Une tour à énergie positive va voir le jour à Saint-Etienne

Catella et Elithis ont annoncé avoir lancé les premières tours résidentielles à « énergie positive » à Dijon et Saint-Etienne.

Une première tour résidentielle à énergie positive va voir le jour à Saint-Etienne. La ville, et celle de Dijon, sont en effet les premières à s’engager dans la réalisation de tours résidentielles à haute efficacité énergétique et environnementale dans le cadre du programme d’investissement paneuropéen de 2 milliards d’euros lancé par Catella Residential Investment Management (CRIM), basé à Berlin et la société française de conseil et d’ingénierie du bâtiment Elithis.

Les permis de construire ont été obtenus. L’obtention des permis de construire ouvre la voie à la réalisation de ces deux tours résidentielles, « marquant ainsi la concrétisation du partenariat Catella/Elithis qui se poursuivra l’année prochaine par 5 projets prévus dans d’autres villes françaises », notent les groupes dans un communiqué commun.

Les premières tours d’une longue série ?

La production d’énergie renouvelable permettra aux tours d’offrir des appartements plus confortables tout en restant à loyers abordables. Ceci permet en effet des économies substantielles sur les factures d’énergie des locataires.

« Le feu vert donné pour construire à Dijon et Saint-Etienne signifie que nous sommes sur la bonne voie avec notre partenaire Catella, pour développer la première d’une nouvelle génération de tours résidentielles à énergie positive qui produiront plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Ces deux tours intégreront notre technologie éprouvée et récompenseront les efforts individuels en matière de comportements vertueux grâce à des applications d’intelligence artificielle. Non seulement les résidents auront la possibilité de gommer totalement ou partiellement leurs factures d’énergie, mais ils bénéficieront également de la baisse des coûts de fonctionnement de la tour grâce aux choix technologiques les moins onéreux en matière de maintenance. », a indiqué Thierry Bievre, président d’Elithis.

30 sites identifiés en France

Ces deux sites pourraient ainsi être les premières réalisation d’une longue série. Les deux partenaires indiquent avoir déjà identifié plus de 30 sites complémentaires en France, sur un total de 50 projets prévus dans les grands centres urbains du pays.

Les groupes indiquent dans leur communiqué que d’autres villes européennes suivront en 2021 dans le cadre d’une stratégie visant à construire 50 tours résidentielles à énergie positive dans les 10 prochaines années sur le marché européen. La nouvelle Tour Elithis à Dijon aura une superficie totale d’environ 5.000 m2, tout comme la Tour de Saint-Etienne. Les deux bâtiments seront situés près des transports en commun et à proximité des gares TGV.

Ces tours résidentielles à énergie positive permettront à une famille française moyenne d’économiser environ 1.600 euros par an sur leurs factures d’énergie, selon les groupes. Des panneaux photovoltaïques et une conception bioclimatique visant à protéger l’environnement et les ressources naturelles font partie des technologies employées dans les bâtiments qui permettent de parvenir à une énergie positive dès le départ.

Des technologies déjà utilisées à Dijon et Strasbourg

Elithis a déjà mesuré cette technologie dans sa première tour construite à Dijon en 2009. L’immeuble de bureaux surpasse toujours les exigences réglementaires des différents labels, en couvrant environ 77% de ses besoins énergétiques. Depuis, à Strasbourg, Elithis a livré en 2018 et en première mondiale, la Tour Elithis Danube. Cette tour est cette fois-ci à usage résidentiel, conjuguant énergie positive et coût maîtrisé.

« Nos deux premiers développements à Dijon et Saint-Etienne sont le début d’une proposition européenne d’investissement résidentiel d’une ampleur et avec des ambitions en matière de développement durable et de responsabilité sociale, sans précédents dans le secteur. Les tours seront également construites de manière à ce qu’elles puissent, au besoin, être facilement converties pour d’autres usages que l’usage résidentiel. Malgré toutes les caractéristiques en matière de performance énergétique et environnementale, les coûts de construction ne sont pas plus élevés que pour une tour résidentielle standard », indique Michael Fink, directeur Général de Catella Residential Investment Management.

