Rénovation énergétique: les fédérations prônent l’interdiction de la prospection téléphonique

La FFB et la CAPEB ont, dans un communiqué commun, déclaré vouloir des mesures d’interdiction de la prospection par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels.

Les principales fédérations du bâtiment, à savoir la FFB et la CAPEB, ont, par un communiqué commun, demandé au gouvernement des mesures drastiques à destination de la prospection de consommateurs par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels externalisés.

Les fédérations ont insiste sur le fait que la rénovation énergétique constituait « un enjeu majeur pour les ménages et la filière construction, tant pour réduire les consommations d’énergie que les émissions de gaz à effet de serre ». Pour eux, « il convient donc de l’accompagner, dans les meilleures conditions, afin d’opérer au mieux la transition énergétique des logements ».

« Démarchage téléphonique abusif massif »

Or elles mettent en effet en avant que des plateformes téléphoniques se sont développées, et mènent parfois des campagnes de démarchage massif et abusif auprès des particuliers. Si les fédérations admettent que des mesures pour lutter contre les agissements des entreprises éco-délinquantes ont déjà été engagées par le gouvernement dans le cadre du « Plan de Rénovation Energétique du Bâtiment » avec des premiers résultats encourageants, elles soulignent que ces plates-formes téléphoniques, par le comportement inadmissible de certaines d’entre elles, « détruisent la confiance des Français envers le plan de rénovation énergétique soutenu par les pouvoirs publics », et « portent atteinte au sérieux et à la compétence des acteurs et des entreprises du bâtiment ».

Des plateformes téléphoniques harcèlent et abusent les particuliers et laissent, notamment, à penser qu’elles agissent en lien avec les ministères et administrations d’État. Lesdites plateformes « pratiquent un démarchage téléphonique abusif massif, qui vise principalement à la réalisation de travaux d’isolation de combles par soufflage avec l’argument de l’obtention d’importantes aides pour la réalisation de ces travaux ». Et elles constatent que des particuliers finissent par céder alors que le ménage n’a pas clairement connaissance des engagements qu’il a pris en signant certains documents. Les travaux ne sont, eux, pas réalisés ou mal réalisés, et l’entreprise qui a réalisé les travaux, soit disparaît peu de temps après, soit n’est pas habilitée à réaliser les travaux car non titulaire d’une qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Concurrence avec les entreprises qualifiées RGE

Elles rentrent ainsi clairement en concurrence avec les entreprises de bâtiment qui interviennent en rénovation énergétique et qui se sont fortement engagées dans une démarche d’amélioration de la qualité en devenant titulaires de qualifications RGE. « Ainsi qualifiées RGE, elles sont mieux formées, accompagnées, contrôlées et identifiées sur le site de l’ADEME www.faire.fr. Elles permettent ainsi à leurs clients de bénéficier des aides à la rénovation énergétique », soulignent-elles.

« Pour que cesse le démarchage téléphonique abusif et parfaire le dispositif de lutte anti-fraude : la CAPEB, la FFB, Qualibat, Qualifelec et Qualit’ENR demandent au gouvernement de prendre des décisions immédiates et drastiques d’interdiction de la prospection commerciale de consommateurs par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels externalisés pour les travaux de rénovation énergétique », concluent-elles.

Elles rappellent en outre que pour les particuliers qui souhaitent agir, des dispositifs de signalement des entreprises frauduleuses existent, avec des formulaires à renseigner, disponibles sur le site www.faire.fr et le site de QUALIBAT signalement@qualibat.com.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


MaPrimeRénov’ devient accessible aux bailleurs


Ceci va permettre aux propriétaires bailleurs de déposer leur demande d’aides pour tous les travaux éligibles réalisés depuis le 1er octobre 2020.


La FFB et la ministre chargée du logement satisfaites du succès de Maprimerénov’

nullEmmanuelle Wargon a, lors du congrès national de la FFB, évoqué les derniers chiffres très positifs du dispositif, et les ambitions du gouvernement en matière de rénovation. Elle a également appelé qu’un nouvel accompagnement allait arriver en 2022.


L’adaptation des logements au grand âge, objet de la visite de deux ministres

La ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, et la ministre déléguée en charge du logement, Emmanuelle Wargon, étaient mercredi et jeudi en déplacement à Genas, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin-la-Demi-Lune et Lyon.


Les fédérations évoquent un « succès collectif » sur la RE2020

null
Un accord a été trouvé sur la RE2020 dans le cadre du CSCEE du 13 avril. Les organisations signataires se sont félicitées de celui-ci.


La Métropole amplifie le dispositif «Ecoréno’v» pour la rénovation des logements

null
La collectivité amplifie ses efforts en termes de rénovation thermique des logements, avec l’adoption mardi d’un nouveau règlement pour le dispositif. Pour le présenter, une visite était organisée jeudi dans une copropriété du 8ème arrondissement de Lyon.


L’ex-collège Truffaut, futur lieu de vie du 1er arrondissement


Une visite du site qui accueillera à terme une résidence étudiante, un hostel, une crèche et des tiers lieux, était organisée mercredi en présence du maire de Lyon et du président de la Métropole.


Selon la CAPEB, les travaux d’accessibilité sont plus que jamais nécessaires

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, les travaux d’accessibilité pour sécuriser les seniors en perte d’autonomie sont encore plus nécessaires avec la Covid-19.


La Région a lancé son plan de soutien aux étudiants et aux jeunes

null
Ce plan vise à garantir une protection sanitaire au monde étudiant, apporter un soutien alimentaire et psychologique aux étudiants, et accompagner la jeunesse vers l’emploi.


247.323 logements rénovés grâce à l’Anah en 2020

null
L’agence nationale de l’habitat a enregistré une hausse de 58,8% des rénovations de logements l’an dernier. Et compte financer la rénovation de 600.000 logements en 2021.


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


MaPrimeRénov’ élargie à tous les propriétaires

null
L’aide est désormais ouverte à tous les propriétaires occupants et tous les syndicats de copropriétaires.


La CAPEB reçue par la Métropole le 14 janvier sur la ZFE

La CAPEB Rhône et Grand Lyon sera reçue par la Métropole concernant la zone de faibles émissions, qui a été durcie au 1er janvier.


La CAPEB satisfaite de la qualification RGE «chantier par chantier»

Depuis l’entrée en vigueur au 1er janvier de l’arrêté du 24 décembre 2020, une expérimentation est lancée pour deux ans afin de mettre en œuvre la qualification RGE « chantier par chantier ».


Ingénierie : le ralentissement impacte le secteur

Les sociétés d’ingénierie sont toujours impactées par le ralentissement économique, selon la dernière édition du baromètre économique de Syntec-Ingénierie.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.