Bruno Rouleau, nouveau président de l’APIC

L’association professionnelle des intermédiaires en crédits a procédé récemment à l’élection de son bureau. Le porte-parole d’In&Fi succède à Philippe Taboret, lequel reste membre du conseil d’administration.

Changement de tête à l’APIC, l’association professionnelle des intermédiaires en crédits. Son conseil d’administration a récemment procédé à l’élection de son bureau et a désigné Bruno Rouleau président pour une durée de 3 ans.

Bruno Rouleau est porte-parole d’In&Fi Crédits, l’un des acteurs importants du secteur de l’intermédiation. Ce diplômé de l’Institut Technique Bancaire au Conservatoire des arts et métiers avait débuté sa carrière professionnelle en 1984 au sein de BICS-Banque Populaire, puis du Crédit Agricole Ile de France.

Une riche carrière professionnelle

Il avait intègré en 1993 l’Union des Banques à Paris comme directeur d’agence sur plusieurs sites. En 2000, il passe à la Banque Privée Européenne où il ouvre l’agence de Paris République puis reprend l’agence de Versailles. Entre 2005 et 2010, il rejoint les fondateurs d’In&Fi Crédits, auprès desquels il devient associé, en participant à la création et en prenant la direction de plusieurs structures du groupe (In&Fi Crédits Pro, In&Fi Assurances, et l’Institut de Formation des Intermédiaires Bancaires).

Il a également collaboré pendant 5 ans chez Cafpi comme responsable grands comptes, directeur de l’organisation interne, et membre du COMEX. Puis, en 2015, Bruno Rouleau crée son cabinet de conseil et formation Mutans Consultants, en même temps qu’il rédige des ouvrages professionnels. Il retrouve In&Fi Crédits en janvier 2018 comme directeur des partenariats et porte-parole de l’enseigne. Il est nommé administrateur de l’APIC en novembre 2018, puis secrétaire du bureau en janvier 2019.

Accompagner la profession à l’évolution de son environnement

L’APIC est devenue, au cours de ces dernières années, la principale association représentative des intermédiaires en opérations bancaires et services de paiement (IOBSP) exerçant en France. L’association regroupe aujourd’hui 130 enseignes – les principales du courtage en crédits –, soit un peu plus de 2.000 cabinets adhérents.

« Dans un climat tendu, suite aux annonces du HCSF et la Banque de France qui ont durci les conditions d’accès au crédit des ménages et, d’autre part, du fait de la volonté de certaines banques de contourner les courtiers, il devient primordial d’accompagner notre profession à l’évolution rapide, réglementaire et technologique, de son environnement », explique Bruno Rouleau, « d’autant que la crise sanitaire que nous traversons va accélérer les changements de mentalité, et la technologie au service de la distribution bancaire ».

« Devenir un interlocuteur incontournable »

Les principaux enjeux de l’association pour les 3 prochaines années sont la fédération des acteurs du marché, pour « devenir un interlocuteur incontournable des échanges avec les instances publiques ou de régulation ». Le projet législatif d’auto-régulation du marché, aujourd’hui repoussé en raison des circonstances, reste également en point de mire de cet objectif. L’autre enjeu est la mutualisation des talents et des efforts pour faire monter en compétences la profession et aider les adhérents à exercer dans les meilleures conditions possibles. Enfin, l’une des autres ambitions de l’APIC est d’engager les chantiers d’adaptation aux mutations économiques, technologiques, réglementaires de l’environnement des acteurs de l’intermédiation, y compris en élargissant les échanges avec les acteurs professionnels connexes au métiers d’IOBSP, et des acteurs des pays de l’espace économique européen.

« Ils compléteront les actions mises en œuvre ces dernières années sur la veille législative et réglementaire, celles nouvellement axées autour de la création de délégations régionales, pour renforcer les échanges avec ses adhérents, et enfin celles autour de l’accompagnement de ces derniers dans la mise en place de futures réglementations, telles la révision de la Directive sur le Crédit à la Consommation, les derniers volets de mise en œuvre de la Directive sur la Distribution d’Assurance, ou les chantiers sur future évolution de la Directive sur le Crédit Immobilier… », explique l’APIC

Nouveau conseil d’administration

Le conseil d’administration de l’association est composé du président, Bruno Rouleau (IN&FI Crédits), du vice-président, Alexandre Billet (MeilleurTaux.com), du secrétaire, Ludovic Huzieux (Artémis Courtage), du trésorier, Frank Roullier, de la Compagnie Européenne de Crédit, et des autres administrateurs à savoir Valérie Gonzales (Liberty Crédit), Jérôme Robin (VousFinancer.com), Pascal Chérin (CIB Finance), Jean-Pierre Pires (Ymanci), Philippe Taboret (Cafpi), et Benoît Fougerais (PretPro).

Virginie Gaillard a, pour sa part, été reconduite au poste de déléguée générale de l’APIC. Elle restera en charge de la coordination des actions de l’association et de la responsabilité du secrétariat adhérents.

Deux nouvelles commissions

L’association compte plusieurs commissions métiers, composées d’adhérents de toute taille. Celles-ci sont présidées par Alexandre Billet (MeilleurTaux.com) pour la commission « banques », Ludovic Huzieux (Artémis Courtage) pour la commission « assurances », Pascal Chérin (CIB Finance) pour la commission « RAC », Virginie Gaillard (MeilleurTaux.com) pour la commission « Textes », et Jérôme Robin (VousFinancer.com) pour la commission « communication ».

De nouvelles commissions ont été créées, une commission « Pro » présidée par Benoît Fougerais (PretPro), et une commission « Digital » présidée par Jean-Pierre Pires (Ymanci).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Avec le Smic, un pouvoir d’achat immobilier de 21 m² à Lyon et de 97 m² à Saint-Étienne


Le réseau de courtiers en crédit immobilier Vousfinancer a calculé les possibilités d’achat avec le salaire minimum dans 20 villes de France.


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


Crédit immobilier : le HCSF lâche du lest

Le Haut Conseil de stabilité financière a décidé d’assouplir une partie des recommandations qu’il avait émises il y a un an.


Front uni des acteurs de l’immobilier avant la réunion du HCSF

En amont de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière, les principales fédération ont écrit une lette ouverte aux cabinets de Bruno Le Maire et d’Emmanuelle Wargon, de la DGT, de l’ACPR et du HCSF.


Chute de la part des primo-accédants, selon Cafpi

Le courtier en crédit immobilier a fait part des dernières tendances sur l’évolution de sa clientèle.


Assurance emprunteur : la résiliation infra-annuelle attendra


Le Conseil constitutionnel a retoqué ce qui avait été voté fin octobre.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


Taux de crédit immobilier : pas de changement en Auvergne-Rhône-Alpes

C’est ce qu’a indiqué Emprunt Direct dans son dernier baromètre régional.


Crédit immobilier : pas d’évolution des taux en Auvergne-Rhône-Alpes


C’est ce que constate l’intermédiaire en crédit immobilier Emprunt Direct.


Assurance emprunteur : pas de révolution en matière de résiliation

La résiliation à tout moment de l’assurance emprunteur, qui avait été votée par les députés, n’a finalement pas été retenue par la commission mixte paritaire.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a créé la Banque de la Transition Énergétique

Cette nouvelle banque est intégralement dédiée à la collecte d’épargne verte et au financement d’initiatives en faveur de la transition énergétique dans la région.


Pas d’inflexion de position pour le HCSF

Sur le front du marché immobilier résidentiel, le Haut conseil a uniquement rappelé sa recommandation de décembre relative aux évolutions en matière d’octroi de crédit.