Plan vélos : la Ville de Lyon fait ses propositions

La Ville de Lyon a fait ses propositions pour la mise en place d'un plan vélos, répondant à la stratégie d’urbanisme tactique de la Métropole.

La ville de Lyon participe à la réflexion sur la sortie progressive du confinement, associée à la réouverture des commerces le 11 mai. La Métropole avait, il y a une quinzaine de jours, annoncé le développement d’un urbanisme tactique.

Le déconfinement va renforcer les flux de véhicules dans le centre-ville, et la Ville de Lyon a, indique-t-elle « saisi la Métropole le 22 avril dernier, pour lui demander un plan d’urgence vélos et modes doux, en proposant une liste de tracés », comme un axe Nord-Sud passant par les quais du Rhône en rive droite pour relier Herbouville à Perrache, et un axe Nord-Sud passant par les quais de Saône en rive gauche pour relier Caluire à Confluence.

Des tracés proposés

A été proposée la création d’une voie cyclable à double sens sur la presqu’île sur la rue Edouard Herriot, une autre voie allant de Mermoz, via Epargne, à Marc Bloch et Universités (de Bron au centre via pont de l’université),

A également été suggérée la création de voies sur Garibaldi dans les sections encore non aménagées, sur le quai Charles de Gaulle (cité internationale pour rejoindre Villeurbanne/Vaulx-en-Velin), sur les cours Vitton et Roosevelt en section non aménagées (pour relier Villeurbanne à Hôtel de Ville), ainsi que la création d’une autre voie allant du Pont de Lattre-de-Tassigny vers la rue Duquesne. La Ville a également proposé un autre axe passant par la rue Joannès Carret et la route de Saint Cyr, une voie passant par la rue de Bonnel, ainsi qu'une autre passant par la rue Lacassagne sur la section Félix Faure/Dauphiné.

Cette semaine, la Métropole a présenté aux différentes communes, le déploiement de son plan vélo en 3 étapes, avec 11 tracés partiels qui seront déployés sur son territoire mi- mai, les autres déploiements étant prévus à l’été ou en fin d’année.

Désaccords sur les tracés

La ville de Lyon « regrette que la plupart des tracés stratégiques, sur les secteurs de centre-ville : rive droite du Rhône et rive gauche de la Saône par exemple aient été jugés « trop complexes » et reportés à l’été voire en fin d’année. En effet, une fois les habitudes de circulation reprises sur les zones à fort trafic, il sera difficile de faire changer les habitudes de mobilité », a-t-elle indiqué dan sun communiqué.

Selon, Alain Giordano, adjoint au Maire de Lyon chargé des Espaces verts et du Cadre de vie, « il est regrettable que ces propositions soient guidées par la facilité de réalisation des tracés, alors que ce sont les concentrations de flux, qui auraient dû fixer l’ordre des priorités : il y a une sorte d’urgence à réorienter vers les modes actifs tous les déplacements dans les secteurs les plus denses».

Jean-Yves Sècheresse, adjoint au Maire de Lyon, en charge de la Sécurité, salubrité, tranquillité publique et des Déplacements demande quant à lui, « la mise en place avant le 11 mai d’un observatoire partagé entre la métropole et les villes, permettant d’aborder de manière concertée et stratégique nos modes de déplacements sur le territoire métropolitain, au regard des évolutions de comportements et de la reprise progressive des activités, et une communication active pour informer au plus vite les Lyonnais et grand Lyonnais des nouveaux plans de mobilités sur Lyon ».

La ville de Lyon a donc officiellement demandé à la métropole « qu’elle procède à une nouvelle analyse urgente de ce plan et qu’elle veuille bien en reconsidérer le calendrier et les modalités de mise en œuvre ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Saint-Fons, une ville en mutation

A l’occasion de la pose de première pierre de « Booster », le maire, Christian Duchêne, a évoqué les grandes transformations urbaines en cours sur sa commune, marquée par le renouvellement urbain et l’arrivée prochaine du tramway T10.


Après les violences à Guillotière, Kimelfeld souhaite la démolition du Clip

L’ex-président de la Métropole de Lyon, suite aux violences de la semaine dernière, a évoqué le nécessaire réaménagement du quartier, via la démolition de cet immeuble.


Fonds friches en Auvergne-Rhône-Alpes: 23 dossiers lauréats sur 81 déposés

La préfecture de Région a fait part ce vendredi des grands chiffres relatifs au fonds friches sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Aménagements cyclables : des aménagements transitoires pérennisés

C’est notamment le cas de la piste cyclable créée en septembre 2020 sur la Montée de la Boucle à Caluire-et-Cuire.


CoBe va mettre en œuvre la dernière étape de Lyon Confluence

nullLa SPL Lyon Confluence a confié à l’urbaniste CoBe la mise en œuvre de la dernière étape du projet urbain situé au sud de la presqu’ile, dans le deuxième arrondissement de Lyon.


La rue Pierre Audry réaménagée a été inaugurée

La Ville et la Métropole de Lyon ont inauguré ce vendredi les réaménagements de cette rue qui relie


« Grand Saint-Jean » : le projet urbain entre dans sa première phase

Des financements ont été accordés ce 21 juin par l’ANRU au projet de Villeurbanne Saint-Jean. La première étape se déploiera sur une période de 15 ans, pour la partie sud.


Olivier Klein, un ministre du logement bien connu des territoires urbains

null
Le nouveau ministre délégué chargé de la Ville et du Logement était jusqu’ici le président du conseil d’administration de l’ANRU. Il connait ainsi les territoires en renouvellement urbain dans la Métropole.
» Olivier Klein devient ministre délégué au logement


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.