Le projet de Képénékian et Kimelfeld pour la tour du CIRC

Les candidats à la mairie de Lyon et à la Métropole veulent faire de la tour que le centre international de recherche contre le cancer quittera en 2022 un lieu autour de la santé pour tous.

Que va devenir, après 2022, la tour du CIRC, située cours Albert Thomas, à Grange Blanche, dans le 8ème arrondissement de Lyon ? Car le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC) va quitter en 2022 cet immeuble pour s’installer à Gerland, dans un immeuble dont la première pierre a été récemment posée par le maire de Lyon, le président de la Métropole et le vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Georges Képénékian, candidat à la mairie de Lyon, David Kimelfeld, actuel président de la Métropole candidat à sa succession, on livré leur vision pour cette tour de 18 étages, ainsi que l’amphithéâtre à son pied, propriétés de la Ville de Lyon. Selon cet ensemble pourra faire l’objet d’une reconversion, en vue d’en faire un lieu autour de la santé pour tous

Ce projet de réhabilitation et de reconversion porté par les listes « Respirations » avec Georges Képénékian et « Ensemble avant tout ! » avec David Kimelfeld consiste en effet « à en faire un lieu totem autour de la santé pour tous et de la nature en ville, avec des fonctions et des usages mixtes, qui s’intègrera parfaitement dans ce quartier où l’empreinte des activités autour de la santé est très forte (Hôpital Édouard Herriot, Centre Léon Bérard, facultés de médecine et de pharmacie, école Rockefeller, clinique Natecia…) ».

Vers un appel à projets

Un appel à projets pourrait être lancé. Dans ce cadre, le programme pourrait comprendre une tour réhabilitée et végétalisée (toiture et façades), un jardin ouvert au public, véritable espace de convivialité et de détente arboré, mais aussi un amphithéâtre préservé et ouvert sur la vie de quartier, à vocation associative et culturelle (réunions publiques, conférences, animations, spectacles, etc.).

Le projet pourrait également comprendre une ferme urbaine et un jardin partagé, ainsi que des activités ouvertes sur l’extérieur, comme des commerces, des services axés autour de la santé (nutrition, paramédical…), ainsi qu’une maison de santé pluridisciplinaire et un tiers lieu autour des métiers de la santé globale, de la prévention au soin (fablab, espace de coworking, couveuse/incubateur/pépinière d’entreprises…).

Un hôtel des patients pourrait être mis en place, en lien avec les structures hospitalières du quartier dont l’Hôpital Édouard Herriot et le Centre Léon Bérard, afin d’accueillir des patients ayant reçu des soins en hôpital de jour, des familles et des proches de patients hospitalisés, etc. L’ensemble pourrait également intégrer une partie résidentielle, avec des logements étudiants, des logements adaptés (PMR), des logements seniors autonomes et des logements intergénérationnels…

«Une forme de patrimoine urbain »

Pour Laura Ferrari, tête de liste municipale « Respirations » sur le 8e arrondissement, « cette reconversion permettra d’ouvrir cet espace sur le quartier, d’en faire un lieu de vie, d’habitation, de travail, de loisirs mais aussi de services, de prévention et de soin et de nature en ville. Il s’inscrit parfaitement dans l’axe santé-environnement du projet porté par Georges Képénékian pour la ville».

Quant à Michel Le Faou, tête de liste métropolitaine « Ensemble avant tout ! » sur le 8ème et actuel vice-président de la Métropole, « la tour du CIRC représente une forme de patrimoine urbain. Nous ne souhaitons pas la détruire mais plutôt la réhabiliter, ce qui ouvrira le champ des possibles, dans un partenariat public-privé qui permettra d’aller plus vite et de proposer un lieu atypique, utile à nos concitoyens. »

« Demain, cette tour du XXe siècle deviendra un lieu symbolique de nos ambitions pour le XXIe siècle, autour de deux enjeux majeurs que sont la santé pour tous et la nature en ville, que nous portons fortement avec Georges Képénékian. C’est un beau projet, qui s’inscrit dans l’histoire et la vocation du quartier tout en relevant les défis contemporains», a pour sa part conclu David Kimelfeld, Président de la Métropole et candidat aux élections métropolitaines.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Nous avons un méta projet, le projet de la ‘Métropole harmonieuse’ »

nullOlivier Bianchi est maire de Clermont Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole. Nous évoquons avec lui la méthode qui a permis de mettre au point et voter en décembre une programmation pluriannuelle des investissement sur 10 ans. Nous échangeons plus largement, avec lui, sur l’organisation de la 4e Métropole d’Auvergne-Rhône-Alpes, et les enjeux de celle-ci.


Vinci Immobilier vise le zéro artificialisation nette à l’horizon 2030

null
Le groupe, qui compte parmi les leaders de la promotion immobilière en France, s’est engagé ce jeudi sur cet objectif.


Réhabilitation des centres-villes : Nexity signe un partenariat avec Meridiam

Cet accord porte sur l’accompagnement des collectivités dans la réhabilitation des centres-villes en France.


Urbanisme, mobilités, transition énergétique: ce qui attend les lyonnais en 2022

La Ville de Lyon a détaillé les grandes mesures à venir et les grandes orientations.


«Nous créons le lien entre investisseurs et promoteurs »

Mathieu Descout est président de Novaxia Investissement. Nous évoquons avec lui l’activité de la société de gestion, qui opère dans le recyclage urbain.


Clermont Auvergne Métropole : les orientations du PADD validées

La conception du plan local d’urbanisme de la Métropole a passé une nouvelle étape, avant la conception du nouveau règlement en 2022.


Un projet de réhabilitation des grandes cités TASE à Vaulx-en-Velin

nullCe projet de requalification au cœur du Carré de Soie, concerne près 299 logements locatifs sociaux Le montant de celui-ci s’élève à 26.1 millions d’euros.


Guillotière / Part-Dieu : l’État crée une brigade spécialisée de terrain

Cette solution vise à répondre à la dégradation de la situation sécuritaire dans le quartier de la Guillotière.


2,3 millions d’euros engagés par la Métropole pour la place Gabriel Peri

Par cet engagement, la Métropole vise à améliorer les espaces publics du cœur du quartier de la Guillotière.


Rive droite du Rhône : un espace d’échanges sur la place des Terreaux

Dans le cadre de la concertation lancée le mois dernier, un espace est mis en place du mercredi 15 au samedi 18 décembre pour imaginer les quais de demain.


Vallon des hôpitaux à Saint-Genis-Laval : le dossier de réalisation approuvé

null
Le dossier de réalisation a été approuvé par le Conseil de la Métropole de Lyon durant la séance du 13 et 14 décembre.


Inauguration de la rue de la République réaménagée à Vaulx-en-Velin

Cette inauguration a eu lieu mercredi 8 décembre, à l’occasion de la fête du Cardon.


Tramway T10 : une préférence pour la variante Zola / Jaurès

Le SYTRAL a fait part , lundi, du bilan de la concertation portant sur le tramway T10.


54 nouveaux recyclages de friches en Auvergne-Rhône-Alpes

L’Etat a annoncé les nouvelles opérations retenues dans la région au titre du « fonds friches », au sein de France Relance.


Prolongation d’Action Cœur de Ville: lancement de la concertation

La consultation officielle des maires et présidents d’intercommunalités des territoires concernés a été lancée ce mardi auprès des maires des 234 villes bénéficiaires.