Après la reprise des chantiers, les promoteurs avertissent sur les permis de construire

Si les promoteurs indiquent avoir pris en charge une part importante des surcoûts des entreprises liés au Covid-19, la reprise des chantiers ne doit pas, selon la FPI, « masquer l’ampleur des difficultés créées par l’épidémie ». Comme la délivrance des autorisations à la construction.

La quasi-totalité des chantiers de la promotion privée ont repris, selon la fédération des promoteurs immobiliers (FPI). Après plusieurs semaines d’arrêt, celle-ci constate chez ses adhérents cette reprise. Le niveau d’activité est certes pénalisé par les mesures sanitaires mais il « croît à mesure que reflue l’épidémie ». « La construction privée, qui représente 30% du chiffre d’affaires du bâtiment, est donc le segment de marché qui a repris le plus rapidement, et le plus complètement », note la FPI.

Partage des surcoûts

La question du partage des surcoûts était, de prime abord, une préoccupation majeure pour l’écosystème de la production. Mais la fédération se veut, sur ce point, rassurante. Cette question s’est « largement résolue d’elle-même, par le dialogue au cas par cas, chantier par chantier, contrat par contrat ». Les promoteurs indiquent assumer leurs propres surcoûts, jusqu’à 7 à 8% du prix de revient d’une opération (agios, missions de référent Covid, dédommagements de clients etc.), et notent avoir également très souvent partagé ceux de la construction, comme le coût des masques et des désinfections, l’extension et le nettoyage des bases vie, pour un coût moyen de l’ordre de 5.000 à 10.000€ par mois par chantier.

La fédération indique avoir participé en régions à la préparation des chartes sur la reprise des chantiers, sans toutefois les signer, « convaincue qu’il faut laisser les contractants trouver leurs propres équilibres, et les faits lui ont donné raison sur ce point ». « L’esprit de dialogue et de partage, qu’elle partage entièrement, doit continuer de prévaloir. A cet égard, il est important que les annonces attendues du Gouvernement sur les surcoûts ne viennent pas fausser l’équilibre des contrats privés », note la FPI.

D’autres défis

« Quand chacun joue la survie de son entreprise, des solutions émergent. Le dialogue entre entrepreneurs responsables et pragmatiques a permis la relance des chantiers privés, dans des conditions de sécurité optimales pour les salariés. Mais attention aux effets d’optique : les défis les plus difficiles de la reprise sont ailleurs », indique Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI France.

L’organisation a ainsi détaillé les risques pour la reprise, en amont comme en aval des chantiers. Pour les chantiers en cours, « le défi est désormais de rattraper le retard de livraison, qui pénalise les acquéreurs actuels et les ventes à venir ». Les professionnels « doivent ainsi trouver des solutions pour rattraper ce retard, mais les chantiers n’accéléreront pas sans le soutien de l’Etat, qui doit continuer d’adapter les exigences sanitaires à la réalité du terrain et notamment, fixer la fin de validité des mesures exceptionnelles en fonction de l’évolution de l’épidémie ». Sans l’accord des collectivités locales, la relance ne se fera pas non plus. Elles peuvent en effet, de facto, décider de la reprise ou de l’arrêt des chantiers.

La question des permis de construire

La fédération avertit également sur la question des permis de construire délivrés par les communes. Et dans beaucoup de métropoles les effets du confinement, des élections municipales et des doutes sur la ville post-épidémie se conjuguent pour ralentir très fortement la délivrance des permis de construire.

« Les promoteurs enregistrent une très forte baisse des mises en vente, faute de projets. En Ile-de-France, les mises en vente du T1 2020 ne représentent par exemple qu’un quart de celles du T1 2019. Si la reprise de la construction est aujourd’hui ralentie par les surcoûts de chantier, elle pourrait être anéantie demain par un excès de contraintes sur l’offre. Les projets risquent de nous faire encore plus défaut que les clients : il faut donc un plan de relance de l’offre autant que de la demande », conclut Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI France.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un service dédié à la cession / reprise d’entreprise artisanale

Ce service est développé à la CAPEB Rhône et Grand Lyon pour les entreprises. En Auvergne–Rhône-Alpes, ce sont 18% de chefs d’entreprises artisanales qui ont plus de 55 ans.


Saint-Laurent-de-Mure : Edouard Denis et Em2c vont lancer«Esprit Village»

nullCe programme participe au nouveau visage du centre-bourg de Saint-Laurent-de-Mure. Il comprendra une cinquantaine de logements.


La dépense des agents dans le domaine du logement a baissé en 2020

Le rapport du compte du logement 2020 a été publié ce lundi.


Les ventes de logements neufs n’ont pas retrouvé leurs niveaux d’avant crise

La FPI, qui présentait jeudi les chiffres du deuxième trimestre de son observatoire statistique, a noté que les réservations ont certes rebondi, mais n’ont toujours pas retrouvé leurs niveaux de 2019.


Rebond des mises en vente de logements neufs dans la Métropole de Lyon

nullLa FPI a fait part jeudi des points marquants du marché du logement neuf dans les régions. Les réservations nettes de logements sont en assez nette hausse.


Des maires font planer des menaces sur les octrois de permis de construire

Bruno Bernard a réagi à la tribune de plus d’une quarantaine de maires de la Métropole publiée le week-end dernier dans le JDD.


La FFB décrit « une relance bridée »

Le logement neuf poursuit son redressement, mais l’amélioration-entretien est affiche des chiffres un peu moins positifs que prévu.


Nexity lauréat des îlots B1 et C1 Nord à Lyon Confluence

nullLa Métropole de Lyon, la Ville de Lyon et la SPL Lyon Confluence ont sélectionné l’offre du promoteur à l’issue d’une consultation lancée en 2020.


Poursuite du redressement des heures travaillées sur les chantiers du BTP

C’est ce qui ressort de l’étude sur l’activité des ouvriers sur les chantiers du BTP au deuxième trimestre 2021.


La Métropole de Lyon participe au MIPIM 2021

La collectivité est présente au salon international de l’immobilier à Cannes.


Villefranche-sur-Saône: un bâtiment de santé réalisé en modulaire bois

La construction, démarrée il y a près d’un an, est réalisée sur le site de l’Hôpital Nord-Ouest-Villefranche.


ZAC des Girondins : Atelier du Pont Architectes remporte un concours

Atelier du Pont Architectes a remporté avec Diagonale et Edelis le concours pour la construction en bois et pierre massive d’un îlot de logements sur la ZAC des Girondins à Lyon. Le projet a été dessiné à quatre mains par plusieurs architectes.


Groupe SLCI : Pierre-Marie Le Gloanec devient directeur général délégué

nullCette nomination vise à contribuer au développement que s’est fixé le groupe sur le territoire régional.


Net rebond de la construction de logements

Les chiffres des mises en chantier et des permis de construire clos à fin juillet montrent une nette progression de l’activité sur un an. Y compris en Auvergne-Rhône-Alpes.


Ôm2c, la nouvelle marque d’em2c dédiée à l’immobilier résidentiel

Le groupe développe une gamme de produits en accession et en investissement locatif.