Le projet de Képénékian et Kimelfeld pour la tour du CIRC

Les candidats à la mairie de Lyon et à la Métropole veulent faire de la tour que le centre international de recherche contre le cancer quittera en 2022 un lieu autour de la santé pour tous.

Que va devenir, après 2022, la tour du CIRC, située cours Albert Thomas, à Grange Blanche, dans le 8ème arrondissement de Lyon ? Car le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC) va quitter en 2022 cet immeuble pour s’installer à Gerland, dans un immeuble dont la première pierre a été récemment posée par le maire de Lyon, le président de la Métropole et le vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Georges Képénékian, candidat à la mairie de Lyon, David Kimelfeld, actuel président de la Métropole candidat à sa succession, on livré leur vision pour cette tour de 18 étages, ainsi que l’amphithéâtre à son pied, propriétés de la Ville de Lyon. Selon cet ensemble pourra faire l’objet d’une reconversion, en vue d’en faire un lieu autour de la santé pour tous

Ce projet de réhabilitation et de reconversion porté par les listes « Respirations » avec Georges Képénékian et « Ensemble avant tout ! » avec David Kimelfeld consiste en effet « à en faire un lieu totem autour de la santé pour tous et de la nature en ville, avec des fonctions et des usages mixtes, qui s’intègrera parfaitement dans ce quartier où l’empreinte des activités autour de la santé est très forte (Hôpital Édouard Herriot, Centre Léon Bérard, facultés de médecine et de pharmacie, école Rockefeller, clinique Natecia…) ».

Vers un appel à projets

Un appel à projets pourrait être lancé. Dans ce cadre, le programme pourrait comprendre une tour réhabilitée et végétalisée (toiture et façades), un jardin ouvert au public, véritable espace de convivialité et de détente arboré, mais aussi un amphithéâtre préservé et ouvert sur la vie de quartier, à vocation associative et culturelle (réunions publiques, conférences, animations, spectacles, etc.).

Le projet pourrait également comprendre une ferme urbaine et un jardin partagé, ainsi que des activités ouvertes sur l’extérieur, comme des commerces, des services axés autour de la santé (nutrition, paramédical…), ainsi qu’une maison de santé pluridisciplinaire et un tiers lieu autour des métiers de la santé globale, de la prévention au soin (fablab, espace de coworking, couveuse/incubateur/pépinière d’entreprises…).

Un hôtel des patients pourrait être mis en place, en lien avec les structures hospitalières du quartier dont l’Hôpital Édouard Herriot et le Centre Léon Bérard, afin d’accueillir des patients ayant reçu des soins en hôpital de jour, des familles et des proches de patients hospitalisés, etc. L’ensemble pourrait également intégrer une partie résidentielle, avec des logements étudiants, des logements adaptés (PMR), des logements seniors autonomes et des logements intergénérationnels…

«Une forme de patrimoine urbain »

Pour Laura Ferrari, tête de liste municipale « Respirations » sur le 8e arrondissement, « cette reconversion permettra d’ouvrir cet espace sur le quartier, d’en faire un lieu de vie, d’habitation, de travail, de loisirs mais aussi de services, de prévention et de soin et de nature en ville. Il s’inscrit parfaitement dans l’axe santé-environnement du projet porté par Georges Képénékian pour la ville».

Quant à Michel Le Faou, tête de liste métropolitaine « Ensemble avant tout ! » sur le 8ème et actuel vice-président de la Métropole, « la tour du CIRC représente une forme de patrimoine urbain. Nous ne souhaitons pas la détruire mais plutôt la réhabiliter, ce qui ouvrira le champ des possibles, dans un partenariat public-privé qui permettra d’aller plus vite et de proposer un lieu atypique, utile à nos concitoyens. »

« Demain, cette tour du XXe siècle deviendra un lieu symbolique de nos ambitions pour le XXIe siècle, autour de deux enjeux majeurs que sont la santé pour tous et la nature en ville, que nous portons fortement avec Georges Képénékian. C’est un beau projet, qui s’inscrit dans l’histoire et la vocation du quartier tout en relevant les défis contemporains», a pour sa part conclu David Kimelfeld, Président de la Métropole et candidat aux élections métropolitaines.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Modification du PLU-H de la Métropole de Lyon : début de la concertation

null
La concertation s’est ouverte ce mardi. Les progressistes appellent à ne pas faire du plan local d’urbanisme et de l’habitat un outil pour limiter la création d’emplois dans la Métropole.


Clermont-Ferrand : des fouilles archéologiques sur le site de l’Hôtel-Dieu

nullClermont Auvergne Métropole organisait mercredi dernier une visite des fouilles archéologiques sur préalable au chantier de construction de la future bibliothèque métropolitaine.


Campus Lyontech La Doua : réaménagement de l’entrée Einstein

Cette opération va s’étaler du 12 avril au mois de septembre.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


La barre Monmousseau détruite par implosion à Vénissieux

nullInscrite dans le NPNRU, l’implosion de la barre Monmousseau d’ICF Sud-Est Méditerranée, sur le plateau des Minguettes, a eu lieu ce vendredi, peu après 10h30.


Lyon Confluence : la rénovation du bâtiment porche est en cours

null
Au terme de cette opération menée par la SPL Lyon Confluence, la salle du « Marché Gare » rouvrira ses portes en 2022.


Inauguration de l’arboretum de Sathonay-Camp

nullCet arboretum est situé en lisière de la ZAC Castellane, développée depuis 10 ans par la Métropole de Lyon et la Ville. Après une déambulation au sein de la zone aménagée, il a été inauguré vendredi par le maire et le président de la Métropole de Lyon.


Le recyclage des friches inscrit dans l’accord territorial de relance

Au sein de l’accord territorial de relance de la métropole de Lyon signé dans la semaine avec l’État, était inscrit le recyclage des friches.


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Villefranche-sur-Saône, Chambéry, Roanne dans le top 10 des centres-villes dynamiques

Villes de France, une association d’élus fédérant les villes moyennes, et Mytraffic, leader européen de l’analyse du flux piéton, ont publié le premier palmarès des centres-villes dynamiques.


«Le navire Opac est robuste. Il tient bien la mer »

nullXavier Inglebert est le nouveau directeur général de l’Opac du Rhône. SAC avec Loire Habitat, diversification des sources de financement, nouvelle convention d’utilité sociale avec l’Etat: nous évoquons avec lui les enjeux de l’office public de l’habitat du département du Rhône.


La ZFE va être renforcée dès 2022

Le conseil métropolitain a acté un durcissement progressif de la zone à faibles émissions dans la Métropole de Lyon à partir de 2022. Le diesel sera, lui, banni dès 2026. D’autres sujets urbains étaient également à l’ordre du jour.


Les habitants invités à se prononcer sur le tracé du T6 à Villeurbanne

nullUne nouvelle concertation va débuter le 15 mars, afin d’éclairer le choix du Sytral entre deux tracés visant à prolonger au nord la ligne de tramway T6.


Reconversion des friches polluées: 192 candidatures pour le 1er appel à projets

Lancé par l’ADEME, cet appel à projets dédié à la reconversion de friches polluées issues d’anciens sites industriels ou miniers s’inscrit dans le cadre du plan de relance. Il vient de se clôturer.


Villeurbanne Saint-Jean : une balade pour discuter du projet urbain

La Ville de Villeurbanne et la Métropole organisent cette balade urbaine pour dialoguer avec les habitants du quartier sur les éléments du programme, avant de désigner l’aménageur de la ZAC.