Après la reprise des chantiers, les promoteurs avertissent sur les permis de construire

Si les promoteurs indiquent avoir pris en charge une part importante des surcoûts des entreprises liés au Covid-19, la reprise des chantiers ne doit pas, selon la FPI, « masquer l’ampleur des difficultés créées par l’épidémie ». Comme la délivrance des autorisations à la construction.

La quasi-totalité des chantiers de la promotion privée ont repris, selon la fédération des promoteurs immobiliers (FPI). Après plusieurs semaines d’arrêt, celle-ci constate chez ses adhérents cette reprise. Le niveau d’activité est certes pénalisé par les mesures sanitaires mais il « croît à mesure que reflue l’épidémie ». « La construction privée, qui représente 30% du chiffre d’affaires du bâtiment, est donc le segment de marché qui a repris le plus rapidement, et le plus complètement », note la FPI.

Partage des surcoûts

La question du partage des surcoûts était, de prime abord, une préoccupation majeure pour l’écosystème de la production. Mais la fédération se veut, sur ce point, rassurante. Cette question s’est « largement résolue d’elle-même, par le dialogue au cas par cas, chantier par chantier, contrat par contrat ». Les promoteurs indiquent assumer leurs propres surcoûts, jusqu’à 7 à 8% du prix de revient d’une opération (agios, missions de référent Covid, dédommagements de clients etc.), et notent avoir également très souvent partagé ceux de la construction, comme le coût des masques et des désinfections, l’extension et le nettoyage des bases vie, pour un coût moyen de l’ordre de 5.000 à 10.000€ par mois par chantier.

La fédération indique avoir participé en régions à la préparation des chartes sur la reprise des chantiers, sans toutefois les signer, « convaincue qu’il faut laisser les contractants trouver leurs propres équilibres, et les faits lui ont donné raison sur ce point ». « L’esprit de dialogue et de partage, qu’elle partage entièrement, doit continuer de prévaloir. A cet égard, il est important que les annonces attendues du Gouvernement sur les surcoûts ne viennent pas fausser l’équilibre des contrats privés », note la FPI.

D’autres défis

« Quand chacun joue la survie de son entreprise, des solutions émergent. Le dialogue entre entrepreneurs responsables et pragmatiques a permis la relance des chantiers privés, dans des conditions de sécurité optimales pour les salariés. Mais attention aux effets d’optique : les défis les plus difficiles de la reprise sont ailleurs », indique Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI France.

L’organisation a ainsi détaillé les risques pour la reprise, en amont comme en aval des chantiers. Pour les chantiers en cours, « le défi est désormais de rattraper le retard de livraison, qui pénalise les acquéreurs actuels et les ventes à venir ». Les professionnels « doivent ainsi trouver des solutions pour rattraper ce retard, mais les chantiers n’accéléreront pas sans le soutien de l’Etat, qui doit continuer d’adapter les exigences sanitaires à la réalité du terrain et notamment, fixer la fin de validité des mesures exceptionnelles en fonction de l’évolution de l’épidémie ». Sans l’accord des collectivités locales, la relance ne se fera pas non plus. Elles peuvent en effet, de facto, décider de la reprise ou de l’arrêt des chantiers.

La question des permis de construire

La fédération avertit également sur la question des permis de construire délivrés par les communes. Et dans beaucoup de métropoles les effets du confinement, des élections municipales et des doutes sur la ville post-épidémie se conjuguent pour ralentir très fortement la délivrance des permis de construire.

« Les promoteurs enregistrent une très forte baisse des mises en vente, faute de projets. En Ile-de-France, les mises en vente du T1 2020 ne représentent par exemple qu’un quart de celles du T1 2019. Si la reprise de la construction est aujourd’hui ralentie par les surcoûts de chantier, elle pourrait être anéantie demain par un excès de contraintes sur l’offre. Les projets risquent de nous faire encore plus défaut que les clients : il faut donc un plan de relance de l’offre autant que de la demande », conclut Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI France.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Clermont-Ferrand : la bibliothèque de l’Hôtel-Dieu sera livrée en 2024

null
Cette bibliothèque métropolitaine sera logée dans un édifice du 18ème siècle de l’ancien Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand.


Cogeco cède Pure Valley

Le promoteur a annoncé la vente de cet ensemble hôtelier haut de gamme au pied des pistes des Ménuires.


Une étude FPI / Deloitte sur les attentes des jeunes concernant le logement neuf

Les réponses de près de 600 jeunes actifs et étudiants, âgés de 20 à 30 ans ont été exploitées pour déterminer celles-ci.


La CAPEB reçue par la Métropole le 14 janvier sur la ZFE

La CAPEB Rhône et Grand Lyon sera reçue par la Métropole concernant la zone de faibles émissions, qui a été durcie au 1er janvier.


La CAPEB satisfaite de la qualification RGE «chantier par chantier»

Depuis l’entrée en vigueur au 1er janvier de l’arrêté du 24 décembre 2020, une expérimentation est lancée pour deux ans afin de mettre en œuvre la qualification RGE « chantier par chantier ».


«Gravity» vendu à Atlantique Mur Régions

null
L’immeuble de bureaux d’une superficie d’environ 4.700 m² situé dans le quartier de Gerland a été cédé par Cogedim Grand Lyon.


Rebond des permis de construire, malgré le reconfinement

Les autorisations à la construction de logements ont rebondi de septembre à novembre. La construction reste toutefois déprimée, y compris en Auvergne-Rhône-Alpes.


Un nouveau site multi-activités pour Vicat à Saint-Fons

null
Le groupe a ouvert ce nouveau site multimodal sur le Port Edouard-Herriot, situé sur la commune de Saint-Fons.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


6e Sens Immobilier s’offre les conseils de Sonny Anderson

null
L’ancien international brésilien devient ambassadeur sponsoring et mécénat du groupe. Ce dernier fait appel à l’ancien joueur lyonnais pour le conseiller dans le cadre de ses différents partenariats.


La FFB prédit un coup dur pour l’emploi dans le bâtiment


La fédération du bâtiment prévoit une forte baisse d’activité et évoque le chiffre de 50.000 postes en danger. Aussi, elle émet ainsi un certain nombre de propositions.


Le Pôle habitat FFB présente le palmarès du challenge de l’habitat innovant

null
Selon la fédération, ce palmarès est « en harmonie avec les grands enjeux du logement neuf »


Logement neuf: environnement et ouverture aux autres plébiscités par les jeunes

La FPI et Deloitte ont rendu publics les résultats de leur étude conjointe « la jeune génération et le logement neuf ».


Les heures travaillées dans le BTP n’ont pas retrouvé leur niveau de 2019

Les heures travaillées sur les chantiers de bâtiment et travaux publics restent bien en deçà des niveaux de 2019 à la même période, malgré un rebond par rapport à la période de confinement.


La FRTP et la FFB alertent sur la restauration des salariés

Les fédérations, dans un contexte de crise sanitaire, évoquent « un enjeu de dignité ».