Construction: la FFB critique la fin du PTZ en zone B2 et C

La fédération du bâtiment voit le dispositif comme un « outil indispensable contre la ségrégation territoriale ».

La FFB ne décolère pas contre la fin du PTZ dans le neuf en zone B2 et C, c’est à dire dans les zones où la tension sur le front du logement est peu ou pas perceptible. Le projet de loi de finances pour 2020 ne proroge, en effet, pas le PTZ neuf hors grandes métropoles. « Selon les propos du ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, cette décision relèverait de la volonté de contenir l’artificialisation des sols », rappelle la fédération, qui indique que l’expérience du rabotage dudit dispositif sur ces mêmes territoires « révèle pourtant le contraire ».

« De fait, après le temps de mise en place de cette révision en 2018, période aussi marquée par la suppression de l’APL accession, l’assouplissement des conditions de crédit a permis un rebond du neuf depuis le début 2019, qui se concentre sur les seuls territoires les moins denses. Ainsi, les ventes dans l’individuel diffus progressent de 4 % en glissement annuel sur huit mois à fin août 2019, alors que l’individuel groupé plonge de 9 % et que le collectif se stabilise tout juste sur le premier semestre 2019 rapporté au premier semestre 2018 », souligne la fédération.

Des logements individuels autorisés en baisse, sauf en zone C

Les logements individuels autorisés sont même en baisse, en glissement annuel, sur les huit premiers mois de l’année, « de 7 % à 8 % partout, à la seule exception des territoires les moins urbanisés (la zone C) où la progression se lit à 4 % ! ». Le redressement, de l’ordre de 2.300 logements autorisés, permet même de compenser pour moitié le recul sur le reste du territoire (-4.200).

« Contrairement aux attentes, le rabotage du PTZ neuf n’a pas conduit à un reploiement du PTZ dans l’ancien, les deux segments ayant reculé en 2018 avant qu’en zones ‘non tendues’ (B2 et C), le premier n’accélère 3,5 fois plus vite que le second sur le premier semestre 2019 », note ainsi la fédération.

Pour Jacques Chanut, le président de la FFB, « tous ces éléments convergent pour démontrer que la suppression du PTZ neuf hors grandes métropoles se traduira par encore plus d’artificialisation des sols ». « Les ménages jeunes ou modestes, sans apport personnel, iront chercher des terrains moins chers, donc plus loin des zones urbaines pour réaliser leur rêve d’accession. Il y a là une injustice sociale difficile à comprendre, qui empêche les jeunes de pouvoir « construire au pays » ! Faute d’y parvenir, certains se trouveront assignés à résidence, un non-sens économique et social tout aussi difficile à comprendre. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vénissieux : aboutissement pour l’îlot Romain Rolland

Nacarat et Rhône Saône Habitat ont inauguré courant septembre avec Michèle Picard, maire de la ville, la résidence «Connect» et l’ensemble résidentiel «Les jardins du monde».


Construction: la FFB critique la fin du PTZ en zone B2 et C


La fédération du bâtiment voit le dispositif comme un « outil indispensable contre la ségrégation territoriale ».


La résidence Yves Chauvin a été inaugurée


Cette résidence a pour vocation d’accueillir des alternants de la chimie mais aussi des jeunes actifs.


ZAC des Gratte-Ciel : Altarea Cogedim lauréat du macro-lot A

Le groupe a été désigné lauréat de la consultation portant sur ce macro-lot situé au sein de la zone d’aménagement.


« Ce livre blanc, c’est un appel à travailler ensemble »

null
Samuel Minot est le président de la fédération BTP Rhône et Métropole. Il évoque avec nous la présentation d’un livre blanc réalisé par la fédération et d’autres organisations professionnelles à l’attention des candidats aux élections municipales et métropolitaines.
»
Un livre blanc présenté aux candidats avant les élections de 2020


« Les données sont toutes, aujourd’hui, exhaustives »


Eric Verrax est le président du CECIM. Nous évoquons avec lui l’histoire de l’observatoire, et ses récentes évolutions.
» Le CECIM a fêté ses 50 ans


Le CECIM a fêté ses 50 ans

L’observatoire des marchés immobiliers a fêté ce vendredi ses 50 ans lors d’une soirée organisée à l’Intercontinental du Grand Hôtel-Dieu de Lyon.


Un nouveau président pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon

null
Stéphane Labrosse a été récemment élu président de la confédération des artisans et des petites entreprises du bâtiment du Rhône et de la Métropole.


La Métropole de Lyon entérine la création d’un organisme foncier solidaire

Le Conseil de la Métropole de Lyon a voté ce lundi en faveur de la création de cet outil, qui vise à faire émerger une nouvelle offre de logements abordables, accessibles aux classes moyennes.


Budget : le PLF 2020 déçoit le secteur du bâtiment


Dévoilé par le gouvernement en cette fin de semaine, le projet de loi de finances pour l’année prochaine a fait réagir le secteur du bâtiment.


La construction de logements toujours mal orientée


Les autorisations et mises en chantier de logements sont globalement mal orientées, tant au niveau national que dans la région, malgré un léger redressement sur trois mois des mises en chantier.


Avec l’OFS, la Métropole veut contenir les effets de l’inflation foncière

La Métropole de Lyon se prononcera lundi sur la création d’un organisme foncier solidaire métropolitain. Après la relance du plan 3A, la collectivité veut élargir le spectre d’outils visant à proposer du logement abordable.


Immobilier neuf : une baisse des ventes couplée à une hausse des prix


Dans la Métropole de Lyon, les réservations ont poursuivi leur repli sur les derniers mois, alors même que les prix restent invariablement orientés à la hausse, selon les dernières statistiques de la FPI et du CECIM.


Saint-Cyr au Mont-d’Or : La résidence « Vert’Ecrin » a été inaugurée

SLC Pitance a inauguré le 11 septembre dernier cette résidence de 23 appartements en présence du maire de la Ville et vice-président de la Métropole de Lyon, Marc Grivel.
» De 100 à 150 logements construits par an à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or


L’ENSA Lyon investit une partie des locaux de l’INSA

L’école nationale supérieure d’architecture de Lyon se rapproche physiquement de l’école d’ingénieurs, en intégrant 400 m² de ses locaux.