Première réunion pour l’observatoire des impayés de loyers et de charges

Celui-ci s'est réuni pour la première fois ce lundi.

L’Observatoire des impayés de loyers et de charges avait été annoncé le 6 novembre dernier par Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement. Il s’est réuni pour la première fois ce lundi. Son objectif est de disposer de données chiffrées sur les situations d’impayés de loyers afin de mieux agir et protéger les personnes en situation de précarité.

Les données seront consolidées chaque mois par la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (DIHAL) en lien avec l’Agence Nationale d’Information sur le Logement (ANIL), sur la base des informations issues des membres de l’Observatoire, à savoir les associations de collectivités locales, les associations de lutte contre l’exclusion, les associations de défense des locataires, les bailleurs privés et publics, la Chambre nationale des huissiers de justice, la Banque de France, et Action Logement.

L’Observatoire rendra, l’issue d’un travail commun de partage et d’analyse, les données publiques. Ceci permettra non seulement de mesurer le phénomène mais aussi de s’assurer des réponses qui peuvent être apportées aux foyers concernés. « En effet, l’Observatoire exerce également une fonction d’alerte et de proposition aux pouvoirs publics », souligne le ministère.

« La crise frappe durement les publics les plus précaires et pour agir il convient de mieux connaître les situations de ces personnes au plus proche du réel et de savoir mesurer quantitativement combien de foyers sont concernés. C’est la vocation de l’Observatoire national des impayés de loyers et de charges que de permettre de partager et consolider les données des membres sur le sujet. En effet, à ce jour, les informations sont morcelées et les données incomplètes, ne permettant pas d’avoir une vision globale de la situation », poursuit-il.

Pas de recrudescence des impayés

La crise sanitaire a fait resurgir un certain nombre d'inquiétude. L’ANIL fait état dans son dernier baromètre d’une augmentation de 15 % des consultations sur les impayés, venant en grande partie des locataires du parc privé. En 2019, les ADIL (agences départementales) ont traité plus de 33 000 consultations sur les impayés et 16 587 sur les procédures d’expulsion. Mais les propriétaires comme les collectivités locales notent qu’il n’y a pas de recrudescence des impayés. « On note des frémissements, des questionnements, des inquiétudes, mais pas d’augmentation massive d’impayés », souligne le ministère.

L’ensemble des membres de l’observatoire feront remonter à la Dihal et à l’ANIL avant chaque réunion les données de leur secteur, afin de les partager et d’avoir une base de discussion. Une meilleure information est nécessaire. Il s’agira ainsi de travailler sur l’information des publics concernés, et notamment les nouveaux publics impactés par la crise, qui n’ont pas l’habitude de solliciter des services sociaux.

« Une communication des dispositifs d’aide devra être mise en place. Un travail de collecte des données et d’analyse sera également effectué en lien avec les collectivités locales, notamment celles qui ont la compétence du Fonds de Solidarité Logement (FSL) afin de partager nos analyses et de renforcer nos partenariats », note le ministère, qui précise que ces actions s’articuleront avec celles préconisées par la mission de Nicolas Démoulin, membre de cet observatoire, dont le rapport sera remis au Premier ministre d’ici la fin de l’année.

Emmanuelle Wargon a, dans un communiqué, remercié l’ensemble des participants de ce nouvel observatoire pour leur mobilisation et leur contribution. « La prévention des expulsions locatives est une de mes priorités, parce qu’elle permet le maintien dans le logement et évite les mises à la rue des personnes précaires. Nous allons dans cet observatoire travailler sur trois points : le partage des données quantitatives sur les impayés afin de pouvoir mieux agir et protéger les personnes en situation de précarité, la prise en compte des nouveaux publics, impactés par la crise et le partenariat avec les collectivités territoriales », a déclaré la ministre en conclusion de la réunion.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La garantie Visale a sécurisé 700.000 ménages depuis son lancement

Début juin, Action Logement a accordé son dispositif de cautionnement gratuit, simple et rapide à obtenir.


La proposition d’un gel des loyers fait débat

nullLa CLCV a plaidé pour un gel des loyers. Cette proposition a été fustigée par un certain nombre d’organisations, dont l’UNPI, la FNAIM, l’UNIS et Plurience.


La Métropole de Lyon instaure un « permis de louer »

Le dispositif a pour objectif de lutter contre l’habitat indigne.


L’absence de ministère du logement pointée par les fédérations

Les organisations professionnelles ont regretté l’absence de portefeuille spécifique dédié au logement, consécutivement à l’annonce vendredi du nouveau gouvernement.


Vénissieux : suspension des arrêtés contre les expulsions locatives

Le Tribunal Administratif a décidé de suspendre les arrêtés pris par Michèle Picard, maire de Vénissieux, qui interdisaient les expulsions locatives.


Après l’élection d’Emmanuel Macron, la CNL réclame des mesures

La Confédération nationale du logement a appelé des mesures rapides et concrètes, dont une revalorisation immédiate des APL et l’extension du bouclier tarifaire des énergies.


Tassin la Demi-Lune ouvre «Beau Séjour» au logement intergénérationnel

La Ville teste un nouveau dispositif de logements intergénérationnels, en ouvrant sa résidence senior à l’accueil d’étudiants.


Ouverture de l’APL aux déplacés d’Ukraine

Le gouvernement a fait part de l’ouverture de l’aide personnalisée au logement avec complément familial et des prestations familiales d’entretien aux déplacés d’Ukraine.


Les loyers pourront augmenter de 2,48% au deuxième trimestre

La hausse de l’IRL est la plus forte depuis le quatrième trimestre 2008. L’indice suit en cela l’évolution des prix à la consommation.


Lyon durcit sa réglementation sur les meublés de tourisme

nullCe renforcement de la réglementation des changements d’usage de logements en meublés de tourisme se traduit par l’obligation de création d’un second logement en location.


Michèle Picard prend des arrêtés contre les expulsions locatives

Comme chaque année, des arrêtés municipaux ont été pris à Vénissieux contre la reprise des expulsions sans solution de relogement, les coupures d’énergie et les saisies mobilières.


« Le Cèdre », projet lauréat d’un AMI sur la qualité du logement de demain

La SACVL a développé ce « projet partenarial au service de l’humain et de la mixité ».


Encadrement des loyers : un arrêté renforce l’information du locataire

Un arrêté complète l’information du consommateur dans les annonces publiées par les professionnels, pour les locations en cas d’encadrement des loyers.


« Tout cela est assez vertueux »

nullChristophe Perrin, président d’Habitat et Humanisme Rhône, et Guillaume Hamelin, directeur d’in’li Aura, commentent l’opération de cession de 182 logements réalisée ce mois-ci entre les deux structures.


Encadrement des loyers : à Paris, 35% des annonces sont hors-plafonds

La Ville de Paris et la Fondation Abbé Pierre ont publié ce lundi le premier baromètre sur l’application de l’encadrement des loyers.