La FNTP et la FFB ne veulent pas voir disparaître le GNR

Les fédérations se sont manifestées auprès de Bruno Le Maire face à une telle éventualité.

La chasse aux niches fiscales à destination des entreprises a semble-t-il commencé pour Bercy. Parmi les premières pistes évoquées, celle d’une éventuelle suppression du gazole non routier (GNR) a rapidement émergé. Face à cette éventualité, les responsables des fédérations du BTP se sont rapidement manifestés auprès de Bruno Le Maire. Bruno Cavagné, président de la fédération nationale des travaux publics (FNTP), et Jacques Chanut, président de la fédération française du bâtiment (FFB), ont fait part de leur vive opposition à une telle suppression dont l’annonce, à l’automne dernier, avait déjà fait l’effet d’une bombe dans le BTP.

Rappelons en effet que celle-ci était initialement prévue dans le projet de loi de finances pour 2019. Mais cette suppression « avait été finalement abandonnée compte tenu des conséquences désastreuses qu’elle aurait entraînées sur les entreprises du secteur », rappellent la FFB et la FNTP dans un communiqué.

« L’équivalent de la totalité de la marge nette des TP »

Les deux responsables ont demandé à Bruno Le Maire de ne pas rééditer, sur la forme et sur le fond, la suppression du GNR envisagée il y a six mois. « Ce serait 750 millions euros de hausse de taxe dans le BTP, dont 700 millions pour le seul secteur des TP, soit l’équivalent de la totalité de la marge nette des TP », soulignent les organisations.

La suppression serait, selon elles, d’autant plus inacceptable qu’il n’existe pas à ce jour d’engins de substitution sur le marché, sinon à l’état embryonnaire, qui permettrait d’éviter une consommation de gazole. « Il faudrait a minima une décennie pour accompagner la conversion écologique du secteur en y associant les fabricants d’engins. En outre, les entreprises du BTP n’ont pas toujours les moyens juridiques leur permettant de répercuter une hausse de taxe sur le donneur d’ordre dans le cadre de contrats pluriannuels, souvent à prix ferme sans clause de révision de prix », indiquent les fédérations.

Jacques Chanut et Bruno Cavagné affirment, dans leur communiqué, qu’« au moment même où la crise des gilets jaunes montre la nécessité impérieuse de prendre soin de nos territoires, il serait totalement inconséquent de déstabiliser les TPE-PME d’un secteur créateur d’emplois locaux et dont l’activité même participe à la cohésion des territoires et à la transition écologique ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 7 : les travaux du futur campus d’EMLyon démarrent

nullCogedim Grand Lyon a annoncé le démarrage des travaux de ce site, situé dans le quartier de Gerland.


Un appel à projets pour l’industrie du bois de construction

La ministre chargée du logement, Emmanuelle Wargon, a lancé un appel à projets doté de 50 millions d’euros pour l’«industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres biosourcés».


L’OPCO de la construction en suspens

La décision du tribunal administratif de Paris du 29 juin a annulé l’arrêté d’agrément de Constructys, l’opérateur de compétences de la construction. La FFB réaffirme être en faveur d’un OPCO.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


L’habitat participatif a tenu ses rencontres à Lyon

null
Lyon accueillait en fin de semaine les rencontres nationales de l’habitat participatif. L’occasion pour les élus de faire un point sur le développement de ce type d’habitat en France et dans la Métropole.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


Cogedim Grand Lyon vend un immeuble de 6.000 m² à Villeurbanne

Le promoteur a officialisé la vente en VEFA au SYTRAL d’un immeuble de bureau de 6.000 m².


La FPI veut promouvoir l’acte de construire


La fédération des promoteurs immobiliers organisait ce mardi sa conférence de presse trimestrielle, au cours de laquelle Pascal Boulanger, nouveau président de l’organisation, a dévoilé les enjeux de son mandat.


Amélioration sur le front de la construction de logements

Le service des données des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a fait part ce mardi de ses statistiques mensuelles.


Karine Druguet, nouvelle présidente des « Groupes femmes » de la FFB AURA

Ces groupes visent à intégrer les femmes dans l’organisation professionnelle, et favoriser la féminisation des métiers et de la profession.


Des besoins de main-d’œuvre chez les géomètres-experts

L ’Ordre des géomètres-experts a communiqué ce jour sur l’enquête annuelle « besoins en main-d’œuvre » de Pôle Emploi, qui pointe les besoins de recrutement de la filière.


Le climat des affaires et l’opinion des entrepreneurs du bâtiment s’améliorent

nullL’INSEE a fait part ce matin de son indicateur sur le climat des affaires, et de son enquête de conjoncture dans l’industrie du bâtiment.


La FPI et la SBA créent le « Urban eLab »

Ce « think et do tank » sera présenté lors de Bimworld le 23 juin prochain.


Villeurbanne : la Métropole dévoile ses ambitions pour le quartier Gratte-Ciel


Préalablement à la réunion publique organisée en visioconférence ce jeudi, une visite du site était organisée ce mardi pour présenter les nouvelles orientations prises au sein de cette ZAC


La FFB et la ministre chargée du logement satisfaites du succès de Maprimerénov’

nullEmmanuelle Wargon a, lors du congrès national de la FFB, évoqué les derniers chiffres très positifs du dispositif, et les ambitions du gouvernement en matière de rénovation. Elle a également appelé qu’un nouvel accompagnement allait arriver en 2022.