Les Métropoles de Lyon et Saint-Étienne bénéficieront d’aides pour les commerçants

Cette somme permettra de soutenir les commerçants de la Presqu’île de Lyon afin de reconquérir la clientèle suite à la perte d’attractivité connue depuis le début du mouvement des gilets jaunes.

Le Gouvernement a annoncé ce jeudi que la Métropole bénéficierait d’une enveloppe de 150.000 euros, afin de soutenir les commerçants de la Presqu’île de Lyon, en vue de mener des opérations de reconquête de la clientèle pour rattraper la perte d’attractivité connue depuis novembre 2018.

« Je me réjouis de cette décision qui va permettre au territoire de mener un plan d’actions efficace pour soutenir les commerces de notre Métropole et redynamiser le centre-ville. Nous souhaitons donner envie aux habitants et aux touristes de revenir en Presqu’île, de profiter de son animation et de faire leur shopping dans un souci de proximité avec nos commerçants» s’est félicité David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon.

Saint-Étienne obtient également une aide

La veille, Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole, avait lui aussi annoncé dans un communiqué l'obtention d'une enveloppe de 300 000 euros destinée à soutenir le commerce stéphanois à la suite des manifestations des gilets jaunes et dans le cadre de l’opération nationale « Revitalisation et animation des commerces ».

L’élu avait jugé cette aide comme une « une excellente nouvelle pour le commerce en général, les commerçants et consommateurs stéphanois ». Il avait officiellement remercié le Premier ministre Edouard Philippe, qui a répondu « rapidement et favorablement » au dossier stéphanois, démontrant selon lui « une réelle compréhension des besoins constatés au niveau local ». Il a également remercié le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qu’il avait rencontré il y a quelques semaines à Bercy, en tant que maire de Saint-Etienne mais également représentant l'Association des maires de France (AMF).

Enveloppe de 3 millions d'euros au niveau national

Le maire de Lyon a montré sa satisfaction suite à cette annonce. « Saint-Etienne a été entendue et je m'en félicite. Nous avions en effet porté et présenté auprès du ministère de l'Economie plusieurs projets tels qu’une braderie de déstockage, des facilités de stationnement en centre-ville ou le Festival des arts numériques, élaborés par les associations de commerçants et les chambres consulaires, dans le cadre de l'opération nationale ‘revitalisation et animation des commerces’ dotée sur le plan national d'une enveloppe de 3 millions d'euros pour aider les commerces touchés par le mouvement des gilets jaunes ».

Il a rappelé qu’un travail collectif avait été mené, associant et remerciant les commerçants, unions commerciales telles que l’association de commerçants Sainté Shopping et chambres consulaires. Le coût direct des dégâts des premières manifestations avait été estimé à quelque 1 million d'euros pour l'espace public et l'équivalent concernant l'activité commerciale.

Le soutien financier complète le plan d'urgence que la ville de Saint-Etienne avait mis en place, dès décembre dernier pour un montant identique de 300.000 euros. « Nous pourrons ainsi renouveler ces opérations qui avaient constitué une véritable bouffée d'oxygène permettant de passer ce cap difficile, par un accompagnement sans précédent », a souligné le maire de Saint-Étienne.

Plusieurs actions à venir dans la Métropole de Lyon

Avec ce financement accordé par le Gouvernement et dès la fin des troubles liés aux manifestations, le plan d’actions mis en œuvre sur le territoire de la Métropole de Lyon permettra de mettre en œuvre des animations portées par les associations de commerçants. Une dizaine d’associations sont intéressées pour organiser des animations visant à ramener de la fréquentation en centre-ville. Ceci pourrait permettre de renforcer l’événement « Retrouvailles » organisé du 3 au 13 octobre 2019.

