Lyon, 1ère ville en nombre de très hauts revenus, derrière Paris et Neuilly

L’INSEE a publié une étude sur les très hauts revenus. En Auvergne-Rhône-Alpes, ceux-ci sont souvent localisés dans les métropoles et près de la frontière suisse.

L’INSEE a publié ce mardi une étude sur les très hauts revenus en France. Ces « très hauts revenus » représentent 1 % de la population française. Ils appartiennent à des ménages gagnant au moins 9.060 euros par mois, la détention d’un patrimoine n’étant ici pas prise en compte. En leur sein, les « très aisés », soit 0,1 % de la population française, sont des ménages dont le revenu initial par unité de consommation dépasse 22.360 euros par mois.

Ces très hauts revenus sont inégalement répartis sur le territoire. En France, la plupart des très hauts revenus vivent en Île-de-France (43 %) puis en Auvergne-Rhône-Alpes (11 %). Dans la grande Région, ils représentent 73.300 personnes, soit moins de 1% de la population régionale (0,95%). Le taux figure parmi les plus hauts des régions françaises, mais reste toutefois loin de celui de l’Île-de-France, où celui-ci s’établit à 2,3%. Ces très hauts revenus forment ainsi 31.500 ménages, soit 0,9% des ménages de la Région.

Des très hauts revenus localisés dans les 4 métropoles

Les personnes à très hauts revenus d’Auvergne-Rhône-Alpes sont localisées principalement dans les quatre métropoles et les grandes agglomérations, ainsi qu’autour de la frontière suisse. On notera que la Métropole de Lyon concentre à elle seule un quart des très hauts revenus, et en particulier à Lyon, qui est la première ville de province en nombre de très hauts revenus, derrière Paris et Neuilly-sur- Seine. L’ensemble des métropoles de la région en concentre les deux tiers.

Comme dans la Métropole de Lyon, on soulignera que les très hauts revenus sont localisés dans la ville centre, même si certaines de leurs communes périphériques en concentrent un nombre important. On remarquera que la partie française du pôle métropolitain de Genève, qui rassemble notamment les intercommunalités du Pays de Gex, de Thonon Agglomération et du Genevois, abrite par ailleurs 18% des très hauts revenus. Les très hauts revenus sont également nombreux dans le sillon alpin, de Valence à Annecy, en passant par Chambéry et le Grésivaudan. « Trois très hauts revenus sur quatre habitent le Rhône, la Haute-Savoie, l’Ain ou l’Isère », résume l’INSEE.

Un revenu six fois plus important que celui de l’ensemble des ménages

La part de très hauts revenus dans la population départementale, qui est de 2% en Haute-Savoie, et de 1,3 % dans l’Ain et le Rhône, fait partie des dix plus élevées des départements français derrière Paris, les Hauts- de-Seine et les Yvelines.

Les très hauts revenus perçoivent un revenu initial six fois plus important que celui de l’ensemble des ménages de la région, une proportion qui s’élève à près de sept fois en France. Le revenu est en moyenne de 14.150 euros par mois pour une personne seule et de 29.700 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans, note l’INSEE.

Les revenus dédits ménages proviennent surtout d’activités salariées (48 %), une proportion bien supérieure à celle des autres régions hors Ile-de-France. La région Auvergne-Rhône-Alpes concentre les emplois parmi les mieux rémunérés. Un emploi de la région sur dix est ainsi celui d’un cadre des fonctions métropolitaines.

Des revenus salariaux plus élevés en Suisse

On notera que la part des très hauts revenus près de la frontière suisse s’explique par le fait que de nombreux ménages frontaliers travaillent en Suisse, où les revenus salariaux sont en moyenne plus élevés. Dans les départements frontaliers, l’Ain et la Haute-Savoie, respectivement 20 % et 7 % des ménages perçoivent des salaires de source étrangère.

