Le BTP veut lever les freins à la reprise de l’activité

Pour les branches régionales de la FFB, de la CAPEB, et la fédération Auvergne-Rhône-Alpes des travaux publics, il est essentiel de lever les derniers freins logistiques et administratifs à la reprise.

Quelques jours après le confinement opéré à la mi-mars, un débat avait éclos entre la ministre du travail et les acteurs du BTP, sur la manière de reprendre les chantiers. Ceci avait conduit le secteur à penser cette reprise sur le front sanitaire et à s'organiser pour faire face à la crise sanitaire, en s'appuyant sur la circulaire ministérielle du 4 avril dernier et sur le guide de l'OPPBTP. Ce dernier a notamment permis de mettre au point les protocoles sanitaires nécessaires à la réouverture en sécurité des chantiers et la concertation entre la maitrise d'ouvrage, la maitrise d'œuvre et les entreprises pour permettre de relancer progressivement l'activité.

Les principales fédérations – FFB Auvergne-Rhône-Alpes, CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes, et FRTP Auvergne-Rhône-Alpes – notent qu’en région, les chantiers reprennent progressivement. Mais selon elles, il est désormais essentiel, avec l'ensemble de la filière, « de lever les derniers freins logistiques et de rechercher ensemble les solutions économiques favorables à une reprise plus durable ».

Divers freins sur l'approvisionnement

Du côté des freins, l'approvisionnement en masques demeure, d'un point de vue logistique, encore problématique même si la situation s'améliore grâce à la mobilisation de l'outil de production local et à des initiatives comme celle de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui a réalisé une dotation de 100.000 masques destinée aux entreprises du BTP de moins de 20 salariés. Pour cette initiative, ceux-ci seront distribués dans les fédérations départementales du BTP, les CAPEB départementales et la fédération régionale des travaux publics.

Mais outre ce premier frein, l'approvisionnement, les raccordements provisoires de chantiers, l'ouverture des déchetteries « restent également des points sur lesquels la filière se mobilise ».

Renforcer la solidarité

Les trois structures fédérales appellent également « à la solidarité de la maitrise d'ouvrage pour faire face aux surcoûts de chantiers liés aux nouvelles contraintes imposées par la crise sanitaire ». « Devant être chiffrées au cas par cas, ces augmentations correspondant au respect des nouvelles préconisations sanitaires et à la réorganisation des chantiers (distanciation sociale, nettoyage des bases vie, achat de masques, de gants, rotations des camionnettes et VUL, mobilisation supplémentaire de personnels, prolongation des frais financiers, baisse de la productivité, etc.). Les entreprises ne pourront pas les absorber seules. Il est indispensable de renforcer cette solidarité, dont font preuve nombre de maitres d'ouvrage depuis la période de confinement, à l'image notamment de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui a annoncé une enveloppe de 15 millions d'euros dédiée aux surcoûts sanitaires de ses chantiers en cours », notent la FRTP, la CAPEB AURA et la FFB AURA.

Freins administratifs

Ces dernières citent également des freins administratifs, dont « deux modifications de l'ordonnance qui prévoyait un gel des autorisations d'urbanisme à l'issue de la période de confinement ont été obtenues ; mais cette évolution demeurerait insuffisante si aucune consigne n'était donnée aux services instructeurs en vue d'accélérer les délais d'instruction ».

Ils souhaitent également la levée des arrêtés municipaux interdisant les travaux pendant la période de confinement, comme il en est apparu dans la région, et appellent au soutien des EPCI et des collectivités et à la bienveillance des citoyens, pour éviter un retard qui pénaliserait la reprise d'activité et l'emploi local. Les fédérations craignent un essoufflement de la commande publique locale, ce qui « pourrait se produire au plus mauvais moment ». Pour elle, il est nécessaire de lancer de nouveaux projets afin d’éviter un « trou d'air », dès la fin de l'été, ce qui pourrait être négatif sur la santé économique de la filière.

De ce fait, les organisations professionnelles souhaitent que dans les communes qui éliront l'ensemble de leurs conseillers municipaux, l'installation et le fonctionnement des nouveaux conseils puissent très rapidement être engagés, pour permettre des décisions de travaux, nécessaires aux équipements publics. Dans le même objectif, une réflexion doit rapidement s'ouvrir sur le soutien de l'Etat à l'investissement des collectivités locales.

Du côté du secteur privé, les organisations professionnelles demandent de plus aux particuliers qui ne sont pas à risques et aux entreprises d'ouvrir leur porte aux artisans et entreprises du BTP, pour qu'ils terminent les travaux initiés ou qu'ils en engagent d'autres.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une étude FPI / Deloitte sur les attentes des jeunes concernant le logement neuf

Les réponses de près de 600 jeunes actifs et étudiants, âgés de 20 à 30 ans ont été exploitées pour déterminer celles-ci.


La CAPEB reçue par la Métropole le 14 janvier sur la ZFE

La CAPEB Rhône et Grand Lyon sera reçue par la Métropole concernant la zone de faibles émissions, qui a été durcie au 1er janvier.


La CAPEB satisfaite de la qualification RGE «chantier par chantier»

Depuis l’entrée en vigueur au 1er janvier de l’arrêté du 24 décembre 2020, une expérimentation est lancée pour deux ans afin de mettre en œuvre la qualification RGE « chantier par chantier ».


«Gravity» vendu à Atlantique Mur Régions

null
L’immeuble de bureaux d’une superficie d’environ 4.700 m² situé dans le quartier de Gerland a été cédé par Cogedim Grand Lyon.


Rebond des permis de construire, malgré le reconfinement

Les autorisations à la construction de logements ont rebondi de septembre à novembre. La construction reste toutefois déprimée, y compris en Auvergne-Rhône-Alpes.


Un nouveau site multi-activités pour Vicat à Saint-Fons

null
Le groupe a ouvert ce nouveau site multimodal sur le Port Edouard-Herriot, situé sur la commune de Saint-Fons.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


6e Sens Immobilier s’offre les conseils de Sonny Anderson

null
L’ancien international brésilien devient ambassadeur sponsoring et mécénat du groupe. Ce dernier fait appel à l’ancien joueur lyonnais pour le conseiller dans le cadre de ses différents partenariats.


La FFB prédit un coup dur pour l’emploi dans le bâtiment


La fédération du bâtiment prévoit une forte baisse d’activité et évoque le chiffre de 50.000 postes en danger. Aussi, elle émet ainsi un certain nombre de propositions.


Le Pôle habitat FFB présente le palmarès du challenge de l’habitat innovant

null
Selon la fédération, ce palmarès est « en harmonie avec les grands enjeux du logement neuf »


Logement neuf: environnement et ouverture aux autres plébiscités par les jeunes

La FPI et Deloitte ont rendu publics les résultats de leur étude conjointe « la jeune génération et le logement neuf ».


Les heures travaillées dans le BTP n’ont pas retrouvé leur niveau de 2019

Les heures travaillées sur les chantiers de bâtiment et travaux publics restent bien en deçà des niveaux de 2019 à la même période, malgré un rebond par rapport à la période de confinement.


La FRTP et la FFB alertent sur la restauration des salariés

Les fédérations, dans un contexte de crise sanitaire, évoquent « un enjeu de dignité ».


Immobilier neuf : l’offre commerciale s’érode aussi sur Saint-Etienne Métropole

L’agence d’urbanisme Epures a fait part de son tableau de bord trimestriel de la promotion immobilière.


Promoval et Mediprom acquièrent le 17 Place Bellecour

Les opérateurs ont remporté la consultation menée par les Hospices Civils de Lyon.