«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»

Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie (PS , PCF, Génération.s, Manufacture de la Cité, Gauche Démocratique et Sociale, Nouvelle Donne, Place Publique) à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui prévoit des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.

Qu'est-ce qui est, selon vous, le plus urgent d'un point de vue urbain pour la Métropole de Lyon?

Je crois que nous sommes arrivés à un moment où le modèle qui a été développé depuis le début des années 2000 arrive à son terme, et produit ses effets pervers. Et c'est ce modèle qui a été proposé par Gérard Collomb. Je pense que c'était probablement le bon modèle dans les années 2000. En cela, c’était le bon maire des années 2000, avec ce modèle d’un développement de Lyon avec une vraie attractivité économique. Ce serait franchement complètement caricatural de critiquer cela. Néanmoins, aujourd'hui, nous devons passer une autre étape, qui est l’étape de la Métropole. Pourquoi ? Parce que la Métropole peut nous permettre de transformer et d'améliorer la vie quotidienne des habitantes et des habitants.

Ce que je veux dire de manière très concrète, c'est que Gérard Collomb et David Kimelfeld dans sa continuité ont, d'une certaine manière, proposé un modèle, une vision de la Métropole centralisée sur quelques kilomètres carrés, et notamment sur la Part-Dieu. Il y a donc un centre fort mais qui sature, et quand ce centre sature, c'est l'ensemble de la métropole qui s'asphyxie.

Pourquoi ? La première couronne vient sur ce centre-là, mais au-delà de la métropole, c'est l'ensemble de la région urbaine de Lyon qui est entièrement centralisé sur une partie de la ville de Lyon. Ça, c'est un modèle qui n'est plus du tout en phase avec les enjeux actuels, en terme d'égalité sociale et territoriale, en terme de transition écologique. Nous sommes donc face à la nécessité de proposer une autre vision de la Métropole.

Celle que je porte au nom de la « Gauche unie », c'est celle de la Métropole qui relie, c'est-à-dire qui s'adresse à l'ensemble des territoires de cette métropole, et même un peu plus largement, c'est-à-dire l’aire urbaine.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.


Villeurbanne : lancement d’une plantation participative géante


Cette opération a été lancée officiellement ce mardi. Elle vise à occuper de matière temporaire un site qui sera ensuite bâti, dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel centre-ville.


Bruno Bernard sera candidat à la présidence du Sytral

Lors d’une interview au 19/20, le nouveau président de la Métropole a révélé vouloir briguer la président du syndicat des transports l’an prochain, dans un souci de cohérence. Il a également évoqué les questions de mobilité et les grands projets urbains.


Mobilités: Bruno Bernard dévoile ses ambitions pour la Métropole de Lyon

Le président de la Métropole de Lyon a, dans son premier discours, évoqué les questions de mobilité, en évoquant notamment les projets en matière de vélo, mais aussi de tramway, de télécabines et de métro.


Villeurbanne : fermeture du parking Chomel

Dans le cadre du projet urbain Gratte-Ciel centre-ville, une occupation temporaire de cet espace va être organisé.


La SACVL va planter une forêt de 1.000 m² à la Duchère

Cette opération va intervenir dans le cadre du réaménagement de ce quartier du 9ème arrondissement de Lyon.


« Territoires », lieu de convivialité aménagé à proximité de Jean Macé

null
Ce projet d’occupation temporaire d’un terrain mis à disposition par SNCF Immobilier a été inauguré ce vendredi 5 juin par le directeur général de le structure et le président de la Métropole.


Les chantiers reprennent dans la Métropole de Lyon


BTP Rhône et le président de la collectivité organisaient ce mardi une visite presse sur deux chantiers à savoir la promenade Moncey et la construction du nouveau bâtiment du CIRC, pour faire un point sur l’impact de la crise du Covid-19.


Reprise des travaux sur les grands chantiers des parcs LPA

Les chantiers Saint-Antoine, Antonin Poncet et Béraudier ont redémarré ou sont en phase de reprise.


Déconfinement à Lyon : les écologistes affirment leurs positions

Grégory Doucet et Bruno Bernard organisaient ce mercredi une conférence de presse pour exprimer leurs positions en matière de déconfinement et de reprise de l’activité à Lyon et dans la Métropole.


Villeurbanne : réaménagement de la rue du 8 mai 1945

La requalification de l’axe et les travaux réalisés sur les rues principales du quartier se poursuivent.


La Métropole de Lyon organise son déconfinement et la relance

David Kimelfeld, a présenté ce mardi la stratégie de déconfinement du territoire, et organisé mercredi une première réunion du comité métropolitain de relance.


La Métropole de Lyon détaille son plan d’urbanisme tactique


Dans l’optique du déconfinement, 77 kilomètres de nouvelles pistes cyclables vont être déployés d’ici septembre. Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a détaillé lundi le plan de la collectivité en la matière.