Une tour à énergie positive va voir le jour à Saint-Etienne

Catella et Elithis ont annoncé avoir lancé les premières tours résidentielles à « énergie positive » à Dijon et Saint-Etienne.

Une première tour résidentielle à énergie positive va voir le jour à Saint-Etienne. La ville, et celle de Dijon, sont en effet les premières à s’engager dans la réalisation de tours résidentielles à haute efficacité énergétique et environnementale dans le cadre du programme d’investissement paneuropéen de 2 milliards d’euros lancé par Catella Residential Investment Management (CRIM), basé à Berlin et la société française de conseil et d’ingénierie du bâtiment Elithis.

Les permis de construire ont été obtenus. L’obtention des permis de construire ouvre la voie à la réalisation de ces deux tours résidentielles, « marquant ainsi la concrétisation du partenariat Catella/Elithis qui se poursuivra l’année prochaine par 5 projets prévus dans d’autres villes françaises », notent les groupes dans un communiqué commun.

Les premières tours d’une longue série ?

La production d’énergie renouvelable permettra aux tours d’offrir des appartements plus confortables tout en restant à loyers abordables. Ceci permet en effet des économies substantielles sur les factures d’énergie des locataires.

« Le feu vert donné pour construire à Dijon et Saint-Etienne signifie que nous sommes sur la bonne voie avec notre partenaire Catella, pour développer la première d’une nouvelle génération de tours résidentielles à énergie positive qui produiront plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Ces deux tours intégreront notre technologie éprouvée et récompenseront les efforts individuels en matière de comportements vertueux grâce à des applications d’intelligence artificielle. Non seulement les résidents auront la possibilité de gommer totalement ou partiellement leurs factures d’énergie, mais ils bénéficieront également de la baisse des coûts de fonctionnement de la tour grâce aux choix technologiques les moins onéreux en matière de maintenance. », a indiqué Thierry Bievre, président d’Elithis.

30 sites identifiés en France

Ces deux sites pourraient ainsi être les premières réalisation d’une longue série. Les deux partenaires indiquent avoir déjà identifié plus de 30 sites complémentaires en France, sur un total de 50 projets prévus dans les grands centres urbains du pays.

Les groupes indiquent dans leur communiqué que d’autres villes européennes suivront en 2021 dans le cadre d’une stratégie visant à construire 50 tours résidentielles à énergie positive dans les 10 prochaines années sur le marché européen. La nouvelle Tour Elithis à Dijon aura une superficie totale d’environ 5.000 m2, tout comme la Tour de Saint-Etienne. Les deux bâtiments seront situés près des transports en commun et à proximité des gares TGV.

Ces tours résidentielles à énergie positive permettront à une famille française moyenne d’économiser environ 1.600 euros par an sur leurs factures d’énergie, selon les groupes. Des panneaux photovoltaïques et une conception bioclimatique visant à protéger l’environnement et les ressources naturelles font partie des technologies employées dans les bâtiments qui permettent de parvenir à une énergie positive dès le départ.

Des technologies déjà utilisées à Dijon et Strasbourg

Elithis a déjà mesuré cette technologie dans sa première tour construite à Dijon en 2009. L’immeuble de bureaux surpasse toujours les exigences réglementaires des différents labels, en couvrant environ 77% de ses besoins énergétiques. Depuis, à Strasbourg, Elithis a livré en 2018 et en première mondiale, la Tour Elithis Danube. Cette tour est cette fois-ci à usage résidentiel, conjuguant énergie positive et coût maîtrisé.

« Nos deux premiers développements à Dijon et Saint-Etienne sont le début d’une proposition européenne d’investissement résidentiel d’une ampleur et avec des ambitions en matière de développement durable et de responsabilité sociale, sans précédents dans le secteur. Les tours seront également construites de manière à ce qu’elles puissent, au besoin, être facilement converties pour d’autres usages que l’usage résidentiel. Malgré toutes les caractéristiques en matière de performance énergétique et environnementale, les coûts de construction ne sont pas plus élevés que pour une tour résidentielle standard », indique Michael Fink, directeur Général de Catella Residential Investment Management.

