La place Béraudier en pleine transformation | Lyon Pôle Immo

La place Béraudier en pleine transformation

Une visite de chantier des travaux d’aménagement de la place Béraudier, située devant la gare de la Part-Dieu, dans le 3e arrondissement de Lyon, était organisée ce mardi, en présence de Bruno Bernard et Grégory Doucet.

Une visite de chantier était organisée en présence de Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et de SYTRAL mobilités et Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Part-Dieu. Les élus ont ainsi présenté l’avancement des travaux d’aménagement de la place Béraudier, située devant le pôle multimodal de la Part-Dieu, dans le 3e arrondissement de Lyon. La construction de l’auvent monumental qui ornera l’accès à la place basse démarre. Les élus ont également évoqué les inflexions apportées au projet de la place Béraudier pour en faire un îlot de fraîcheur plus agréable et végétalisé.

« Je me réjouis de voir la place Béraudier, au cœur du pôle d’échanges multimodal de Lyon Part-Dieu, entamer la dernière étape de sa transformation et le montage de l'auvent monumental. Cette place métropolitaine sur 2 niveaux a été repensée comme un véritable îlot de fraîcheur grâce à une dizaine de massifs végétalisés. Elle offrira aux 130.000 usagers quotidiens de la gare le moyen de rejoindre plus facilement un autre mode de déplacement avec un accès au métro direct depuis la gare, un parc vélo’V de 1.300 nouvelles places et l’accès aux bus et tramway facilité sur le boulevard Vivier-Merle. »

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et de SYTRAL Mobilités

« La Part-Dieu, c'est la plus grande porte d'entrée de notre ville. Nous avons souhaité faire de la place Béraudier une grande esplanade végétalisée. Ce projet d'envergure, unique en France, est un exemple de ce qui compte à Lyon : le confort des piétons, la fraîcheur et les paysages offerts par les arbres et les arbustes, l'amélioration des mobilités en transport collectif. »

Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Part-Dieu

L’auvent, signal architectural fort

Une ouverture située directement en sortie de gare, devant la nouvelle galerie Béraudier, offrira aux voyageurs de grands escaliers, des ascenseurs et des escaliers mécaniques pour accéder à la place basse et pour rejoindre la station du métro B.

(Métropole de Lyon)

Un auvent monumental a été proposé par l’agence Sud Architectes afin d’apporter une continuité piétonne abritée entre la gare et les accès aux transports. Il est en cours de réalisation par l’entreprise de métallurgie tarnaise Cabrol. Cette pièce architecturale ronde et épurée, en inox brossé, est dotée d’un motif hexagonal d’inspiration naturaliste.

« Comme en lévitation à 15 mètres de hauteur sur 9 piliers très fins, ‘la ruche’ impressionnera par sa dimension de 38 mètres de diamètre et sa légèreté, et créera un repère visuel fort pour marquer l’accès piéton à la place basse. La face inférieure de l’auvent, concave, est recouverte de cassettes en inox qui créent une réflexion lumineuse légèrement troublée et reflètent l’animation entre les 2 niveaux de la place. Sa composition s’inspire d’une géode construite à partir de plusieurs centaines d’hexagones. Tout comme la rampe à vélo, cet auvent représente un défi de conception et de technicité : chaque hexagone, dont la forme varie selon l’implantation, doit être réalisé et installé avec précision, pour ne pas créer de décalage d’ensemble. Un percement circulaire rompt la géométrie de l’objet et lui donne plus de légèreté tout en apportant de la lumière. Ce percement est couvert par une verrière qui protège les piétons de la pluie.»

Métropole de Lyon

Après le montage de la charpente métallique, le chantier de l’auvent se poursuivra jusqu’à l’été.

Une place repensée comme un îlot de fraîcheur

(© l'AUC)

L’aménagement initial proposé en 2016 a été repris par le groupement de maîtrise d’œuvre, l’AUC-Egis-Bas Smets-ON, pour répondre aux nouvelles orientations politiques du projet urbain qui vise à améliorer le confort des passants et à rafraîchir les abords de la gare, ainsi que l’ensemble du quartier. La présence de la nature est renforcée sur la place haute, tout en prenant en compte les contraintes très fortes de la place, à savoir l’existence de fosses végétales déjà réalisées sur une dalle de parking.

Dans le nouveau projet de la place, les fosses terre-pierres initiales prévues avec un traitement minéral des pieds d’arbres, deviennent 9 massifs de nature (730 m²) accueillant 55 arbres et une nature luxuriante.

De nombreuses espèces végétales locales, caractérisées par leur diversité, résistantes à la chaleur et peu consommatrices en eau, transformeront le projet initial qui était très minéral, en gardant un « sol facile » pour les nombreux usagers tout en participant à la révolution paysagère du quartier. On trouvera ainsi des vivaces pour la strate basse, des arbustes au niveau intermédiaire (amélanchier, laurier des bois, genévrier, alisier blanc, if…), et des arbres en cépées sur la partie haute (principalement du Cèdre de l’Atlas, avec des érables de Montpellier et des chênes verts).

