Presqu’île de Lyon : les commerçants veulent un arrêt des manifestations

L’association My Presqu’île demande l’arrêt immédiat, en particulier le samedi, et jusque fin janvier 2021, de toute manifestation.

Les commerçants de la presqu’île de Lyon donnent de la voix, suite aux manifestations de samedi dernier contre l’article 24 de la loi «Sécurité globale », qui ont encore agité la presqu’ile, et notamment la place des Terreaux. L’association My Presqu’île a communiqué « suite à l’impact désastreux pour le commerce de la Presqu’île, alors même qu’il connaissait son premier jour de réouverture depuis fin octobre, de la manifestation « sécurité globale » du 28 novembre 2020 ».

Aussi My Presqu’île demande « l’arrêt immédiat, en particulier le samedi, et jusque fin janvier 2021 de toute manifestation dans les zones à forte densité commerciale de la Ville de Lyon ». L’association rappelle en effet que depuis deux ans, les manifestations gilets jaunes tous les samedis, les manifestations « retraites » et des centaines d’autres manifestations se sont déroulées inlassablement en Presqu’île de Lyon, généralement entre les places emblématiques des Terreaux et la Place Bellecour.

Étudier la mise en place de ZCP

Celles-ci ont condamné « les flux vers les secteurs des Pentes de la Croix-Rousse, du Sud-Bellecour, des quais ou encore des grandes artères, entraînant parfois des dégradations volontaires, générant une ambiance impropre à la déambulation et au shopping dans notre centre-ville ». L’association rejoint en ce sens l’appel de l’association « Commerçants et Artisans des Métropoles de France » afin d’être reçue au ministère de l’Intérieur et étudier la mise en place de zones commerciales protégées (ZCP). Elle portera cette demande au Maire de Lyon, et au Préfet du Rhône.

En outre, l’association se déclare pour le droit des commerçants et artisans de la ville de Lyon de bénéficier librement des 12 dimanches autorisés par la loi. Elle demande à ce que la liberté prévue par la loi de bénéficier de ces dimanches autorisés à l’ouverture par an soit respectée, et « ne passe pas par un filtre politique et polémique difficile à comprendre après une année 2020 dramatique humainement et économiquement ». Elle rappele que chaque commerçant et artisan est ensuite parfaitement libre d’ouvrir ou non pour chacun des dimanches autorisé, sans que cela ne constitue une ode excessive à la surconsommation. My Presqu’île souhaite que les 12 dimanches proposés en réunion de concertation prévue à cet effet soient conservés, à savoir 10,17,24 et 31 janvier 2021, le 27 juin 2021, le 5 septembre 2021, les 14, 21 et 28 novembre 2021, et 5, 2 et 19 décembre 2021.

Elle portera la demande au maire de Lyon en amont de la délibération prévue au conseil municipal sur ce sujet.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Grigny : MS Automobile preneur d’un local de stockage

C’est NAI Kyrios qui était, pour cette transaction, conseil de l’offreur et preneur.


Corbas : DCB Logistics développe une messagerie sur deux étages

nullValoris Real Estate est en charge de la commercialisation de ce nouveau projet.


Les centres commerciaux supérieurs à 10.000 m² devraient rouvrir le 19 mai

Certaines mesures déjà en place resteront en vigueur jusqu’à la mi-mai.


La Ville et l’UMIH anticipent la réouverture des terrasses

La Ville de Lyon a fait un point jeudi sur les réouvertures des terrasses. La collectivité travaille depuis plusieurs semaines avec l’UMIH.


Foncière Magellan acquiert le K-Ouest

Cette acquisition a été réalisée pour le compte de l’un de ses véhicules d’investissement, a indiqué Brice Robert Arthur Loyd, qui était conseil de l’opération.


Un département logistique urbaine créé chez Arthur Loyd Logistique

Erick Schiller va prendre la direction de cette nouvelle équipe.


2.5 M€ dédiés à des acteurs économiques et des réseaux d’accompagnement

La Métropole de Lyon poursuit la transformation de son territoire aux côtés des acteurs économiques pour accélérer la transition écologique et sociale sur son territoire.


Saint-Priest: prise à bail d’un local d’activité

NAI Kyrios a communiqué l’une de ses dernières transactions.


Lyon 9 : Poste Immo loue des surfaces de bureaux et d’activités

Cette location a été réalisée sur le parc Gorge de Loup.


Corbas : Transports Breger & Cie prend à bail 2.809 m²

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions.


Estrablin : em2c réalise 3.000 m² de locaux mixtes pour Marchal

Le promoteur en immobilier d’entreprise a communiqué sur la construction d’un site de fabrication dans cette commune du Nord Isère.


Lyon 3 : transaction dans le Millenium

NAI Kyrios était conseil dans cette transaction.


Villeurbanne : cession de bureaux place Grandclément

nullRudigoz & Associés accompagnait Lyon Immeubles Vendôme dans cette transaction.


Saint-Martin-d’Hères : Lyon Immeubles Vendôme cède des bureaux

Rudigoz & Associés a accompagné la structure dans le cadre de la cession d’un actif.


« Une certaine résilience de l’immobilier tertiaire à Lyon »

Benoît de Fougeroux est le président de la FNAIM Entreprises de Lyon. Nous évoquons avec lui les grandes tendances du premier trimestre en matière d’immobilier d’entreprise. Si le marché des bureaux est stable par rapport au premier trimestre 2020, l’industriel affiche pour sa part une certaine dynamique.