L’État investit pour des habitations plus adaptées aux risques naturels

Dans le cadre du projet de loi Climat et Résilience, le ministère de la Transition écologique augmente les financements pour aider les territoires à s’adapter aux conséquences du dérèglement climatique.

Le ministère de la Transition écologique a fait un point ce vendredi sur l’augmentation des financements visant à faire face aux conséquences grandissantes du dérèglement climatique, ceci dans le cadre du projet de loi Climat et Résilience. Il a indiqué augmenter ceux-ci pour aider les territoires à s’adapter à ces nouveaux enjeux et lancer un site d’information permettant d’évaluer les risques naturels lors de transactions immobilières.

« La multiplication des catastrophes naturelles traduit les conséquences du dérèglement climatique. Ainsi, l'analyse des événements pluvieux extrêmes méditerranéens au cours des dernières décennies met en évidence une intensification des fortes précipitations (+22 % sur les maxima annuels de cumuls quotidiens en 50 ans) et une augmentation de la fréquence des épisodes méditerranéens les plus forts », indique le ministère.

Hausse de 50% des moyens consacrés à la prévention des risques naturels

Selon lui, l’atténuation des effets du dérèglement climatique, indispensable à long terme, doit être complétée pour adapter les territoires face à l’accroissement de la violence des risques naturels. Le ministère de la Transition écologique a de ce fait augmenté de 50% les moyens consacrés à la prévention des risques naturels en 2021, avec 205 millions d’euros par an.

Ceci permet en préventif, de financer les travaux de réduction de vulnérabilité des habitations des particuliers à hauteur de 80% pour tous les risques naturels (inondations, mouvements de terrain, cavités naturelles, séismes, …).

Dans les suites de crues dramatiques du 2 octobre dans les Alpes-Maritimes et à titre expérimental, ceci permet de financer les travaux nécessaires pour ne pas reconstruire les habitations impactées à l’identique mais, au contraire, de façon plus résiliente, avec par exemple la construction d’une pièce refuge, ou encore un rehaussement des compteurs électriques.

Accélérer la mise en œuvre des PAPI

Le ministère a ainsi décidé de faciliter et d’accélérer la mise en œuvre des programmes d’actions pour la prévention des inondations (PAPI) portés par les collectivités locales, qui permettent d’améliorer la prévention des inondations et la protection des personnes, en assurant une prise de décision au plus près des territoires. Les PAPI d’un montant inférieur à 20 millions d’euros sont désormais validés à l’échelle locale.

Cette amélioration de la prévention des inondations et la protection des personnes se fait aussi en permettant de reconstruire des digues, en cas d’urgence civile, via une procédure administrative accélérée (la mesure a été votée dans le cadre de la loi ASAP), mais aussi en portant de 24.000€ à 65.000€ par an maximum le soutien financier de l'Etat pour l'animation de la démarche PAPI mis en œuvre par les collectivités territoriales. Cette aide est désormais déployée plus tôt, dès la déclaration d'intention du porteur de projet.

Un nouvel outil numérique

En outre, un nouvel outil numérique facilite la prise en compte des risques naturels lors des transactions immobilières. Le site Géorisques du ministère de la Transition écologique permet en effet, pour toute adresse, d’obtenir automatiquement un état pré-rempli des risques auxquels un bien immobilier est soumis. « Cette information, qui doit notamment être fournie par le propriétaire ou le bailleur en cas de vente ou de location d’un bien, est désormais accessible en quelques clics. Elle est complétée par des messages et conseils de prévention pour se protéger face aux risques. Cet outil, au-delà des simplifications administratives qu’il offre aux vendeurs et aux bailleurs, permettra de développer une meilleure compréhension des risques sur l’ensemble du territoire national », conclut le ministère.

Cet outil numérique est disponible sur https://errial.georisques.gouv.fr






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


Lyon 6 : Foncière Valaura Investissements acquiert un immeuble

Cet immeuble mixte situé dans le 6e arrondissement de Lyon développe une superficie de 2.000 m².


La FNAIM a pris position sur le projet de loi «Climat et résilience»

La fédération de l’immobilier a évoqué vendredi le projet de loi, en appelant à engager les moyens nécessaires à la mise en œuvre des objectifs.


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


L’État investit pour des habitations plus adaptées aux risques naturels

Dans le cadre du projet de loi Climat et Résilience, le ministère de la Transition écologique augmente les financements pour aider les territoires à s’adapter aux conséquences du dérèglement climatique.


La FNAIM juge le nouveau DPE « plus fiable et plus lisible »

La fédération de l’immobilier s’est félicitée du nouveau diagnostic de performance énergétique annoncé par les ministres de l’Ecologie et du Logement.


Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon présentent le nouveau DPE

Ce nouveau diagnostic de performance énergétique des logements a pour but de lutter contre les passoires énergétiques.


La FNAIM alerte sur les agences immobilières de montagne

La fédération a sensibilisé le gouvernement sur la situation des agences immobilières de montagne.


Accord Century 21 / Action Logement pour le logement des jeunes

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat visant à accompagner les jeunes actifs.


Square Habitat rejoint la FNAIM

null
Le réseau compte 510 agences et 3.200 collaborateurs.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


2020, un tournant dans l’immobilier selon PAP

L’année a été marquée par la survenue de la crise sanitaire, impliquant de nouvelles pratiques comme le télétravail, qui ont eu des implications structurantes sur les recherches immobilières des français.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


Front uni des acteurs de l’immobilier avant la réunion du HCSF

En amont de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière, les principales fédération ont écrit une lette ouverte aux cabinets de Bruno Le Maire et d’Emmanuelle Wargon, de la DGT, de l’ACPR et du HCSF.