Centres commerciaux : seul celui de la Confluence est largement rouvert

La réouverture des grands centres commerciaux ne pouvait se faire qu’à la discrétion des préfets. Un arrêté a précisé où une réouverture assez large était possible dans la Métropole de Lyon.

Le centre commercial de la Part-Dieu n'est pas fermé, mais ne propose toujours pas une offre aussi large qu'avant le confinement. « Suite aux annonces du Gouvernement le 7 mai et conformément à l’arrêté préfectoral du 15 mars 2020, seules les enseignes de produits de première nécessité restent ouvertes et votre centre accessible », a indiqué le centre commercial de la Part-Dieu. Seules 26 enseignes étaient ouvertes au 12 mai. Rappelons que la réouverture des centres commerciaux de plus de 40.000 m² ne pouvait se faire qu’à la discrétion des préfets, avait indiqué dans son discours le Premier ministre, Edouard Philippe. Ceci concernait notamment les grands centres commerciaux de la Part-Dieu, de Carré de Soie, et de la Confluence.

Confluence ouvert

Un arrêté a précisé mardi où une réouverture assez large était possible dans la Métropole de Lyon. Et bien que disposant d’une surface totale supérieure à 50.000 m², seul le centre commercial de la Confluence a obtenu le droit de rouvrir assez largement, si l’on excepte les restaurants qui n’ont pour l’heure que la possibilité d’opérer en vente à emporter. Il faut dire que le centre n’est pas proche, comme à la Part-Dieu ou au Carré de Soie, d’un pôle multimodal de nature à attirer des flux importants. Les différentes boutiques ouvrent ainsi très progressivement, et ce « dans le respect strict des mesures sanitaires recommandées par les autorités », indique le centre. Le port du masque est ainsi recommandé.

Le centre commercial de la Confluence indique ainsi « limiter l’accès au centre si cela est nécessaire », avec une « mise à disposition de gel hydroalcoolique aux endroits stratégiques du centre », une « adaptation du parcours de visite par le marquage au sol et la mise en place de sens de circulation », et un accroissement de la fréquence de nettoyage des zones de contact.

Seuls les commerces indispensables à Carré de Soie et Part-Dieu

Côté Carré de Soie, alors que le centre préparait à rouvrir, les commerces y restent finalement fermés, à l’exception de ceux présentant un caractère indispensable, comme l'alimentaire, les pharmacies, les banques ou la distribution de la presse.

Pour leur part, les commerces qui étaient déjà ouverts dans l’enceinte du centre de la Part-Dieu continueront à accueillir du public. Il s'agit ainsi des hypermarchés, des commerces alimentaires, des pharmacies, des banques, opticiens, des boutiques de téléphonie, informatique, et électroménager, des blanchisseries-teintureries, des kiosques à journaux, tabacs, restaurants pour la vente à emporter ou des livraisons, ainsi que les enseignes hors commerces essentiels pouvant aussi ouvrir pour la partie retrait de commande (« click & collect »).

« Par dérogation à l’alinéa précédent, les commerces installés dans ce centre commercial qui étaient ouverts à la date du 11 mai 2020 conformément au II de l’article 8 du décret du 23 mars 2020 modifié, peuvent continuer à recevoir du public en veillant au strict respect des mesures d'hygiène et de distanciation sociale, dites "barrières" telles que décrites à l’article 1er du décret n°2020-548 du 11 mai 2020 », indique en effet l’arrêté préfectoral.

Pour l'heure, une date de réouverture plus complète n'est pas encore établie. «La préfecture nous a informé via un nouvel arrêté, du maintien des dispositions actuelles du centre jusqu'au 10 juillet. Cette date est celle de la fin de l'état d'urgence. Il s'agit d'une disposition standard qui ne préjuge pas d'une réouverture plus tôt, le Premier Ministre ayant évoqué le 2 juin comme date de réexamen à ce stade», précise le centre commercial de la Part-Dieu.

Article mis à jour le 14/05/2020, suite à la précision du centre commercial de la Part-Dieu.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Dagneux : T2M Déménagement acquiert 448 m² de locaux

La société a fait appel à Valoris Real Estate pour l’acquisition de ces nouveaux locaux d’activités au sein du parc d’activités le Cot’parc.


Patriarca à l’œuvre sur le PUP Duvivier

nullC’est une option peu courante en centre-ville que le promoteur Patriarca met en œuvre sur le PUP Duvivier à Lyon 7e. Son immeuble, le New-Worker associe locaux d’activités et bureaux, comme l’avait déjà fait précédemment son confrère Duval.


Un crématorium animalier réalisé par em2c à Saint-Laurent de Mure

Il s’agit là du 1er crématorium animalier du Rhône, qui va permettre de créer 15 emplois. Le bâtiment développera 1.700 m² de SDP.


Un marché de l’investissement immobilier au-dessus du milliard d’euros à Lyon en 2021

C’est ce qui ressort des chiffres émanant du bilan en matière d’investissement immobilier à Lyon présenté vendredi par la FNAIM Entreprises.


Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 […]


Locaux d’activités en région lyonnaise : +11% de demande placée en 2021


383.426 m² ont été placés sur ce type d’actifs. Face à une demande qui est restée forte l’an dernier, le marché reste pénalisé par son caractère sous-offreur.


Immobilier logistique : moins de 300.000 m² placés en 2021 à Lyon

C’est le constat tiré par la FNAIM Entreprises, qui a dévoilé ce vendredi les chiffres compilés par le CECIM.


Net rebond du marché des bureaux en 2021 à Lyon

La FNAIM Entreprises a fait part ce vendredi de son bilan 2021 de l’immobilier d’entreprise en région lyonnaise. La demande placée en bureaux a progressé de 33 % à 291.965 m² l’an dernier.


Immobilier logistique : demande placée de 3.596.264 m² en 2021

JLL a commenté les chiffres du segment, marquée par une année record et une forte activité sur le segment des entrepôts de taille moyenne, de 10.000 m² à 20.000 m².


L’immeuble Rayas proposé à la location en Presqu’île

nullLes surfaces sont commercialisées par Valoris Real Estate.


Saint-Priest : Provost Rayonnage acquiert des locaux

Valoris Real Estate était le conseil de la société lors de cette acquisition, qui avait été précédée de la vente de ses anciens locaux.


Emmanuel Bousson devient directeur Bureaux de CBRE à Lyon

Celui-ci sera directement rattaché à Loïc de Villard, le directeur de l’agence lyonnaise.


Yves Cadelano devient directeur général de Nexity Entreprises

Le professionnel intègre Nexity et son comité exécutif.


Auvergne-Rhône-Alpes présente son plan de relocalisation industrielle

Le Conseil régional se réunit pendant deux jours en assemblée plénière, avec au programme, le budget primitif 2022, mais aussi la thématique de la relocalisation. La Région a dévoilé ses outils, notamment en matière de foncier.


2 nouveaux pôles entrepreneuriaux à Vaulx-en-Velin et Vénissieux

Après Neuville-sur-Saône, Givors, et Lyon Duchère, la Métropole de Lyon investit 14 millions d’euros pour la création de ces 2 nouveaux pôles d’entrepreneurs à l’est du territoire.