« Il est clair que la pandémie de coronavirus entraînera très probablement des perturbations et des retards dans la construction, mais Catella et Elithis sont toujours désireux de poursuivre. Nous sommes convaincus que ce type de bâtiment est la voie à suivre, en particulier en ces temps de crise où les revenus des ménages sont sous pression. Nos tours à énergie positive sont conçues pour être à l’épreuve de l’avenir et nous nous préparons déjà à en construire beaucoup plus », ajoute-t-il.

La Tour Elithis de Saint-Etienne « TESE » sera construite à l’angle de la rue Cugnot et de la rue du Sergent Rivière, dans le quartier Châteaucreux. Ce secteur relie le centre-ville et le secteur manufacturier, le quartier abritant des commerces, des écoles et des universités. PPX est l’architecte du projet.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Légère baisse du climat des affaires dans le bâtiment

L’INSEE a fait part jeudi de l’indice du climat des affaires pour janvier, et dévoilé dans même temps celui afférent au secteur du bâtiment.


Patriarca à l’œuvre sur le PUP Duvivier

nullC’est une option peu courante en centre-ville que le promoteur Patriarca met en œuvre sur le PUP Duvivier à Lyon 7e. Son immeuble, le New-Worker associe locaux d’activités et bureaux, comme l’avait déjà fait précédemment son confrère Duval.


Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 […]


Vinci Immobilier vise le zéro artificialisation nette à l’horizon 2030

null
Le groupe, qui compte parmi les leaders de la promotion immobilière en France, s’est engagé ce jeudi sur cet objectif.


Réhabilitation des centres-villes : Nexity signe un partenariat avec Meridiam

Cet accord porte sur l’accompagnement des collectivités dans la réhabilitation des centres-villes en France.


Worldskills France 2022 : Vicat partenaire métiers

La phase 2 des finales nationales se déroule du 12 au 15 janvier à Lyon. Le groupe va fournir, dans ce cadre, tous types de produits.


«Un état mixte où on est à la fois locataire et propriétaire»

Mireille Vernerey est la présidente d’OGIC. Nous évoquons avec elle deux nouvelles solutions d’accession progressive à la propriété immobilière développées par le promoteur.


Le rebond de la construction de logements se poursuit

null
Le nombre de mises en chantier est désormais assez supérieur aux 12 mois précédant le premier confinement. Cette dynamique observée au niveau national est également sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le promoteur montpelliérain GGL s’implante dans la région

Aménageur et promoteur né à Montpellier il y a quarante ans, le groupe GGL a initié il y a deux ans une politique de conquête territoriale qui l’amène naturellement à envisager le secteur Rhône-Alpes. Deux projets sont déjà bien avancés au sein du pôle économique Techlid.


«Nous créons le lien entre investisseurs et promoteurs »

Mathieu Descout est président de Novaxia Investissement. Nous évoquons avec lui l’activité de la société de gestion, qui opère dans le recyclage urbain.


Vincent Davy, nouveau président de la FPI Alpes

nullLe directeur régional de Credit Agricole Immobilier succède à Oliver Gallais, qui présidait la FPI Alpes depuis presque 9 ans.


BLB Constructions devient Demathieu Bard Bâtiment Sud-Est

nullLe groupe basé à Villeurbanne a annoncé entamer une démarche d’uniformisation de ses entités et filiales.


Villefranche Beaujolais Saône : lancement du projet « Beau Parc »

nullSitué sur la commune d’Arnas, ce lancement constitue le plus grand projet de développement économique de la communauté d’agglomération.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


1e pierre d’un Intermarché au sein de la résidence «Le Liberty»

Le commerce s’implantera en rez-de-chaussée de la future résidence en cours de réalisation à Pierre-Bénite.