« Il est clair que la pandémie de coronavirus entraînera très probablement des perturbations et des retards dans la construction, mais Catella et Elithis sont toujours désireux de poursuivre. Nous sommes convaincus que ce type de bâtiment est la voie à suivre, en particulier en ces temps de crise où les revenus des ménages sont sous pression. Nos tours à énergie positive sont conçues pour être à l’épreuve de l’avenir et nous nous préparons déjà à en construire beaucoup plus », ajoute-t-il.

La Tour Elithis de Saint-Etienne « TESE » sera construite à l’angle de la rue Cugnot et de la rue du Sergent Rivière, dans le quartier Châteaucreux. Ce secteur relie le centre-ville et le secteur manufacturier, le quartier abritant des commerces, des écoles et des universités. PPX est l’architecte du projet.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 7 : les travaux du futur campus d’EMLyon démarrent

nullCogedim Grand Lyon a annoncé le démarrage des travaux de ce site, situé dans le quartier de Gerland.


Un appel à projets pour l’industrie du bois de construction

La ministre chargée du logement, Emmanuelle Wargon, a lancé un appel à projets doté de 50 millions d’euros pour l’«industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres biosourcés».


L’OPCO de la construction en suspens

La décision du tribunal administratif de Paris du 29 juin a annulé l’arrêté d’agrément de Constructys, l’opérateur de compétences de la construction. La FFB réaffirme être en faveur d’un OPCO.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


L’habitat participatif a tenu ses rencontres à Lyon

null
Lyon accueillait en fin de semaine les rencontres nationales de l’habitat participatif. L’occasion pour les élus de faire un point sur le développement de ce type d’habitat en France et dans la Métropole.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


Cogedim Grand Lyon vend un immeuble de 6.000 m² à Villeurbanne

Le promoteur a officialisé la vente en VEFA au SYTRAL d’un immeuble de bureau de 6.000 m².


La FPI veut promouvoir l’acte de construire


La fédération des promoteurs immobiliers organisait ce mardi sa conférence de presse trimestrielle, au cours de laquelle Pascal Boulanger, nouveau président de l’organisation, a dévoilé les enjeux de son mandat.


Amélioration sur le front de la construction de logements

Le service des données des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a fait part ce mardi de ses statistiques mensuelles.


Karine Druguet, nouvelle présidente des « Groupes femmes » de la FFB AURA

Ces groupes visent à intégrer les femmes dans l’organisation professionnelle, et favoriser la féminisation des métiers et de la profession.


Des besoins de main-d’œuvre chez les géomètres-experts

L ’Ordre des géomètres-experts a communiqué ce jour sur l’enquête annuelle « besoins en main-d’œuvre » de Pôle Emploi, qui pointe les besoins de recrutement de la filière.


Le climat des affaires et l’opinion des entrepreneurs du bâtiment s’améliorent

nullL’INSEE a fait part ce matin de son indicateur sur le climat des affaires, et de son enquête de conjoncture dans l’industrie du bâtiment.


La FPI et la SBA créent le « Urban eLab »

Ce « think et do tank » sera présenté lors de Bimworld le 23 juin prochain.


Villeurbanne : la Métropole dévoile ses ambitions pour le quartier Gratte-Ciel


Préalablement à la réunion publique organisée en visioconférence ce jeudi, une visite du site était organisée ce mardi pour présenter les nouvelles orientations prises au sein de cette ZAC


La FFB et la ministre chargée du logement satisfaites du succès de Maprimerénov’

nullEmmanuelle Wargon a, lors du congrès national de la FFB, évoqué les derniers chiffres très positifs du dispositif, et les ambitions du gouvernement en matière de rénovation. Elle a également appelé qu’un nouvel accompagnement allait arriver en 2022.