Le projet de Képénékian et Kimelfeld pour la tour du CIRC

Les candidats à la mairie de Lyon et à la Métropole veulent faire de la tour que le centre international de recherche contre le cancer quittera en 2022 un lieu autour de la santé pour tous.

Que va devenir, après 2022, la tour du CIRC, située cours Albert Thomas, à Grange Blanche, dans le 8ème arrondissement de Lyon ? Car le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC) va quitter en 2022 cet immeuble pour s’installer à Gerland, dans un immeuble dont la première pierre a été récemment posée par le maire de Lyon, le président de la Métropole et le vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Georges Képénékian, candidat à la mairie de Lyon, David Kimelfeld, actuel président de la Métropole candidat à sa succession, on livré leur vision pour cette tour de 18 étages, ainsi que l’amphithéâtre à son pied, propriétés de la Ville de Lyon. Selon cet ensemble pourra faire l’objet d’une reconversion, en vue d’en faire un lieu autour de la santé pour tous

Ce projet de réhabilitation et de reconversion porté par les listes « Respirations » avec Georges Képénékian et « Ensemble avant tout ! » avec David Kimelfeld consiste en effet « à en faire un lieu totem autour de la santé pour tous et de la nature en ville, avec des fonctions et des usages mixtes, qui s’intègrera parfaitement dans ce quartier où l’empreinte des activités autour de la santé est très forte (Hôpital Édouard Herriot, Centre Léon Bérard, facultés de médecine et de pharmacie, école Rockefeller, clinique Natecia…) ».

Vers un appel à projets

Un appel à projets pourrait être lancé. Dans ce cadre, le programme pourrait comprendre une tour réhabilitée et végétalisée (toiture et façades), un jardin ouvert au public, véritable espace de convivialité et de détente arboré, mais aussi un amphithéâtre préservé et ouvert sur la vie de quartier, à vocation associative et culturelle (réunions publiques, conférences, animations, spectacles, etc.).

Le projet pourrait également comprendre une ferme urbaine et un jardin partagé, ainsi que des activités ouvertes sur l’extérieur, comme des commerces, des services axés autour de la santé (nutrition, paramédical…), ainsi qu’une maison de santé pluridisciplinaire et un tiers lieu autour des métiers de la santé globale, de la prévention au soin (fablab, espace de coworking, couveuse/incubateur/pépinière d’entreprises…).

Un hôtel des patients pourrait être mis en place, en lien avec les structures hospitalières du quartier dont l’Hôpital Édouard Herriot et le Centre Léon Bérard, afin d’accueillir des patients ayant reçu des soins en hôpital de jour, des familles et des proches de patients hospitalisés, etc. L’ensemble pourrait également intégrer une partie résidentielle, avec des logements étudiants, des logements adaptés (PMR), des logements seniors autonomes et des logements intergénérationnels…

«Une forme de patrimoine urbain »

Pour Laura Ferrari, tête de liste municipale « Respirations » sur le 8e arrondissement, « cette reconversion permettra d’ouvrir cet espace sur le quartier, d’en faire un lieu de vie, d’habitation, de travail, de loisirs mais aussi de services, de prévention et de soin et de nature en ville. Il s’inscrit parfaitement dans l’axe santé-environnement du projet porté par Georges Képénékian pour la ville».

Quant à Michel Le Faou, tête de liste métropolitaine « Ensemble avant tout ! » sur le 8ème et actuel vice-président de la Métropole, « la tour du CIRC représente une forme de patrimoine urbain. Nous ne souhaitons pas la détruire mais plutôt la réhabiliter, ce qui ouvrira le champ des possibles, dans un partenariat public-privé qui permettra d’aller plus vite et de proposer un lieu atypique, utile à nos concitoyens. »

« Demain, cette tour du XXe siècle deviendra un lieu symbolique de nos ambitions pour le XXIe siècle, autour de deux enjeux majeurs que sont la santé pour tous et la nature en ville, que nous portons fortement avec Georges Képénékian. C’est un beau projet, qui s’inscrit dans l’histoire et la vocation du quartier tout en relevant les défis contemporains», a pour sa part conclu David Kimelfeld, Président de la Métropole et candidat aux élections métropolitaines.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Reprise des travaux sur les grands chantiers des parcs LPA

Les chantiers Saint-Antoine, Antonin Poncet et Béraudier ont redémarré ou sont en phase de reprise.


Déconfinement à Lyon : les écologistes affirment leurs positions

Grégory Doucet et Bruno Bernard organisaient ce mercredi une conférence de presse pour exprimer leurs positions en matière de déconfinement et de reprise de l’activité à Lyon et dans la Métropole.


Villeurbanne : réaménagement de la rue du 8 mai 1945

La requalification de l’axe et les travaux réalisés sur les rues principales du quartier se poursuivent.


La Métropole de Lyon organise son déconfinement et la relance

David Kimelfeld, a présenté ce mardi la stratégie de déconfinement du territoire, et organisé mercredi une première réunion du comité métropolitain de relance.


La Métropole de Lyon détaille son plan d’urbanisme tactique


Dans l’optique du déconfinement, 77 kilomètres de nouvelles pistes cyclables vont être déployés d’ici septembre. Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a détaillé lundi le plan de la collectivité en la matière.


Plan vélos : la Ville de Lyon fait ses propositions

La Ville de Lyon a fait ses propositions pour la mise en place d’un plan vélos, répondant à la stratégie d’urbanisme tactique de la Métropole.


Le confinement réinterroge les schémas urbains

La période de confinement est bien vécue pour une part importante des français. Mais elle a toutefois fait évoluer les critères du logement idéal, selon une étude de BNP Paribas Real Estate.


Métropole de Lyon : l’instruction des demandes d’autorisations maintenues

C’est ce qu’a indiqué la collectivité ce samedi. Celle-ci veut éviter toute rupture d’activité.


Esplanade devant l’Hôtel-Dieu, Guillotière, piscine sur le Rhône : les projets de Kimelfeld


David Kimelfeld et Georges Képénékian, candidats à la présence de la Métropole et à la mairie de Lyon, souhaitent développer un certain nombre de projets urbains sur divsers points de la Métropole, et notamment à Lyon.


« Le centre d’échanges de Perrache, une sorte de scarification urbaine »


Eric Lafond est le candidat 100 % Citoyens à la Métropole de Lyon. Il s’est uni avec Denis Broliquier, qui sera candidat lui à la mairie de Lyon.


Kimelfeld et Képénékian veulent végétaliser la place du Bachut

Le président de la Métropole, candidat à sa succession, et le candidat à la mairie de Lyon veulent faire de cette place une place jardin. Ils proposent également, dans le 8ème, une rénovation de l’avenue des Frères Lumière et l’expérimentation de la piétonisation.


Le projet de Képénékian et Kimelfeld pour la tour du CIRC

Les candidats à la mairie de Lyon et à la Métropole veulent faire de la tour que le centre international de recherche contre le cancer quittera en 2022 un lieu autour de la santé pour tous.


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Saint-Julien-en-Genevois: Bouygues Immobilier aménagera le quartier de la gare

La filiale du groupe Bouygues va ainsi réaménager les 60.000 m² du quartier.


Givors : bientôt un hôtel d’entreprises à proximité de la gare


La SERL a récemment présenté la future réalisation d’un hôtel d’entreprises à proximité du pôle entrepreneurial LYVE et de la gare.