A la faveur de cette aide financière, des campagnes d’affichage seront effectuées pour revaloriser le centre-ville et donner envie aux clients de venir flâner et faire du shopping en centre-ville. Un film promotionnel « pôle commercial Presqu’île » sera créé pour valoriser les différents atouts du territoire de la Presqu’île. Ce film sera diffusé sur les réseaux sociaux et les supports publicitaires des partenaires, comme ceux de Keolis par exemple.

Un guide des ambiances commerciales et quartiers de la Presqu’île sera édité en 50 000 exemplaires et destiné aux touristes. Il sera publié en anglais. En complément de l’aide accordée par l’État, la Métropole apportera une enveloppe exceptionnelle supplémentaire de 70 000 euros. Ce financement sera proposé au vote du conseil de septembre 2019.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Elections métropolitaines : Gérard Collomb se retire au profit de François-Noël Buffet

L’actuel maire de Lyon, qui était au premier tour du scrutin le candidat officiel de LREM, s’efface derrière le candidat LR.


Le CSN et le SNPI lancent un appel

Le syndicat national des professionnels immobiliers et le Conseil supérieur du notariat appellent à une relance rapide de l’activité. Et critiquent par cette occasion la FNAIM, contre laquelle le CSN a récemment engagé une action en justice.


Le PIB pourrait diminuer de 20 % au deuxième trimestre

Suite au déconfinement, l’activité reste à un niveau inférieur de 21% par rapport à une situation normale, selon une note de conjoncture de l’INSEE.


Immobilier neuf : les prix toujours orientés à la hausse

C’est le constat tiré par le baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com, publié ce mercredi.


Fitch confirme la note AA de la Métropole de Lyon


L’agence de notation met en avant une capacité de désendettement qui s’est nettement améliorée, un environnement économique des plus favorables en France.


Immobilier : pas de pertes d’emploi en avril, selon ADP

Selon le rapport national sur l’emploi d’ADP®, le secteur privé en France a enregistré la perte de 18.500 emplois en avril.


Le groupe Cabinet Hermès s’implante à Valence

Le spécialiste de la transaction immobilière destinée aux professionnels poursuit son déploiement en Auvergne-Rhône-Alpes via une collaboration avec Didier Lacoste, associé de Lacoste Cabinet Conseil.


Les parcs à nouveau ouverts à Lyon, réouverture prochaine des terrasses

null
La Ville rappelle que si les parcs sont a nouveau ouverts, les aires de jeux et de fitness restent fermées. Elle a également indiqué qu’en prévision de la réouverture envisagée des restaurants, elle allait autoriser l’installation des terrasses estivales.


A Lyon, cet automne, une 2ème édition du salon immobilier de montagne

Le salon est programmé les 15, 16 et 17 octobre 2020, à la Cité Internationale de Lyon.


Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L’INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.


Christophe Geourjon pousse à la création d’un Réseau Express Métropolitain

Les propositions que l’UDI porte depuis 3 ans pour la création d’un « RER à la lyonnaise » sont, selon lui, plus que jamais d’actualité.


Une fréquentation moyenne de l’ordre de 25% sur le réseau TCL


Le SYTRAL a fait un bilan de la première semaine de déconfinement et annoncé des dispositifs affinés et renforcés dans les jours et semaines à venir.


Auvergne-Rhône-Alpes : 420.000 habitants dans un logement suroccupé

Selon l’INSEE, cette situation concerne, en situation de confinement, 5,5 % des habitants de la grande région, soit une proportion inférieure à celle observée en France métropolitaine.


La crise sanitaire n’arrête pas LPA


Malgré une activité ralentie en cette période de crise sanitaire, cette dernière s’est traduite, chez Lyon Parc Auto, par l’expérimentation de nouveaux services, du parking relais «modes doux» au «drive des producteurs».


Lyon, 1ère ville en nombre de très hauts revenus, derrière Paris et Neuilly


L’INSEE a publié une étude sur les très hauts revenus. En Auvergne-Rhône-Alpes, ceux-ci sont souvent localisés dans les métropoles et près de la frontière suisse.