Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon présentent le nouveau DPE

Ce nouveau diagnostic de performance énergétique des logements a pour but de lutter contre les passoires énergétiques.

La refonte du diagnostic de performance énergétique (DPE) était prévue dès 2018 par la loi ELAN. Elle entrera en vigueur le 1er juillet 2021, les nouveaux diagnostics devenant alors opposables.

Introduit il y a un peu plus de 10 ans, le diagnostic de performance énergétique avait pour but de « jouer un rôle de plus en plus important dans les décisions d’acquisition ou de location », ambitionnait alors le ministre du logement d’alors, Benoist Apparu.

10 ans plus tard, il est devenu un outil du quotidien des Français. Affiché depuis 2011 sur les annonces immobilières et systématiquement présenté lors des ventes ou mises en location, il renseigne sur la performance énergétique d’un logement et oriente notamment les choix en termes de travaux de rénovation.

Trois objectifs

La refonte du DPE a été, indique le ministère de la Transition énergétique, « le fruit d’une large concertation ayant associé toutes les parties prenantes, professionnels de l’immobilier, acteurs de la rénovation énergétique et associations de consommateurs ». Celui-ci permet, selon le ministère, d’atteindre trois résultats, à savoir un diagnostic dont la méthode de calcul est unifiée et fiabilisée et qui voit donc sa valeur juridique renforcée en devant opposable, un DPE plus lisible, plus simple à comprendre et plus complet, qui permet de mieux informer les Français quant à la qualité énergétique des logements, et enfin un diagnostic qui prend mieux en compte l’enjeu de lutte contre le dérèglement climatique dans la notation du logement, avec un double-seuil énergie-carbone pour déterminer l’étiquette énergétique.

Les étiquettes F et G, nouvelles « passoires énergétiques »

Dès l’entrée en application de ce nouveau DPE, les étiquettes F et G désigneront les logements qualifiés de « passoires énergétiques ». « Les nouveaux seuils n’affectent pas le nombre de passoires énergétiques actuellement évalué à 4,8 millions de logements par la dernière étude du ministère de la transition écologique, indique le ministère. Or, conformément à l’engagement de la Convention citoyenne pour le climat et le projet de loi Climat et résilience porté par Barbara Pompili, toutes les passoires énergétiques seront interdites à la location d’ici 2028.

« Les trois arrêtés ministériels mettant en œuvre le nouveau DPE seront soumis à la consultation du public et des instances obligatoires dans les prochains jours avant publication au mois de mars », précise le ministère, qui conclut que tous les nouveaux diagnostics réalisés à partir du 1er juillet 2021 suivront la méthode et le format déterminés par cette refonte.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM évoque une « zone de turbulences » pour l’immobilier

nullLa fédération nationale de l’immobilier a tiré un bilan du marché immobilier sur la première partie de l’année. Si les prix sont en hausse dans la plupart des villes de France, ils reculent à Lyon et Paris.


L’absence de ministère du logement pointée par les fédérations

Les organisations professionnelles ont regretté l’absence de portefeuille spécifique dédié au logement, consécutivement à l’annonce vendredi du nouveau gouvernement.


Charles Marinakis, nouveau président de Century 21 France

nullCette nomination a été réalisée par Philippe Briand, président fondateur du groupe Arche et unique actionnaire de Century 21 France. Charles Marinakis succède ainsi à Laurent Vimont.


Un marché de l’immobilier qui «se porte bien» dans la Loire

Le président de la FNAIM de la Loire, Jean-Paul Reduron, a livré, à l’occasion du salon de l’immobilier de Saint-Étienne, son analyse sur le marché immobilier de la Loire.


Mort brutale de Laurent Vimont

Century 21 France a fait part ce vendredi de la mort de son président, qui a succombé à une crise cardiaque. Ce professionnel reconnu de l’immobilier avait 61 ans.


Forte hausse de la demande en Savoie / Mont-Blanc


La FNAIM Savoie Mont Blanc organisait jeudi une conférence de presse pour faire le bilan de l’année 2021 sur les marchés immobiliers de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.


AMDG acquiert des immeubles dans la Métropole de Lyon

AMDG a annoncé avoir acheté 10 immeubles pour 48 millions d’euros en France, dont certains sont situés dans certaines villes de la Métropole.


Hosman s’implante à Lyon.

L’agence immobilière à prix fixe vise 50 mandats de vente par mois dès son lancement.


Le DPE de nouveau opérationnel après la correction des anomalies

Le ministère a rappelé que, depuis le 1er novembre, les diagnostiqueurs peuvent éditer les diagnostics de performance énergétique selon la nouvelle méthode de calcul intégrant les corrections nécessaires.


Une nouvelle agence Michaël Zingraf Real Estate à Lyon en licence de marque

Le groupe a annoncé s’installer en région dans le 6e arrondissement de Lyon, à proximité du parc de la Tête d’Or, en complément des agences de Paris, Deauville et Uzès récemment ouvertes.


La FNAIM souhaite faire du logement un thème de l’élection présidentielle

En amont de son congrès qui aura lieu au Carrousel du Louvre, la fédération a fait part de ses propositions aux candidats, et ce afin de connaitre leur programme en matière de logement.


Les grandes villes moins attractives

nullC’est ce que révèle une enquête Harris Interactive divulguée par Century 21.


La Chambre du Rhône de la FNAIM a fêté ses 100 ans

La Chambre du Rhône de la fédération nationale de l’immobilier a fêté son centenaire jeudi, en présence de 450 personnes.


La dépense des agents dans le domaine du logement a baissé en 2020

Le rapport du compte du logement 2020 a été publié ce lundi.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.