La FNTP et la FFB ne veulent pas voir disparaître le GNR

Les fédérations se sont manifestées auprès de Bruno Le Maire face à une telle éventualité.

La chasse aux niches fiscales à destination des entreprises a semble-t-il commencé pour Bercy. Parmi les premières pistes évoquées, celle d’une éventuelle suppression du gazole non routier (GNR) a rapidement émergé. Face à cette éventualité, les responsables des fédérations du BTP se sont rapidement manifestés auprès de Bruno Le Maire. Bruno Cavagné, président de la fédération nationale des travaux publics (FNTP), et Jacques Chanut, président de la fédération française du bâtiment (FFB), ont fait part de leur vive opposition à une telle suppression dont l’annonce, à l’automne dernier, avait déjà fait l’effet d’une bombe dans le BTP.

Rappelons en effet que celle-ci était initialement prévue dans le projet de loi de finances pour 2019. Mais cette suppression « avait été finalement abandonnée compte tenu des conséquences désastreuses qu’elle aurait entraînées sur les entreprises du secteur », rappellent la FFB et la FNTP dans un communiqué.

« L’équivalent de la totalité de la marge nette des TP »

Les deux responsables ont demandé à Bruno Le Maire de ne pas rééditer, sur la forme et sur le fond, la suppression du GNR envisagée il y a six mois. « Ce serait 750 millions euros de hausse de taxe dans le BTP, dont 700 millions pour le seul secteur des TP, soit l’équivalent de la totalité de la marge nette des TP », soulignent les organisations.

La suppression serait, selon elles, d’autant plus inacceptable qu’il n’existe pas à ce jour d’engins de substitution sur le marché, sinon à l’état embryonnaire, qui permettrait d’éviter une consommation de gazole. « Il faudrait a minima une décennie pour accompagner la conversion écologique du secteur en y associant les fabricants d’engins. En outre, les entreprises du BTP n’ont pas toujours les moyens juridiques leur permettant de répercuter une hausse de taxe sur le donneur d’ordre dans le cadre de contrats pluriannuels, souvent à prix ferme sans clause de révision de prix », indiquent les fédérations.

Jacques Chanut et Bruno Cavagné affirment, dans leur communiqué, qu’« au moment même où la crise des gilets jaunes montre la nécessité impérieuse de prendre soin de nos territoires, il serait totalement inconséquent de déstabiliser les TPE-PME d’un secteur créateur d’emplois locaux et dont l’activité même participe à la cohésion des territoires et à la transition écologique ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un collège à ossature bois en chantier à Saint-Priest

La Métropole de Lyon et Bouygues Bâtiment Sud-Est organisaient ce mercredi une visite de chantier du futur collège, qui ouvrira ses portes dès la prochaine rentrée.


La Saulaie, nouveau pôle urbain de la Métropole en gestation


La Métropole de Lyon a officialisé ce lundi la désignation du Groupe SERL comme attributaire de la concession de la ZAC de la Saulaie, à Oullins.


Chassieu : em2c réalise l’EHPAD Ambroise Paré

Le promoteur réalise cet établissement, actuellement installé dans le 8e arrondissement de Lyon dans des locaux vieillissants.


Pose de la première pierre d’un lycée à Gerland


Les vice-présidents de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Etienne Blanc et Béatrice Berthoux, ont réalisé cette pose de 1ère pierre ce jeudi dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Les ventes de logements neufs stables en 2019

L’enquête sur la commercialisation de logements neufs publiée ce jeudi a révélé une stabilité des réservations de logements l’an dernier, à 129.500 unités.


Capelli : accélération de la croissance au 3ème trimestre

Le promoteur immobilier a publié mercredi le chiffre d’affaires du 3ème trimestre de son exercice 2019/2020.


L’enjeu du renouvellement de l’offre immobilière neuve

L’un des enjeux de l’année 2020 en matière d’immobilier neuf dans la Métropole de Lyon sera la capacité de renouvellement de l’offre disponible.


Immobilier neuf : moins de réservations et des prix en hausse à Lyon


Le CECIM et les fédérations de promoteurs et de constructeurs présentaient vendredi leur bilan en matière d’immobilier neuf en 2019.


Le BTP présent au Mondial des Métiers

Le Mondial des Métiers a lieu du 6 au 9 février à Lyon-Eurexpo.


Fin d’année en demi-teinte pour l’artisanat du bâtiment dans la région

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part ce mardi de son point de conjoncture trimestriel.


La construction aura de nouveau reculé en 2019

Après un fort repli en 2018, les mises en chantier de logements ont de nouveau reculé l’an dernier, mais de façon moins marquée qu’en 2018.


La SERL a injecté 165 millions d’euros dans l’économie en 2019

null
La société d’économie mixte organisait mardi dernier sa traditionnelle cérémonie de vœux en présence d’élus et de nombreux professionnels du secteur.


La demande de logements neufs s’améliore toujours selon les promoteurs

Selon l’enquête trimestrielle dans la promotion immobilière réalisée par l’INSEE, l’opinion des promoteurs sur la demande continue de s’améliorer.


Worldskills 2023 : le comité de coordination est créé


La création de ce comité nommé « Génération Lyon 2023 » a été réalisée mercredi à l’occasion du lancement du compte à rebours de ces olympiades des métiers. Les sélections régionales se dérouleront ce trimestre.


Artisanat du bâtiment : ralentissement au 4e trimestre

La CAPEB a publié ce vendredi sa note de conjoncture sur le trimestre écoulé au niveau national. L’artisanat du bâtiment affiche une croissance annuelle de 1,5%. 2020 pourrait être encore moins dynamique.