A l’ouest, l’espace de la place Béraudier se prolongera, jusqu’au pied de la bibliothèque Part-Dieu, où le projet d’aménagement a, lui aussi, été entièrement repensé, pour laisser plus de place à la nature et faire le lien entre la place et le futur bois de la Part-Dieu. 37 nouveaux arbres rejoindront les 28 arbres existants du boulevard et plus de 1.100 m² de massifs y seront aménagés.

Les travaux sont en cours et se poursuivront jusqu’à l’été 2025, avec une ouverture partielle de la partie sud de la place à l’automne 2024. Ils sont réalisés par le groupement Jean Lefebvre Rhône Alpes – De Filippis -Coiro TP – Sogea Rhône Alpes / ADG Energy –Aximum / Sols Confluence – Coiro TP / Chazal.

Un jardin clairière et un patio sous la place

Une jardinière boisée de 280 m², dessinée par l’agence de paysagistes BASE, offrira, au centre de la rampe permettant d’accéder à la vélo station, un îlot de nature aux voyageurs traversant la place basse. Un patio naturel, de 32 m², sera également créé pour accompagner la sortie piétonne des usagers de la vélostation au pied de la tour To Lyon.

(© Laurence Daniere/Métropole de Lyon)

La Métropole indique qu’une trentaine d’arbres seront plantés sur ces deux espaces, avec une palette adaptée aux conditions de la place basse : espace ombragé sec, système racinaire peu profond, avec un développement horizontal, compatible avec l’épaisseur de terre prévue, variable entre 90 et 120 cm. Les essences principales seront l’aulne de Corse, le cerisier sauvage, l’amélanchier, l’osmanthe de fortune, l’orme de Chine.

Le jardin sera conçu dans l’esprit d’une clairière avec des formes naturelles et évolutives. Le chantier du jardin démarrera d’ici l’été 2024 et sera livré pour l’ouverture complète de la place basse à l’automne 2024, conclut la Métropole.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’arrêt du projet de PLUi de Clermont Auvergne Métropole voté

Le conseil métropolitain a voté en fin de semaine dernière l’arrêt du projet de plan local d’urbanisme intercommunal et du bilan de la concertation préalable.


La ZAC de la Poterie lancée à la Tour-de-Salvagny

La Métropole a lancé ce projet, ainsi que la création d’une ferme métropolitaine dans cette commune de l’ouest lyonnais.


Rue Garibaldi : la trémie Félix-Faure/Gambetta en voie de comblement

Ce comblement de trémie consiste à mettre à niveau la chaussée.


Presqu’île à vivre : nouvelle étape de concertation

Une consultation sur la mise en place d’une zone à trafic limité est réalisée du 17 juin au 30 septembre.


TER désignée urbaniste, architecte et paysagiste en chef du Technicentre

nullL’avenir de l’ancien Technicentre de la SNCF de La Mulatière sera pensé par cette agence, dont la mission consistera à élaborer le plan guide de la transformation urbaine du site


Vénissieux : la première pierre de «L’Archipel» a été posée

À Vénissieux, Quartus a posé jeudi la première pierre de L’Archipel, une résidence biosourcée de 177 logements au cœur du Grand Parilly.


Rue de Bonnel : début des travaux de réaménagement

Le réaménagement de l’axe situé au nord du centre commercial de la Part-Dieu débutera ce lundi 3 juin à Lyon.


Nouveau comblement de trémie rue Garibaldi

nullA partir du 4 juin, la dernière trémie de l’axe, Félix-Faure/Gambetta, sera comblée.


Les lauréats du palmarès des jeunes urbanistes dévoilés

Les 7 lauréats ont été présentés ce vendredi.


Urban7 Factory, programme de 135 logements, a été inauguré

nullVilogia et Promoval ont inauguré vendredi 17 mai cette résidence forte de 6 bâtiments située le long de la rue de Gerland.


Un comité citoyen pour imaginer les espaces publics du centre de Villeurbanne

La Ville va constituer un comité citoyen composé d’une vingtaine de volontaires. Celui-ci pourra façonner les espaces publics de Villeurbanne grand centre.


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Modification n°4 du PLU-H: l’enquête publique a cours jusqu’au 28 mai

nullL’enquête publique concernant cette modification du PLU-H de la Métropole de Lyon se termine dans une semaine.


Givors : un village d’entreprises prochainement livré

nullLa SERL organisait il y a quelques jours une visite du chantier du village d’entreprise développé à proximité du pôle entrepreneurial LYVE de la ville.


Les travaux du bois de la Part-Dieu démarreront à l’automne

nullLes grands principes de ce bois sont finalisés, après un an d’études de conception et de concertation.