La FNAIM du Rhône met en garde contre l’encadrement des loyers

Cédric Van Styvendael, candidat à l’élection municipale avec le mouvement « Villeurbanne à voix haute », a proposé l’instauration de l’encadrement des loyers, ce qui a fait réagir les professionnels.

Alexandre Schmidt, président de la FNAIM du Rhône, a, dans un communiqué réaffirmé « le danger de la mesure sur l’encadrement de loyers », que proposent plusieurs candidats aux élections municipales et métropolitaines. C’est notamment le cas de Cédric Van Styvendael, candidat à l’élection municipale avec le mouvement « Villeurbanne à voix haute ». Alexandre Schmidt l’invite à débattre sur le fond de cette problématique.

Selon la FNAIM du Rhône, la mesure, portée par le gouvernement, « ne fera qu’accentuer la tension sur le marché locatif du parc privé, et réduire l’offre de logement ». Selon Alexandre Schmidt, « il faut continuer à donner confiance aux bailleurs privés qui permettent à une grande partie des habitants de Villeurbanne, de se loger, pour la plupart éligible au logement social et logé dans le parc privé. Cette mesure est une mesure de défiance vis à vis des investisseurs. Si, il y a bien une chose à encadrer ce sont les taxes foncières ! ».

Les revenus des bailleurs "réquisitionnés de manière totalement arbitraire"

« En encadrant les loyers, la mairie de Villeurbanne va tout simplement créer un fort climat de méfiance auprès des bailleurs en les accusant d’être la source des maux du logement en France. Les revenus que les bailleurs étaient censés obtenir par l’intermédiaire d’un marché libre vont être en réalité, avec l’encadrement des loyers, réquisitionnés de manière totalement arbitraire », ajoute Alexandre Schmidt.

Pour la FNAIM, l’encadrement est « aussi et essentiellement une mauvaise communication auprès des locataires sur le long terme, car la fuite des bailleurs privés, induite par cette confiscation de leurs revenus, finira par desservir les personnes en recherche d’un logement ». Sans secteur privé locatif puissant, ils n’arriveront plus à se loger. Selon la fédération, la mesure répond à un problème à court terme que rencontrent les locataires, lié au montant de leur loyer. Elle analyse le problème comme la conséquence d’une offre trop rare. Selon la Chambre, « il faut donc entrer dans une réflexion sur le long terme afin de rétablir l’offre et créer une forme de concurrence et de perspective du marché. Adapter la durée des préavis serait un bon début ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les loyers sont désormais bloqués pour les passoires thermiques

Un an après la publication de la loi de lutte contre le dérèglement climatique, les propriétaires ne peuvent plus augmenter les loyers des logements aux DPE classés F ou G.


Lyon dans le top 3 des villes où trouver une colocation est le plus difficile

C’est l’enseignement de l’étude annuelle de LocService.fr. Le loyer moyen d’une chambre en colocation atteint 439€.


Hausse du coût de la vie étudiante, toujours portée par le logement

nullLa FAGE et l’UNEF ont fait part de leurs indicateurs portant sur le coût de la vie étudiante, et notamment le logement.


Des loyers étudiants de 568€ à 674€ à Lyon, selon Fatlooker

L’agence en ligne a réalisé une étude sur les loyers observés en 2022 sur les portails immobiliers. Celle-ci prend pour base un studio de 25 m² loué meublé.


Le plafonnement de l’IRL à 3,5% adopté en 1ère lecture

L’Assemblée nationale a approuvé le plafonnement de la hausse des loyers à 3,5 % pendant un an ainsi qu’une revalorisation de 3,5 % des APL, dans le cadre de l’examen du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat. En première lecture, le projet de loi en faveur du pouvoir d’achat était examiné ce jeudi […]


Des organisations opposées au plafonnement de l’ILC

nullL’UNPI, la FEI et le CNCC se disent, dans un communiqué commun, opposées à l’adoption d’une mesure de plafonnement de l’indexation des baux commerciaux.


L’arrêté d’encadrement des loyers suspendu partiellement

Le Tribunal administratif de Paris a rendu sa décision suite à la requête de l’UNPI contre l’encadrement des loyers dans la capitale. Selon l’UNPI, ceci démontre à nouveau l’instabilité juridique du dispositif.


Un marché locatif de plus en plus en tension, selon Bien’ici

Le portail immobilier a récemment publié une étude sur le marché de la location, avec un focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes.


Un « bouclier loyers », fruit du lobbying des propriétaires ?

nullLa hausse des loyers sera limitée à 3,5% pour un an d’ici au 1er juillet. Selon la CLCV, le gouvernement serait davantage à l’écoute du lobby des propriétaires


La garantie Visale a sécurisé 700.000 ménages depuis son lancement

Début juin, Action Logement a accordé son dispositif de cautionnement gratuit, simple et rapide à obtenir.


La proposition d’un gel des loyers fait débat

nullLa CLCV a plaidé pour un gel des loyers. Cette proposition a été fustigée par un certain nombre d’organisations, dont l’UNPI, la FNAIM, l’UNIS et Plurience.


La Métropole de Lyon instaure un « permis de louer »

Le dispositif a pour objectif de lutter contre l’habitat indigne.


L’absence de ministère du logement pointée par les fédérations

Les organisations professionnelles ont regretté l’absence de portefeuille spécifique dédié au logement, consécutivement à l’annonce vendredi du nouveau gouvernement.


Vénissieux : suspension des arrêtés contre les expulsions locatives

Le Tribunal Administratif a décidé de suspendre les arrêtés pris par Michèle Picard, maire de Vénissieux, qui interdisaient les expulsions locatives.


Après l’élection d’Emmanuel Macron, la CNL réclame des mesures

La Confédération nationale du logement a appelé des mesures rapides et concrètes, dont une revalorisation immédiate des APL et l’extension du bouclier tarifaire des énergies.