Rue Garibaldi : la trémie Félix-Faure/Gambetta en voie de comblement | Lyon Pôle Immo

Rue Garibaldi : la trémie Félix-Faure/Gambetta en voie de comblement

Ce comblement de trémie consiste à mettre à niveau la chaussée.

Depuis octobre dernier, des travaux d’aménagement sur une portion de la rue Garibaldi ont démarré, avec l’objectif de transformer cette autoroute urbaine en une avenue fortement végétalisée. Au terme des travaux, l’espace public sera en effet mieux équilibré entre les différents modes de déplacement, pour plus de sécurité et de confort pour tous les usagers.

Après une première phase de dévoiement des réseaux, l’objectif est désormais de procéder, jusqu’à l’automne, à un comblement de la trémie Félix-Faure/Gambetta. Ces travaux d’ampleur sous maîtrise d’ouvrage de la Métropole de Lyon, réalisés en secteur urbain contraint, sont réalisés en préservant les circulations et avec l’objectif de réemploi des matériaux. Ils s’inscrivent dans un contexte urbain dense, avec plusieurs défis techniques à relever, dont le maintien des circulations, la sécurisation du passage du métro D, et la gestion vertueuse de la nappe phréatique.

Ce comblement de trémie consiste à mettre à niveau la chaussée avec 15.000 m³ de matériaux de remblai, tout en intégrant les contraintes souterraines très présentes dans ce secteur : la présence de nappe phréatiques de faible profondeur et le passage du métro D.

Une première étape consiste à consolider la partie inférieure de la trémie qui est située juste au-dessus du tunnel du métro de la ligne D, avec une dalle de béton de 360 m², renforcée de 87 tonnes d’acier. La conception a été imaginée de telle sorte à ne pas apporter de surcharge supplémentaire, en créant une dalle de pontage sur la « boîte » qui contient le Métro. Cette dalle de 2,5 mètres de hauteur va être créée en 3 phases et reposera sur des micropieux, qui répartiront les efforts dans le terrain naturel de manière à ne pas surcharger le tunnel du métro. Le chantier porte actuellement sur la démolition des parapets de la trémie, afin de réaliser l’ouvrage de pontage au-dessus du métro.

15.000 m³ de remblais réemployés

Après la réalisation de cet ouvrage, le remblaiement pourra débuter avec des matériaux récupérés d’une opération de terrassement pour les sous-sols d’un bâtiment dont le chantier est situé à 600 mètres du site, dans le secteur de la Part-Dieu. Cet approvisionnement en « circuit court » permet ainsi de limiter l’impact carbone des travaux en donnant une 2ème vie à des déblais et en évitant le recours à un approvisionnement dans une carrière.

Outre la présence du métro, l’autre particularité est la présence de la nappe phréatique à faible profondeur. Grace à un système de tranchées de ruissellement, les eaux vont pouvoir ruisseler sur la voirie et cheminer vers les espaces verts. Dans le projet, 95% des eaux de ruissellement seront déconnectés du réseau.

Le projet de voirie fait également une large place au recyclage. Les couches de forme et de réglages des chaussées seront en matériaux recyclés et les enrobés des chaussées contiendront des matériaux recyclés issus de fraisage d’enrobés.

Maintenir les circulations

Les emprises et le phasage du chantier sont définis de manière à optimiser l’espace public et maintenir les circulations, tout en s’assurant de la sécurité des usagers de la ligne D, des usagers en surface et des personnes travaillant sur le chantier.

Durant un premier temps, de juin 2024 au printemps 2025, la circulation automobile est maintenue, sur les côtés. La partie centrale est ainsi fermée à la circulation, les automobilistes et cyclistes empruntant les contre-allées.

Dans un deuxième temps, du printemps 2025 au printemps 2026, la circulation rebasculera au centre, une fois la trémie comblée avec les 2 voies de circulation réalisées. les travaux porteront alors sur les contre-allées. Durant toute la durée des travaux, les cheminements des piétons seront sécurisés et balisés, les itinéraires pour les cycles pourront être déviés et balisés. Les travaux de nuit n’interviendront que très ponctuellement à la fin du chantier, et les accès aux immeubles seront maintenus, note la Métropole.

Une fois la trémie comblée, la surface des espaces publics va être aménagée, pour environ 5 mois. Au printemps 2025, les deux voies de circulation centrale seront livrées. Ensuite, les travaux porteront sur les côtés, en débutant par l’Est et en remontant chaque rues « bloc par bloc », pour une fin des travaux prévue au printemps 2026. Les plantations seront réalisées pendant les saisons hivernales. A terme, 156 arbres seront plantés dans ce secteur urbain, malgré une forte densité de réseaux souterrains.

Le budget investissement de la Métropole de Lyon s’élève pour ce projet à 14,5 millions d’euros, dont 1,3 million d’euros financé par la Ville. Jusqu’à 40 personnes travaillent quotidiennement sur le chantier.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’arrêt du projet de PLUi de Clermont Auvergne Métropole voté

Le conseil métropolitain a voté en fin de semaine dernière l’arrêt du projet de plan local d’urbanisme intercommunal et du bilan de la concertation préalable.


La ZAC de la Poterie lancée à la Tour-de-Salvagny

La Métropole a lancé ce projet, ainsi que la création d’une ferme métropolitaine dans cette commune de l’ouest lyonnais.


Rue Garibaldi : la trémie Félix-Faure/Gambetta en voie de comblement

Ce comblement de trémie consiste à mettre à niveau la chaussée.


Presqu’île à vivre : nouvelle étape de concertation

Une consultation sur la mise en place d’une zone à trafic limité est réalisée du 17 juin au 30 septembre.


TER désignée urbaniste, architecte et paysagiste en chef du Technicentre

nullL’avenir de l’ancien Technicentre de la SNCF de La Mulatière sera pensé par cette agence, dont la mission consistera à élaborer le plan guide de la transformation urbaine du site


Vénissieux : la première pierre de «L’Archipel» a été posée

À Vénissieux, Quartus a posé jeudi la première pierre de L’Archipel, une résidence biosourcée de 177 logements au cœur du Grand Parilly.


Rue de Bonnel : début des travaux de réaménagement

Le réaménagement de l’axe situé au nord du centre commercial de la Part-Dieu débutera ce lundi 3 juin à Lyon.


Nouveau comblement de trémie rue Garibaldi

nullA partir du 4 juin, la dernière trémie de l’axe, Félix-Faure/Gambetta, sera comblée.


Les lauréats du palmarès des jeunes urbanistes dévoilés

Les 7 lauréats ont été présentés ce vendredi.


Urban7 Factory, programme de 135 logements, a été inauguré

nullVilogia et Promoval ont inauguré vendredi 17 mai cette résidence forte de 6 bâtiments située le long de la rue de Gerland.


Un comité citoyen pour imaginer les espaces publics du centre de Villeurbanne

La Ville va constituer un comité citoyen composé d’une vingtaine de volontaires. Celui-ci pourra façonner les espaces publics de Villeurbanne grand centre.


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Modification n°4 du PLU-H: l’enquête publique a cours jusqu’au 28 mai

nullL’enquête publique concernant cette modification du PLU-H de la Métropole de Lyon se termine dans une semaine.


Givors : un village d’entreprises prochainement livré

nullLa SERL organisait il y a quelques jours une visite du chantier du village d’entreprise développé à proximité du pôle entrepreneurial LYVE de la ville.


Les travaux du bois de la Part-Dieu démarreront à l’automne

nullLes grands principes de ce bois sont finalisés, après un an d’études de conception et de concertation.