Presqu’île de Lyon : les commerçants veulent un arrêt des manifestations

L’association My Presqu’île demande l’arrêt immédiat, en particulier le samedi, et jusque fin janvier 2021, de toute manifestation.

Les commerçants de la presqu’île de Lyon donnent de la voix, suite aux manifestations de samedi dernier contre l’article 24 de la loi «Sécurité globale », qui ont encore agité la presqu’ile, et notamment la place des Terreaux. L’association My Presqu’île a communiqué « suite à l’impact désastreux pour le commerce de la Presqu’île, alors même qu’il connaissait son premier jour de réouverture depuis fin octobre, de la manifestation « sécurité globale » du 28 novembre 2020 ».

Aussi My Presqu’île demande « l’arrêt immédiat, en particulier le samedi, et jusque fin janvier 2021 de toute manifestation dans les zones à forte densité commerciale de la Ville de Lyon ». L’association rappelle en effet que depuis deux ans, les manifestations gilets jaunes tous les samedis, les manifestations « retraites » et des centaines d’autres manifestations se sont déroulées inlassablement en Presqu’île de Lyon, généralement entre les places emblématiques des Terreaux et la Place Bellecour.

Étudier la mise en place de ZCP

Celles-ci ont condamné « les flux vers les secteurs des Pentes de la Croix-Rousse, du Sud-Bellecour, des quais ou encore des grandes artères, entraînant parfois des dégradations volontaires, générant une ambiance impropre à la déambulation et au shopping dans notre centre-ville ». L’association rejoint en ce sens l’appel de l’association « Commerçants et Artisans des Métropoles de France » afin d’être reçue au ministère de l’Intérieur et étudier la mise en place de zones commerciales protégées (ZCP). Elle portera cette demande au Maire de Lyon, et au Préfet du Rhône.

En outre, l’association se déclare pour le droit des commerçants et artisans de la ville de Lyon de bénéficier librement des 12 dimanches autorisés par la loi. Elle demande à ce que la liberté prévue par la loi de bénéficier de ces dimanches autorisés à l’ouverture par an soit respectée, et « ne passe pas par un filtre politique et polémique difficile à comprendre après une année 2020 dramatique humainement et économiquement ». Elle rappele que chaque commerçant et artisan est ensuite parfaitement libre d’ouvrir ou non pour chacun des dimanches autorisé, sans que cela ne constitue une ode excessive à la surconsommation. My Presqu’île souhaite que les 12 dimanches proposés en réunion de concertation prévue à cet effet soient conservés, à savoir 10,17,24 et 31 janvier 2021, le 27 juin 2021, le 5 septembre 2021, les 14, 21 et 28 novembre 2021, et 5, 2 et 19 décembre 2021.

Elle portera la demande au maire de Lyon en amont de la délibération prévue au conseil municipal sur ce sujet.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Dagneux : T2M Déménagement acquiert 448 m² de locaux

La société a fait appel à Valoris Real Estate pour l’acquisition de ces nouveaux locaux d’activités au sein du parc d’activités le Cot’parc.


Patriarca à l’œuvre sur le PUP Duvivier

nullC’est une option peu courante en centre-ville que le promoteur Patriarca met en œuvre sur le PUP Duvivier à Lyon 7e. Son immeuble, le New-Worker associe locaux d’activités et bureaux, comme l’avait déjà fait précédemment son confrère Duval.


Un crématorium animalier réalisé par em2c à Saint-Laurent de Mure

Il s’agit là du 1er crématorium animalier du Rhône, qui va permettre de créer 15 emplois. Le bâtiment développera 1.700 m² de SDP.


Un marché de l’investissement immobilier au-dessus du milliard d’euros à Lyon en 2021

C’est ce qui ressort des chiffres émanant du bilan en matière d’investissement immobilier à Lyon présenté vendredi par la FNAIM Entreprises.


Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 […]


Locaux d’activités en région lyonnaise : +11% de demande placée en 2021


383.426 m² ont été placés sur ce type d’actifs. Face à une demande qui est restée forte l’an dernier, le marché reste pénalisé par son caractère sous-offreur.


Immobilier logistique : moins de 300.000 m² placés en 2021 à Lyon

C’est le constat tiré par la FNAIM Entreprises, qui a dévoilé ce vendredi les chiffres compilés par le CECIM.


Net rebond du marché des bureaux en 2021 à Lyon

La FNAIM Entreprises a fait part ce vendredi de son bilan 2021 de l’immobilier d’entreprise en région lyonnaise. La demande placée en bureaux a progressé de 33 % à 291.965 m² l’an dernier.


Immobilier logistique : demande placée de 3.596.264 m² en 2021

JLL a commenté les chiffres du segment, marquée par une année record et une forte activité sur le segment des entrepôts de taille moyenne, de 10.000 m² à 20.000 m².


L’immeuble Rayas proposé à la location en Presqu’île

nullLes surfaces sont commercialisées par Valoris Real Estate.


Saint-Priest : Provost Rayonnage acquiert des locaux

Valoris Real Estate était le conseil de la société lors de cette acquisition, qui avait été précédée de la vente de ses anciens locaux.


Emmanuel Bousson devient directeur Bureaux de CBRE à Lyon

Celui-ci sera directement rattaché à Loïc de Villard, le directeur de l’agence lyonnaise.


Yves Cadelano devient directeur général de Nexity Entreprises

Le professionnel intègre Nexity et son comité exécutif.


Auvergne-Rhône-Alpes présente son plan de relocalisation industrielle

Le Conseil régional se réunit pendant deux jours en assemblée plénière, avec au programme, le budget primitif 2022, mais aussi la thématique de la relocalisation. La Région a dévoilé ses outils, notamment en matière de foncier.


2 nouveaux pôles entrepreneuriaux à Vaulx-en-Velin et Vénissieux

Après Neuville-sur-Saône, Givors, et Lyon Duchère, la Métropole de Lyon investit 14 millions d’euros pour la création de ces 2 nouveaux pôles d’entrepreneurs à l’est du territoire.