75.000 euros de subventions de l’État pour la poursuite de «Givors 2 Vallées» | Lyon Pôle Immo

75.000 euros de subventions de l’État pour la poursuite de «Givors 2 Vallées»

La Métropole de Lyon et la Ville de Givors sont lauréates de l’appel à projets du « plan de transformation des zones commerciales – Entrées de Ville » lancé par le Gouvernement en septembre 2023.

La Métropole de Lyon et la Ville de Givors ont été désignées lauréates de l’appel à projets du « plan de transformation des zones commerciales – Entrées de Ville » lancé par le Gouvernement en septembre 2023. Elles bénéficient ainsi d’une subvention de 75.000 euros pour de l’ingénierie de projets.

Cette reconnaissance de l’État va permettre, selon la Métropole, « de consolider et poursuivre la démarche partenariale de transformation et de modernisation de la zone commerciale anticipée par les collectivités, en réponse aux évolutions et aux pratiques de consommation ».

« Je me félicite d’apprendre que cette démarche engagée avec la Ville de Givors, associant volontairement les enseignes commerciales et les entreprises productives de la zone, soit aujourd’hui récompensée pour sa qualité et sa cohérence. Ce travail collectif, mené en amont de l’appel à projets, va pouvoir se poursuivre pour transformer la zone Givors 2 Vallées et redynamiser la vie commerçante et productive de la commune, au profit du développement d’emplois locaux et pérennes.»

Emeline Baume, 1ère vice-présidente déléguée à l’économie, l’emploi, le commerce, le numérique et la commande publique

« La zone commerciale Givors 2 Vallées est importante pour Givors et son bassin de vie, représentant près d'un tiers des emplois de la commune. Mais cette zone doit aussi se réinventer, pour mieux satisfaire les besoins des habitants, créer de nouveaux emplois locaux, et répondre aux enjeux économiques, sociaux et climatiques de demain. Je me réjouis que l'État reconnaisse une fois de plus la qualité du travail que nous menons avec la Métropole de Lyon, pour réinventer la zone commerciale et, plus généralement, transformer Givors ! »

Mohamed Boudjellaba, maire de Givors

Plusieurs orientations

La Métropole note que ce dossier réalisé sous sa maîtrise d’ouvrage, et les études menées conjointement avec la Ville de Givors et les services de l’État depuis l’été dernier « ont permis de travailler de manière transversale toutes les problématiques de la zone à traiter en vue d’envisager un programme d’actions viable et phasé ».

Après un diagnostic réalisé en fin d’année dernière, différents scénarii vont être soumis à l’ensemble des partenaires publics et privés mobilisés autour de plusieurs orientations. L’objectif est ainsi d’assurer une complémentarité et une continuité entre le centre-ville et la zone Givors 2 Vallées, mais aussi de relocaliser et densifier les activités commerciales et optimiser son fonctionnement pour s’inscrire dans les enjeux sociétaux et environnementaux, notamment en matière de mobilités ou de végétalisation.

Parmi les autres orientations, on trouve également la transformation d’une partie de la zone actuelle pour développer des activités économiques de production et donner plus de place à la végétalisation, mais aussi de garantir la sécurité des usagers au regard des risques inondations. La Métropole souligne que l’adhésion de tous les partenaires autour de ce projet sera nécessaire pour envisager prochainement des étapes opérationnelles.

Redynamisation

Ce projet partenarial mené sur la zone commerciale Givors 2 Vallées s’inscrit en cohérence et en complémentarité du projet de territoire engagé par la Métropole de Lyon et la Ville de Givors pour redynamiser la commune et favoriser un rééquilibrage territorial sur différents sujets.

Il a été ainsi imaginé tout un programme d’actions pour permettre notamment l’accompagnement au développement résidentiel et des opérations de logement, la construction d’un schéma d’accueil économique visant à implanter des entreprises productives sur la commune notamment sur les friches industrielles, et la redynamisation du commerce de centre-ville. Ce programme vise également à permettre un développement culturel, le développement des alternatives à la voiture individuelle (trains TER, transports en commun, vélo, etc), de la végétalisation et de la renaturation, mais aussi un projet d’aménagement des berges du Gier pour des gérer les risques d’inondations.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les travaux des Terrasses de la Presqu’île interrompus


Des travaux de confortement ont été initiés, suite à un désordre constaté au nord du chantier de ce projet d’aménagement d’une partie des rives de Saône, le long de la presqu’île.