« Par ailleurs, ils contribuent davantage à la redistribution que le reste de la population par la progressivité de l’impôt sur le revenu et la quasi-absence de perception de prestations sociales. Les impôts pèsent en moyenne moins pour les ménages à très hauts revenus de la région, du fait de la présence dans l’Ain et la Haute- Savoie de frontaliers travaillant en Suisse », indique l’INSEE. Les ménages règlent en effet leurs impôts qu’ils n’ont pas à repayer en France, le canton de Genève versant chaque année à la France une compensation financière.

On notera que, globalement, les très hauts revenus sont âgés, même si cela est moins marqué dans le Genevois français. Parmi les ménages à très hauts revenus, 45 % ont à leur tête une personne âgée d’au moins 60 ans. Ce sont plutôt des couples, le plus souvent sans enfants à charge.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La piste cyclable des quais du Rhône, la plus fréquentée de France

16.244 cyclistes ont été comptabilisés sur les pistes des quais haut et bas en date du è septembre.


Cogedim récompensé par une pyramide d’argent pour «Crescendo»

nullLa fédération des promoteurs immobiliers de Lyon organisait ce mardi au musée Jean Couty sa traditionnelle cérémonie mettant en avant des programmes de construction de logements et d’immobilier tertiaire.


Lyon 2 : des travaux en cours sur le pont de la Brasserie

Celui-ci est situé en face de la Brasserie Georges. Il assure la jonction entre le tunnel sous Fourvière et la M7.


Tramway T10 : le 1er compte rendu de concertation est disponible

Le compte-rendu de concertation de la soirée d’ouverture est disponible sur le site « destinations 2026 ». La soirée d’ouverture de la concertation sur la ligne de tramway T10 s’était déroulée le mardi 31 août dernier. En 2026, ce nouvel axe de transports en commun reliera le pôle d’échanges multimodal de Gare de Vénissieux au secteur de […]


Vienne Condrieu Agglomération : le contrat de relance et de transition écologique est signé

null
Cette signature s’inscrit dans le cadre de France relance.


Corbas : DCB Logistics a livré sa plateforme courrier-colis


Celle-ci, qui a été construite en un an, est destinée au groupe La Poste


Tramway T10 : Michèle Picard ne donne pas d’avis sur les variantes

La vice-présidente de la Métropole et maire de Vénissieux organisait mercredi sa traditionnelle conférence de presse de rentrée.


Emmanuelle Wargon rend public le rapport Girometti/Leclercq

Ce rapport porte sur la qualité d’utilisation du logement, afin d’en faire « un des éléments de référence du logement de demain, plus agréable a vivre, plus sobre en énergie et en foncier, et plus évolutif dans le temps ».


Lancement de la concertation sur la ZFE

nullLa Métropole de Lyon a présenté vendredi sur les modalités de la concertation sur la mise en place de la zone à faibles émissions.


Le pont de Couzon rouvre dès ce mercredi

Dès ce 1er septembre, le pont va rouvrir à tous les modes de déplacement.


Les prix de l’immobilier restent en nette hausse à Lyon

nullLPI-Seloger a fait part vendredi de son dernier baromètre mensuel.


Vers la création d’un 3e cimetière métropolitain au sud de la Métropole de Lyon

Une étude lancée en 2017 a permis d’identifier le site de Charly, au niveau de la route de Saint Abdon. La commune est toutefois opposée au projet.


Lyon, l’une des villes les plus tendues en matière de colocation

nullLocService a fait part de son observatoire de la colocation 2021. Derrière La Rochelle, la capitale des Gaules fait partie des villes où la demande pour ce type de location est la plus forte. Loin devant Saint-Etienne.


Chasse-sur-Rhône : concertation mobile ce jeudi pour l’A46 Sud

Cette concertation sur l’élargissement de l’axe autoroutier interviendra ce 26 août de 9 heures à 12 heures./p>


Élargissement de l’A46 Sud : la concertation publique se poursuit

Une réunion publique numérique se tient ce mardi 24 août à 19 heures.