«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»

Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie (PS , PCF, Génération.s, Manufacture de la Cité, Gauche Démocratique et Sociale, Nouvelle Donne, Place Publique) à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui prévoit des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.

Qu'est-ce qui est, selon vous, le plus urgent d'un point de vue urbain pour la Métropole de Lyon?

Je crois que nous sommes arrivés à un moment où le modèle qui a été développé depuis le début des années 2000 arrive à son terme, et produit ses effets pervers. Et c'est ce modèle qui a été proposé par Gérard Collomb. Je pense que c'était probablement le bon modèle dans les années 2000. En cela, c’était le bon maire des années 2000, avec ce modèle d’un développement de Lyon avec une vraie attractivité économique. Ce serait franchement complètement caricatural de critiquer cela. Néanmoins, aujourd'hui, nous devons passer une autre étape, qui est l’étape de la Métropole. Pourquoi ? Parce que la Métropole peut nous permettre de transformer et d'améliorer la vie quotidienne des habitantes et des habitants.

Ce que je veux dire de manière très concrète, c'est que Gérard Collomb et David Kimelfeld dans sa continuité ont, d'une certaine manière, proposé un modèle, une vision de la Métropole centralisée sur quelques kilomètres carrés, et notamment sur la Part-Dieu. Il y a donc un centre fort mais qui sature, et quand ce centre sature, c'est l'ensemble de la métropole qui s'asphyxie.

Pourquoi ? La première couronne vient sur ce centre-là, mais au-delà de la métropole, c'est l'ensemble de la région urbaine de Lyon qui est entièrement centralisé sur une partie de la ville de Lyon. Ça, c'est un modèle qui n'est plus du tout en phase avec les enjeux actuels, en terme d'égalité sociale et territoriale, en terme de transition écologique. Nous sommes donc face à la nécessité de proposer une autre vision de la Métropole.

Celle que je porte au nom de la « Gauche unie », c'est celle de la Métropole qui relie, c'est-à-dire qui s'adresse à l'ensemble des territoires de cette métropole, et même un peu plus largement, c'est-à-dire l’aire urbaine.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Nous avons un méta projet, le projet de la ‘Métropole harmonieuse’ »

nullOlivier Bianchi est maire de Clermont Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole. Nous évoquons avec lui la méthode qui a permis de mettre au point et voter en décembre une programmation pluriannuelle des investissement sur 10 ans. Nous échangeons plus largement, avec lui, sur l’organisation de la 4e Métropole d’Auvergne-Rhône-Alpes, et les enjeux de celle-ci.


Vinci Immobilier vise le zéro artificialisation nette à l’horizon 2030

null
Le groupe, qui compte parmi les leaders de la promotion immobilière en France, s’est engagé ce jeudi sur cet objectif.


Réhabilitation des centres-villes : Nexity signe un partenariat avec Meridiam

Cet accord porte sur l’accompagnement des collectivités dans la réhabilitation des centres-villes en France.


Urbanisme, mobilités, transition énergétique: ce qui attend les lyonnais en 2022

La Ville de Lyon a détaillé les grandes mesures à venir et les grandes orientations.


«Nous créons le lien entre investisseurs et promoteurs »

Mathieu Descout est président de Novaxia Investissement. Nous évoquons avec lui l’activité de la société de gestion, qui opère dans le recyclage urbain.


Clermont Auvergne Métropole : les orientations du PADD validées

La conception du plan local d’urbanisme de la Métropole a passé une nouvelle étape, avant la conception du nouveau règlement en 2022.


Un projet de réhabilitation des grandes cités TASE à Vaulx-en-Velin

nullCe projet de requalification au cœur du Carré de Soie, concerne près 299 logements locatifs sociaux Le montant de celui-ci s’élève à 26.1 millions d’euros.


Guillotière / Part-Dieu : l’État crée une brigade spécialisée de terrain

Cette solution vise à répondre à la dégradation de la situation sécuritaire dans le quartier de la Guillotière.


2,3 millions d’euros engagés par la Métropole pour la place Gabriel Peri

Par cet engagement, la Métropole vise à améliorer les espaces publics du cœur du quartier de la Guillotière.


Rive droite du Rhône : un espace d’échanges sur la place des Terreaux

Dans le cadre de la concertation lancée le mois dernier, un espace est mis en place du mercredi 15 au samedi 18 décembre pour imaginer les quais de demain.


Vallon des hôpitaux à Saint-Genis-Laval : le dossier de réalisation approuvé

null
Le dossier de réalisation a été approuvé par le Conseil de la Métropole de Lyon durant la séance du 13 et 14 décembre.


Inauguration de la rue de la République réaménagée à Vaulx-en-Velin

Cette inauguration a eu lieu mercredi 8 décembre, à l’occasion de la fête du Cardon.


Tramway T10 : une préférence pour la variante Zola / Jaurès

Le SYTRAL a fait part , lundi, du bilan de la concertation portant sur le tramway T10.


54 nouveaux recyclages de friches en Auvergne-Rhône-Alpes

L’Etat a annoncé les nouvelles opérations retenues dans la région au titre du « fonds friches », au sein de France Relance.


Prolongation d’Action Cœur de Ville: lancement de la concertation

La consultation officielle des maires et présidents d’intercommunalités des territoires concernés a été lancée ce mardi auprès des maires des 234 villes bénéficiaires.