«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»

Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie (PS , PCF, Génération.s, Manufacture de la Cité, Gauche Démocratique et Sociale, Nouvelle Donne, Place Publique) à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui prévoit des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.

Qu'est-ce qui est, selon vous, le plus urgent d'un point de vue urbain pour la Métropole de Lyon?

Je crois que nous sommes arrivés à un moment où le modèle qui a été développé depuis le début des années 2000 arrive à son terme, et produit ses effets pervers. Et c'est ce modèle qui a été proposé par Gérard Collomb. Je pense que c'était probablement le bon modèle dans les années 2000. En cela, c’était le bon maire des années 2000, avec ce modèle d’un développement de Lyon avec une vraie attractivité économique. Ce serait franchement complètement caricatural de critiquer cela. Néanmoins, aujourd'hui, nous devons passer une autre étape, qui est l’étape de la Métropole. Pourquoi ? Parce que la Métropole peut nous permettre de transformer et d'améliorer la vie quotidienne des habitantes et des habitants.

Ce que je veux dire de manière très concrète, c'est que Gérard Collomb et David Kimelfeld dans sa continuité ont, d'une certaine manière, proposé un modèle, une vision de la Métropole centralisée sur quelques kilomètres carrés, et notamment sur la Part-Dieu. Il y a donc un centre fort mais qui sature, et quand ce centre sature, c'est l'ensemble de la métropole qui s'asphyxie.

Pourquoi ? La première couronne vient sur ce centre-là, mais au-delà de la métropole, c'est l'ensemble de la région urbaine de Lyon qui est entièrement centralisé sur une partie de la ville de Lyon. Ça, c'est un modèle qui n'est plus du tout en phase avec les enjeux actuels, en terme d'égalité sociale et territoriale, en terme de transition écologique. Nous sommes donc face à la nécessité de proposer une autre vision de la Métropole.

Celle que je porte au nom de la « Gauche unie », c'est celle de la Métropole qui relie, c'est-à-dire qui s'adresse à l'ensemble des territoires de cette métropole, et même un peu plus largement, c'est-à-dire l’aire urbaine.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une maison du patrimoine et des lettres à Saint-Etienne

Cette nouvelle institution située dans la demeure Chamoncel, au coeur du Vieux Saint-Etienne, a été inaugurée samedi 11 septembre, une semaine avant les journées européennes du patrimoine.


Modification du PLU-H: la Métropole de Lyon a présenté le bilan de la concertation


Le président de la Métropole, Bruno Bernard, et ses vice-présidents ont présenté les résultats de la concertation organisée un peu plus tôt dans l’année.


Vénissieux : les réalisations se succèdent dans le quartier du «Grand Parilly»

Après l’émergence d’Ikea, de Leroy Merlin, et d’Initial, un programme de bureaux, une résidence étudiante a été inaugurée en début d’été.


Nexity lauréat des îlots B1 et C1 Nord à Lyon Confluence

nullLa Métropole de Lyon, la Ville de Lyon et la SPL Lyon Confluence ont sélectionné l’offre du promoteur à l’issue d’une consultation lancée en 2020.


Emmanuel Macron veut amplifier le rebond des villes moyennes


A l’occasion de la 4ème rencontre nationale «Action cœur de ville», le président de la République a fait un certain nombre d’annonces, dont la pérennisation du fonds friches.


Cimetière métropolitain à Charly : Bruno Bernard appelle au dialogue

nullA l’occasion de la visite de rentrée de la Métropole de Lyon lundi, le président de la Métropole a indiqué souhaiter engager le dialogue.


« On ne peut plus avoir la certitude d’avoir raison tout seul »

Nous avons rencontré, avant l’été, Hélène Geoffroy, la nouvelle présidente de la SERL. Nous avons évoqué avec elle les nouvelles orientations en termes d’aménagement, d’urbanisme qu’elle compte porter au sein de cette société d’économie mixte. Elle était accompagnée de Vincent Malfère, directeur général de la structure.


Fonds Friches en Auvergne-Rhône-Alpes : 2e appel à projet jusqu’au 27 septembre

Dans le cadre de France Relance, 36,5 millions d’euros supplémentaires ont été débloqués pour le recyclage foncier des friches en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Lyon 7 : de la peinture au sol pour lutter contre les îlots de chaleur

null
L’expérimentation d’une peinture anti-chaleur est en cours rue Béchevelin pour lutter contre les îlots de chaleur urbains.


Villeurbanne Tonkin : Temps d’échange sur le secteur « Les Terrasses Lakanal–Rossel »

La Ville organise un temps d’information et d’échange sur le réaménagement du secteur « Les Terrasses Lakanal – Rossel » dans le quartier du Tonkin.


Clermont-Ferrand a voté vendredi sa PPI

Le conseil municipal de Clermont-Ferrand a adopté vendredi la programmation pluriannuelle d’investissement de la Ville, qui se monte à 277 millions d’euros pour 70 projets d’investissements.


Transport par câble à l’ouest de Lyon : les implantations de station font déjà débat

Avant la concertation, la mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon a révélé l’implantation projetée de stations par le SYTRAL, qui a par la suite répondu à la commune de l’Ouest lyonnais.


Carré de Soie : passe d’armes autour du foncier Bobst en Conseil de la Métropole

La Métropole de Lyon a annoncé acquérir un terrain industriel de près de 4 hectares dans le secteur du projet urbain du Carré de Soie à Villeurbanne.


Nature en ville : Lyon Confluence lauréate des Défis Urbains 2020

null
La SPL a été récompensée pour l’aménagement du Champ.


Villeurbanne : la Métropole dévoile ses ambitions pour le quartier Gratte-Ciel


Préalablement à la réunion publique organisée en visioconférence ce jeudi, une visite du site était organisée ce mardi pour présenter les nouvelles orientations prises au sein de cette ZAC