Presqu’île de Lyon : les commerçants veulent un arrêt des manifestations

L’association My Presqu’île demande l’arrêt immédiat, en particulier le samedi, et jusque fin janvier 2021, de toute manifestation.

Les commerçants de la presqu’île de Lyon donnent de la voix, suite aux manifestations de samedi dernier contre l’article 24 de la loi «Sécurité globale », qui ont encore agité la presqu’ile, et notamment la place des Terreaux. L’association My Presqu’île a communiqué « suite à l’impact désastreux pour le commerce de la Presqu’île, alors même qu’il connaissait son premier jour de réouverture depuis fin octobre, de la manifestation « sécurité globale » du 28 novembre 2020 ».

Aussi My Presqu’île demande « l’arrêt immédiat, en particulier le samedi, et jusque fin janvier 2021 de toute manifestation dans les zones à forte densité commerciale de la Ville de Lyon ». L’association rappelle en effet que depuis deux ans, les manifestations gilets jaunes tous les samedis, les manifestations « retraites » et des centaines d’autres manifestations se sont déroulées inlassablement en Presqu’île de Lyon, généralement entre les places emblématiques des Terreaux et la Place Bellecour.

Étudier la mise en place de ZCP

Celles-ci ont condamné « les flux vers les secteurs des Pentes de la Croix-Rousse, du Sud-Bellecour, des quais ou encore des grandes artères, entraînant parfois des dégradations volontaires, générant une ambiance impropre à la déambulation et au shopping dans notre centre-ville ». L’association rejoint en ce sens l’appel de l’association « Commerçants et Artisans des Métropoles de France » afin d’être reçue au ministère de l’Intérieur et étudier la mise en place de zones commerciales protégées (ZCP). Elle portera cette demande au Maire de Lyon, et au Préfet du Rhône.

En outre, l’association se déclare pour le droit des commerçants et artisans de la ville de Lyon de bénéficier librement des 12 dimanches autorisés par la loi. Elle demande à ce que la liberté prévue par la loi de bénéficier de ces dimanches autorisés à l’ouverture par an soit respectée, et « ne passe pas par un filtre politique et polémique difficile à comprendre après une année 2020 dramatique humainement et économiquement ». Elle rappele que chaque commerçant et artisan est ensuite parfaitement libre d’ouvrir ou non pour chacun des dimanches autorisé, sans que cela ne constitue une ode excessive à la surconsommation. My Presqu’île souhaite que les 12 dimanches proposés en réunion de concertation prévue à cet effet soient conservés, à savoir 10,17,24 et 31 janvier 2021, le 27 juin 2021, le 5 septembre 2021, les 14, 21 et 28 novembre 2021, et 5, 2 et 19 décembre 2021.

Elle portera la demande au maire de Lyon en amont de la délibération prévue au conseil municipal sur ce sujet.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un nouveau parc Artipolis à Communay

nullDéjà développé à Vourles, le Groupe em2c duplique son modèle de parc d’activités à destination des artisans, TPE et PME dans cette commune du sud de Lyon.


Jonage : un immeuble d’activité acquis en VEFA

Roche Dubar & Associés a acquis un immeuble d’activité en VEFA sur la zone industrielle de Jonage Meyzieu auprès d’un investisseur privé.


Plus de 2 bâtiments de bureaux sur 3 encore trop énergivores

C’est le constat d’une étude réalisée par Deepki, à l’occasion de la parution de l’arrêté « valeurs absolues » du décret tertiaire.


Grenoble : 6e Sens Immobilier livre Alpes City à la CERA


Le groupe a livré le futur siège administratif de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes, Alpes City, situé Zac Bouchayer-Viallet à Grenoble.


Symbio prend à bail des surfaces dans « Initial »

L’immeuble construit par Fontanel est situé à Vénissieux dans le nouveau quartier entre Leroy Merlin et Ikea.


Grenoble-Alpes Métropole veut aider à la rénovation de son parc tertiaire

L’agglomération grenobloise veut mettre à niveau son parc de bureaux, qui compte au total 1,6 million de m², et dont les deux tiers sont mal entretenus.


Légère baisse de la demande placée en immobilier logistique

Immostat, le GIE des quatre grands conseils en immobilier d’entreprise (BNP Paribas Real Estate, CBRE, JLL et Cushman & Wakefield) a présenté ce vendredi les chiffres des grands indicateurs du marché de l’immobilier logistique en Île-de-France et en France.


La demande placée de bureaux s’est effondrée en 2020 en Île-de-France

Immostat a publié ce vendredi ses principaux chiffres de l’immobilier de bureaux dans la région. La crise sanitaire a poussé les acteurs à l’attentisme.


Mois de décembre historique pour « The Village »

Malgré le contexte de crise sanitaire, le village de marques situé à Villefontaine près de Lyon a enregistré un mois de décembre historique en termes de chiffres d’affaires.


2020, année positive pour le PIPA

null
Le parc industriel de la plaine de l’Ain a fait part ce jeudi de ses chiffres d’implantations au cours de l’année écoulée.


Isitech acquiert des bureaux dans « Avenue Gerland »

Le conseil des différents acteurs de l’opération était Sorovim Bureaux.


«Gravity» vendu à Atlantique Mur Régions

null
L’immeuble de bureaux d’une superficie d’environ 4.700 m² situé dans le quartier de Gerland a été cédé par Cogedim Grand Lyon.


Baisse de l’ILAT pour le 2ème trimestre consécutif

L’indice des loyers des activités tertiaires s’affiche en baisse de 0,54 % sur un an. Ceci marque une nette rupture dans le trend historique.


Lyon 1er: AMDG remporte la consultation du 6 rue de la République


Cette consultation sur la vente de cet ensemble immobilier était menée par la Société Générale.


Confluence : le quatrième étage du Factory pris à bail par Sodexo

La prise à bail d’un étage de cet immeuble livré depuis deux ans dans ce quartier du deuxième arrondissement de Lyon a été réalisée par JLL et Colliers.