Qualification chantier par chantier : premier bilan positif

Cette expérimentation a été initiée il y a quelques mois par la CAPEB, qui a fait part de retours satisfaisants.

Pour augmenter massivement le nombre de chantiers de rénovation énergétique, il est obligatoire de pouvoir impliquer le plus grand nombre d’entreprises et notamment les entreprises compétentes réalisant peu de chantiers. Mais cette qualification RGE classique impose un certain nombre de références de chantier et donc un certain niveau d’activité. Afin de mettre fin à ce paradoxe, la CAPEB a donc initié, avec l’accord des pouvoirs publics et des organismes de qualification, le dispositif de la qualification « chantier par chantier » qui permet au client d’une entreprise non-RGE de bénéficier des aides publiques (CEE, MaPrimeRénov'...) à la condition que l’entreprise accepte que son chantier soit obligatoirement contrôlé en fin de travaux et de se conformer aux résultats de cet audit.

Premiers retours positifs

La CAPEB a salué au travers d’un communiqué les premiers retours positifs et encourageants de cette expérimentation au travers du premier audit in situ réalisé sur le chantier d’une entreprise artisanale du bâtiment adhérente de la confédération.

Le chantier réalisé par un adhérent de la CAPEB de la Vienne a ainsi été le premier de la région Nouvelle Aquitaine à être contrôlé, dernière étape du dispositif de la qualification chantier par chantier. Il s’agissait d’un chantier d’ITE (technique d’isolation par l’extérieur) avec bardage réalisé par l'entreprise de Matthieu Guerin qui possédait déjà des qualifications dans le domaine de l'enveloppe du bâtiment mais qui ne disposait pas de la qualification RGE ITE pour que sa cliente puisse bénéficier des aides de l’État.

« Je me suis rapidement saisie de cette opportunité pour obtenir à terme des références chantiers validées par un auditeur et ainsi les transformer en qualification pleine et entière au bénéfice de nos clients», a indiqué Flore Guerin, épouse et salariée de l'entrepreneur. Dès les annonces par le gouvernement de la création de cette nouvelle qualification, Matthieu et Flore Guerin ont engagé l'entreprise dans cette démarche, avec toutes les incertitudes, les interrogations de cette nouvelle annonce. Quelques mois plus tard, ils jugent cette expérimentation, validée par les résultats positifs de l’audit chantier, comme une réussite. Le client est content et l’entreprise est satisfaite.

Contrôle en trois temps

Un contrôle indépendant a été réalisé en trois temps. Tout d’abord, un temps au bureau pour questionner l'entreprise sur différents points de vigilance : le type de fixations, le type d'isolation, le traitement des points singuliers, la vérification des fiches technique des produits, les échanges sur les photos du chantier, les mentions obligatoires des devis et factures, ou encore le procès-verbal de réception. Le deuxième temps est le remplissage de la grille d'audit, avant le temps de visite du chantier en présence du maître de l'ouvrage.

Jean-Christophe Repon, Président de la CAPEB, déclare : « Nous nous félicitons de ce témoignage qui vient confirmer l’objectif que nous avons toujours poursuivi : le marché de la transition énergétique et le RGE ne doivent pas échapper à nos entreprises artisanales du Bâtiment. Cette qualification au « coup par coup » dite chantier par chantier, est une expérimentation qui offre de nouvelles opportunités pour les entreprises, elle est aussi un véritable élément de promotion pour la qualification RGE classique. Le premier bilan de l’expérience, effectué par QUALIBAT, donne à voir les deux grandes catégories d’utilisateurs, ceux non qualifiés RGE et ceux qualifiés RGE mais pour une autre catégorie de travaux. Nous souhaitons au travers de cette expérimentation que les artisans déçus ou éloignés de la qualification soient accompagnés et que leur quotidien soit simplifié. Rejoignez massivement ce nouveau dispositif. Augmentez votre activité, en augmentant le nombre de rénovations énergétiques tout en répondant de manière sécurisée à l’attente de vos clients.»






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier : des records en 2021, mais des incertitudes pour 2022

nullLa FNAIM a retracé une immobilière marquée par un record de ventes et de prix. Mais des incertitudes pèsent sur 2022, et notamment du point de vue des élections, des taux, et de l’impact de la rénovation énergétique.


Ouverture de « France Renov », le service public de la rénovation de l’habitat

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, et Thierry Repentin, président de l’ANAH ont présenté ce jour le nouveau service public de la rénovation de l’habitat, « France Renov ».


L’audit énergétique à la vente en vigueur dès le 1er septembre 2022

L’audit énergétique règlementaire pour les logements proposés à la vente sera requis dans un peu plus de 9 mois. La ministre a souhaité laisser un peu plus de temps aux professionnels.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


Un taux d’utilisation des capacités en hausse dans le bâtiment

nullPublié jeudi, le climat des affaires dans le bâtiment s’est affiché en légère hausse en novembre. Le taux d’utilisation des capacités de production augmente, lui, de façon continue.


Une convention de partenariat pour l’amélioration de l’habitat dans les villes


Cette convention a été signée ce mardi au salon des maires et des collectivités locales.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la pénurie de main d’œuvre

L’artisanat du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son étude de conjoncture du 3e trimestre 2021. Celle-ci fait état d’une activité dynamique sur un marché toujours en tension.


Vincent Gaud élu président régional de la CMA Auvergne-Rhône-Alpes

La nouvelle gouvernance de la Chambre de métiers et de l’artisanat a été nommée.


La croissance de l’artisanat du bâtiment dopée par l’entretien-amélioration

La CAPEB, qui a présente les chiffres de l’activité du secteur, a fait part d’une croissance de 4 % au troisième trimestre. La rénovation énergétique des logements est notamment portée par le dispositif MaPrimeRénov’.


Rebond des ventes du commerce, difficultés de recrutement chez les artisans

L’INSEE a fait part cette semaine de plusieurs statistiques attestant du rebond de l’activité.


BTP Rhône pointe les risques sur le secteur de la construction

Malgré une activité satisfaisante dans le secteur en 2021, la fédération BTP Rhône et Métropole a pointé les risques à court et moyen terme, notamment en matière d’emploi et de prix des matériaux.


La Ville de Lyon et la Chambre des métiers signent une convention

Une visite d’acteurs de l’artisanat local du 9ème arrondissement était organisée par la Ville de Lyon et la Chambre des métiers et de l’artisanat, préalablement à la signature de cette convention visant à un développement économique local durable, créateur d’emplois et d’animation de proximité.


Emmanuelle Wargon promeut un modèle durable pour les maisons individuelles

nullLa ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a rappelé jeudi ses priorités lors du discours de clôture de l’opération « Habiter la France de demain ». Mais ses propos sur la place de la maison individuelle ont été vivement commentés, l’obligeant à répondre vendredi aux critiques des fédérations.


Lyon 3 : fin des travaux de réhabilitation de la résidence Dauphiné

GrandLyon Habitat a achevé les travaux de cet ensemble datant des années 30, composé de 218 logements et 2 locaux commerciaux.


Projet de loi de finances 2022 : hausse du budget dédié au logement

Le ministère chargé du Logement voit son budget rehaussé de 1 milliard d’euros, pour atteindre 17,15 milliards d’euros.