La Métropole de Lyon crée 26 «quartiers populaires métropolitains»


Le nouveau contrat de ville pour la période 2024-2030, « Engagements Quartiers 2030 », a été signé vendredi en présence de la secrétaire d’Etat chargée de la Citoyenneté et de la Ville, Sabrina Agresti-Roubache. Aux côtés des 43 QPV, la collectivité a souhaité créer 26 quartiers qui feront l’objet d’un suivi particulier.


Presqu’île à vivre : début des travaux de la rue Grenette le mois prochain

nullDes travaux préalables de rénovation des réseaux souterrains débuteront en mai.


75.000 euros de subventions de l’État pour la poursuite de «Givors 2 Vallées»

La Métropole de Lyon et la Ville de Givors sont lauréates de l’appel à projets du « plan de transformation des zones commerciales – Entrées de Ville » lancé par le Gouvernement en septembre 2023.


La place Béraudier en pleine transformation

Une visite de chantier des travaux d’aménagement de la place Béraudier, située devant la gare de la Part-Dieu, dans le 3e arrondissement de Lyon, était organisée ce mardi, en présence de Bruno Bernard et Grégory Doucet.


Auvergne-Rhône-Alpes ne sortira pas du ZAN

Laurent Wauquiez a annoncé renoncer à sortir du dispositif « zéro artificialisation nette ». L’opposition a raillé «une utilisation opportuniste des enjeux environnementaux à des fins politiques».


Des promoteurs font l’objet d’intimidations dans des communes carencées

La préfète du Rhône a récemment retiré à certaines communes de la Métropole la compétence d’instruction des permis de construire. Ce qui n’empêcherait pas certains élus d’intimider des promoteurs…


Lancement de la piétonisation de la rue du Mail

nullDans le 4e arrondissement de Lyon, les premiers travaux de réseaux ont débuté en janvier sur le coeur de la Croix-Rousse. La Ville et la Métropole organisaient mercredi une déambulation avec la presse pour faire le point sur le projet.


Rillieux-La-Pape : Ogic lauréat de la consultation organisée par la SERL

nullLe projet «L’Echo» a été choisi pour devenir le porte-drapeau de la réinvention de la ville nouvelle de Rillieux-la-Pape, au cœur de la ZAC «Les balcons de Sermenaz».


Villeurbanne Saint-Jean : le plan de composition a été présenté

Le projet urbain s’affine, avec la présentation samedi 3 février lors d’une réunion publique du plan de composition de celui-ci.


Des maires inquiets suite à l’attaque du Premier ministre contre la loi SRU

nullLa volonté de modifier le calcul du taux SRU pour y inclure le logement intermédiaire a suscité un tollé de nombreux maires et présidents de Métropoles. Ils ont écrit une lettre ouverte à Gabriel Attal.


Réunion publique ce samedi autour du projet urbain Saint-Jean

L’évènement aura lieu ce samedi 3 février au gymnase Jean-Vilar à Villeurbanne


Bron : le réaménagement de la place de la Liberté validé

La Métropole de Lyon a validé le programme du réaménagement de cette place située au coeur de Bron.


La crise de l’immobilier impacte les finances de la Métropole de Lyon

nullLa baisse des droits de mutation a impacté les finances de la Métropole en 2023 et va continuer de les affecter en 2024. Dans son budget, la collectivité table néanmoins sur une stabilité des recettes. Le montant des investissements augmentera par ailleurs de 25 millions d’euros par rapport à 2023.


Tassin la Demi-Lune : la Ville exprime un vœu sur le TEOL

Le conseil municipal de la Ville s’est exprimé lors d’une séance dédiée, répétant déplorer une desserte modifiée par rapport au projet de métro E. La commune a lancé un questionnaire en ligne.