Plan vélos : la Ville de Lyon fait ses propositions

La Ville de Lyon a fait ses propositions pour la mise en place d'un plan vélos, répondant à la stratégie d’urbanisme tactique de la Métropole.

La ville de Lyon participe à la réflexion sur la sortie progressive du confinement, associée à la réouverture des commerces le 11 mai. La Métropole avait, il y a une quinzaine de jours, annoncé le développement d’un urbanisme tactique.

Le déconfinement va renforcer les flux de véhicules dans le centre-ville, et la Ville de Lyon a, indique-t-elle « saisi la Métropole le 22 avril dernier, pour lui demander un plan d’urgence vélos et modes doux, en proposant une liste de tracés », comme un axe Nord-Sud passant par les quais du Rhône en rive droite pour relier Herbouville à Perrache, et un axe Nord-Sud passant par les quais de Saône en rive gauche pour relier Caluire à Confluence.

Des tracés proposés

A été proposée la création d’une voie cyclable à double sens sur la presqu’île sur la rue Edouard Herriot, une autre voie allant de Mermoz, via Epargne, à Marc Bloch et Universités (de Bron au centre via pont de l’université),

A également été suggérée la création de voies sur Garibaldi dans les sections encore non aménagées, sur le quai Charles de Gaulle (cité internationale pour rejoindre Villeurbanne/Vaulx-en-Velin), sur les cours Vitton et Roosevelt en section non aménagées (pour relier Villeurbanne à Hôtel de Ville), ainsi que la création d’une autre voie allant du Pont de Lattre-de-Tassigny vers la rue Duquesne. La Ville a également proposé un autre axe passant par la rue Joannès Carret et la route de Saint Cyr, une voie passant par la rue de Bonnel, ainsi qu'une autre passant par la rue Lacassagne sur la section Félix Faure/Dauphiné.

Cette semaine, la Métropole a présenté aux différentes communes, le déploiement de son plan vélo en 3 étapes, avec 11 tracés partiels qui seront déployés sur son territoire mi- mai, les autres déploiements étant prévus à l’été ou en fin d’année.

Désaccords sur les tracés

La ville de Lyon « regrette que la plupart des tracés stratégiques, sur les secteurs de centre-ville : rive droite du Rhône et rive gauche de la Saône par exemple aient été jugés « trop complexes » et reportés à l’été voire en fin d’année. En effet, une fois les habitudes de circulation reprises sur les zones à fort trafic, il sera difficile de faire changer les habitudes de mobilité », a-t-elle indiqué dan sun communiqué.

Selon, Alain Giordano, adjoint au Maire de Lyon chargé des Espaces verts et du Cadre de vie, « il est regrettable que ces propositions soient guidées par la facilité de réalisation des tracés, alors que ce sont les concentrations de flux, qui auraient dû fixer l’ordre des priorités : il y a une sorte d’urgence à réorienter vers les modes actifs tous les déplacements dans les secteurs les plus denses».

Jean-Yves Sècheresse, adjoint au Maire de Lyon, en charge de la Sécurité, salubrité, tranquillité publique et des Déplacements demande quant à lui, « la mise en place avant le 11 mai d’un observatoire partagé entre la métropole et les villes, permettant d’aborder de manière concertée et stratégique nos modes de déplacements sur le territoire métropolitain, au regard des évolutions de comportements et de la reprise progressive des activités, et une communication active pour informer au plus vite les Lyonnais et grand Lyonnais des nouveaux plans de mobilités sur Lyon ».

La ville de Lyon a donc officiellement demandé à la métropole « qu’elle procède à une nouvelle analyse urgente de ce plan et qu’elle veuille bien en reconsidérer le calendrier et les modalités de mise en œuvre ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le « Goldorak » de Perrache en cours de démantèlement

Le démantèlement des escalators situés place des Archives a débuté. Ceci s’inscrit dans la suite logique de l’ouverture de la gare sur l’espace public réalisé il y a quelques mois.


Urbanisme : certaines programmations seront réorientées

Si les projets contractualisés seront honorés, le nouvel exécutif entend insuffler davantage de logements abordables et de végétalisation dans certaines opérations.


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


Clermont-Ferrand : la bibliothèque de l’Hôtel-Dieu sera livrée en 2024

null
Cette bibliothèque métropolitaine sera logée dans un édifice du 18ème siècle de l’ancien Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand.


21,4 millions d’euros pour le recyclage des friches en AURA

En Auvergne-Rhône-Alpes, l’enveloppe dédiée au fonds de recyclage foncier des friches s’élève à 21,4 millions d’euros sur deux ans.


Télécabines, lignes de tram : le plan de mandat du Sytral dévoilé

null
Le syndicat des transports de l’agglomération lyonnaise a présenté ce jeudi son plan de mandat 2021/2026. Si aucune ligne de métro ne sera initiée dans le mandat, une première ligne par câble sera mise en place entre Francheville et Gerland. 4 nouvelles lignes de tram vont voir le jour.


Alliade développe une ferme urbaine dans la ZAC des Girondins

null
Le bailleur social réalise une exploitation maraîchère avec ses serres au sein d’un projet de 120 logements en accession et locatif social.


Vallée de la chimie : la Métropole de Lyon satisfaite du rétablissement du PPRT

null

La cour administrative d’appel du tribunal administratif de Lyon a rétabli le plan de prévention des risques technologiques qui avait annulé en 2019.


La Métropole veut racheter le foncier du site de Gifrer à Décines

Ce rachat par la Métropole de Lyon vise à permettre le maintien des activités productives du site et tenter de sauver les 125 postes menacés de suppression.


Demandes d’autorisation d’urbanisme : nouvelle démarche en ligne

Celle-ci vise à accompagner et simplifier la procédure.


Concertation sur la piétonisation d’une partie du Cours Charlemagne


La Métropole et la Ville de Lyon vont expérimenter pendant 3 mois cette piétonisation entre la rue Montrochet et le quai Antoine Riboud à compter de la mise en service du T2. Et ce pour permettre de vérifier la pertinence du dispositif et de le faire évoluer si nécessaire.


La Ville de Lyon veut un éclairage urbain plus économe

Deux délibérations ont été présentées au conseil municipal de la ville de Lyon jeudi pour la rénovation de l’éclairage urbain.


La profession agricole se mobilise pour défendre le foncier


Les représentants des Chambres d’agriculture, de la FNSafer, de la FNSEA et de Jeunes Agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes font des propositions communes pour vraiment réguler le foncier agricole.


Fonds friches : premier appel à projet

Un premier appel à projets, doté de 40 millions d’euros sur deux ans sur les 300 millions du fonds, a été lancé.


La Métropole de Lyon et les villes organisent la continuité du service public


Les collectivités ont détaillé ce vendredi les mesures destinées à assurer la continuité du service public à destination des habitants et habitants du territoire.