Des taux stables en novembre, vers une hausse en décembre

Les taux de crédit immobilier sont restés quasiment stables, selon le dernier observatoire CSA/Crédit Logement. Selon Emprunt Direct, ils pourraient s’afficher en hausse en décembre.

Les taux de crédit se sont stabilisés en novembre. Les prêts du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) ont légèrement reculé à 1.12% en moyenne, contre 1,13% en octobre, selon l’observatoire CSA/Crédit Logement. Depuis la fin de l’été, les taux des crédits immobiliers ne reculent plus que doucement, après plus de six mois d’un repli assez rapide, après une baisse de 30 points de base depuis le début de l’année. « Pour le 18ème mois consécutif, ils restent inférieurs au rythme annuel de l’inflation », note l’observatoire.

« La surabondance des ressources disponibles pour financer l’économie voulue par les autorités monétaires européennes alimente en effet la concurrence entre les banques. Et les seuils de l’usure pour des prêts immobiliers actuellement en vigueur favorisent le maintien des taux à bas niveau et favorisent la poursuite de leur baisse », ajoute-t-il.

Les trois quarts des ménages qui empruntent sur 15 ans bénéficient de prêts inférieurs à 1%. « En revanche, les emprunteurs du 4ème groupe supportent un taux dans la moyenne. Et au total, toutes durations à l’origine confondues, plus de la moitié des emprunteurs ont obtenu un crédit à un taux inférieur à 1% », note l’observatoire.

Côté production de crédits, après une période où dès le printemps 2018, les banques ont largement allégé leurs exigences en matière d’apport personnel, celle-ci s’est redressée dès le printemps 2019, « portée par le dynamisme de l’offre bancaire et le redressement du moral des ménages », indique-t-il. « Après sa pause estivale habituelle, la production a rebondi dès septembre, pour continuer à progresser rapidement en octobre. Et même si la demande s’est essoufflée en novembre, en rythme trimestriel glissant, la production progresse toujours rapidement, bénéficiant d’un nouvel accroissement du niveau moyen des prêts accordés. Dans le même temps, le nombre de prêts s’est aussi redressé », souligne CSA/Crédit Logement.

Hausse en décembre

En décembre, les banques ont toutefois affiché des taux en hausse, après avoir relevé déjà leurs grilles dans le courant du mois dernier indique Emprunt Direct. « Les taux de crédit immobilier ont de nouveau assez nettement augmenté en ce début de mois de décembre, comme en attestent les grilles communiquées en ce début de mois par les établissements bancaires partenaires d’Emprunt-Direct.com. On observe ainsi une nette augmentation des taux de l’ordre de 10 points de base pour tous les dossiers, y compris les meilleurs dossiers, qui voient également progresser leurs taux de manière importante », souligne l’intermédiaire.

« Après un début de temps fort habitat marqué par une nouvelle baisse des taux pour les emprunteurs, et de nouveaux planchers appliqués, les taux ont enregistré une augmentation depuis le milieu du mois d’octobre. La fin de taux planchers pratiqués par des établissements proactifs voulant doper leur production de crédit à l’habitat et le relèvement par ceux-ci consécutivement à l’atteinte de leurs objectifs de production, ont sonné le glas du mouvement baissier. En cette fin d’année, la sélectivité est de mise avec des banques bien plus restrictives en termes d’apport personnel et de revenus », souligne Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

Ceci fait suite selon Emprunt Direct « à un changement profond en matière de taux sur les marchés obligataires, lesquels ont nettement rebondi depuis la mi-août, incitant les banques à revoir leur stratégie en termes de production de crédit ». Le guidage des anticipations émanant de la BCE, moins accommodant qu’attendu, a ainsi des conséquences, selon Emprunt Direct sur la politique d’émission de prêts bancaires.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.


Césure


EDITORIAL
– Avec le Coronavirus, le marché immobilier est, à l’image de toute l’économie, à l’arrêt. L’année 2020 marque une rupture, tant du point de vue politique que du point de vue du coût du risque. Ce dernier a été réintégré de manière abrupte sur les marchés de taux.


Les recommandations du HCSF impactent déjà le marché immobilier


La FNAIM a publié ce mercredi son baromètre de la perception du marché par ses agents immobiliers et sa dernière note de conjoncture du marché immobilier.


Crédit immobilier : la sélectivité s’accroit


Malgré des taux qui restent bas, l’impact des recommandations du HCSF a un impact sur le marché du crédit à l’habitat, comme en attestent les chiffres de CSA/Crédit Logement et de la Banque de France. Ceci alors même que le Covid-19 pourrait avoir des conséquences sur la conjoncture.