La LCA-FFB s’est alarmée jeudi des mauvais chiffres des mauvais chiffres de ventes brutes de maisons individuelles en secteur diffus.


Ventes de logements neufs stables, mais l’offre peine à se reconstituer

30.900 logements neufs ont été vendus au premier trimestre, selon la dernière enquête sur la commercialisation des logements neufs.


Lyon candidate pour remporter la compétition des Worldskills 2023

Ces « Olympiades des métiers », compétition internationale, accueillent une cinquantaine de métiers. Emmanuel Macron a accueilli mardi la délégation Wordskills France à l’Elysée.


La FNTP et la FFB ne veulent pas voir disparaître le GNR


Les fédérations se sont manifestées auprès de Bruno Le Maire face à une telle éventualité. 


6ème Sens Immobilier , mécène de «Peinture fraiche»


Le festival international permettra, pendant 10 jours, de faire présenter au grand public de multiples créations de street art à la Halle Debourg.


Marignan a inauguré « Les Loges » à Villeurbanne

null
Ce programme de 46 appartements neufs est situé à proximité de l’Hôtel de Ville et du TNP, dans le quartier des Gratte-Ciel.


Les constructions de logements toujours en baisse

null
Tant au niveau national qu’en Auvergne-Rhône-Alpes, autorisations et mises en chantier de logements sont orientées à la baisse, selon les dernières statistiques publiées ce lundi.


Amélioration de l’opinion des promoteurs sur la demande, selon l’INSEE

L’INSEE a publié ce vendredi son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière.


CAPEB : nouveau bureau

Un nouveau premier vice-président, une nouvelle trésorière et un nouveau trésorier adjoint ont été élus au sein du Bureau de la CAPEB. Plusieurs membres proviennent d’Auvergne-Rhône-Alpes.


« Les Terrasses du 4 août » inaugurées à Villeurbanne

null
R2I et Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne, ont inauguré jeudi dernier ce programme de 5 espaces d’habitation en triplex.


Vinci : chiffre d’affaires en hausse de 9,6% au premier trimestre

Le groupe de BTP et concessions a fait état ce jour de son activité au titre du premier trimestre 2019. Le chiffre d’affaires s’établit à 9,7 milliards d’euros.


Villeurbanne : vers une nouvelle résidence Château-Gaillard


Est Métropole Habitat a posé il y a quelques jours la première pierre de la résidence Château-Gaillard, située rue Dupeuble, au sein du quartier Buers-Croix-Luizet à Villeurbanne.


Ydeal Confluence, pyramide d’argent 2019 en région lyonnaise


La fédération des promoteurs immobiliers a décerné jeudi huit prix, dont deux ont été emportés par Ogic pour son programme situé au coeur du quartier de la Confluence : le grand prix régional et le prix bas carbone.


La FPI en région lyonnaise décernait ce jeudi ses pyramides

La fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise organisait ce jeudi sa traditionnelle cérémonie des pyramides d’argent, au casino « Le Lyon Vert », présidée par Gwendal Peizerat.


UTEI et Vinci Immobilier ont posé la première pierre de « Sun 7 »

La pose de la première pierre de cet ensemble de 3 immeubles de bureaux de 7 634 m², situé rue Abraham Bloch, à Gerland, a été réalisée vendredi en présence de Michel Le Faou et Myriam Picot.