Performance énergétique : le courrier des présidents des Métropoles de Grenoble et Lyon

Bruno Bernard et Christophe Ferrari ont écrit aux parlementaires sur transformation des règles de calcul de la performance énergétique des bâtiments visant selon eux à « faussement atteindre les objectifs de la stratégie nationale bas carbone ».

« Changer de braquet plutôt que de trafiquer le thermomètre ! ». Le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, et celui de Grenoble-Alpes Métropole, Christophe Ferrari, se sont indignés, dans un courrier aux parlementaires, « des tentatives du gouvernement de transformer les règles de calcul de la performance énergétique des bâtiments pour faussement atteindre les objectifs de la Stratégie nationale bas carbone ». Selon eux, « il est urgent de changer de braquet en matière de rénovation énergétique sachant que le bâtiment est à l’origine de 25% des émissions de gaz à effet de serre.»

Le courrier des deux présidents est adressé aux députés et aux sénateurs à l’occasion de l’examen, en première lecture au Sénat, de la loi « Climat et résilience », qui a été adoptée en première lecture par les députés. Ils interpellent notamment les parlementaires sur les critères permettant de considérer un logement performant d’un point de vue énergétique. Pour eux, revoir à la baisse ces critères entrainerait la sortie de nombres de logements des exigences de rénovation énergétique. Ils soulignent néanmoins que le bâtiment est aujourd’hui responsable en France de près d’un quart des émissions des gaz à effet de serre.

Les élus fustigent un « désengagement de l’État »

Ils soulignent par ailleurs que les évolutions proposées par le gouvernement en matière d’aides à la rénovation énergétique se traduisent par une baisse des aides à destination des ménages modestes. Ce sont pourtant ces ménages, qui se trouvent parfois en situation de précarité énergétique, qu’il conviendrait d’aider davantage. Face à ce désengagement de l’État, les deux Métropoles sont contraintes de le compenser, ce qui représente pour les Métropoles de Lyon et de Grenoble une charge de près de 10 millions d’euros.

Aussi, les présidents des Métropoles de Lyon et de Grenoble entendent rappeler aux parlementaires que le gouvernement s’était engager à reprendre les propositions de la convention citoyenne pour le climat sans filtre. Mais ce projet de loi apparaît selon eux, « très en deçà des ambitions de la convention citoyenne pour le climat ».

«Tentatives de mise en place de passe-droits illégitimes, anachroniques »

Pour Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon « la rénovation énergétique du bâtiment représente un levier essentiel pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de notre territoire. De plus, il s’agit d’une véritable opportunité pour créer de l’emploi et réduire la précarité énergétique. C’est en ce sens que la Métropole de Lyon a récemment renforcé son programme Ecoreno’v, à destination des habitants de la Métropole, afin de les accompagner dans leurs projets de rénovation énergétique».

Christophe Ferrari

(DR)

Selon Christophe Ferrari, le président de Grenoble Alpes Métropole, « iI s'agit-là de tentatives de mise en place de passe-droits illégitimes, anachroniques, visant à réduire les efforts en matière d'isolation et de réduction des consommations énergétiques, principales causes des émissions de gaz à effet de serre ». « A l'heure où l'Etat a été condamné pour inaction climatique, plus que jamais, nous appelons à changer de braquet et non pas reculer. C'est la condition pour engager un bond en avant pour le climat ! »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une carte en ligne pour trouver les lieux frais de la Métropole

Face aux phénomènes d’ilots de chaleur urbains, la Métropole s’est dotée d’une carte listant les lieux de fraicheur.


Le «Booster du réemploi» récemment lancé en Auvergne-Rhône-Alpes

Différents acteurs se sont réunis il y a une dizaine de jours à la Confluence à Lyon pour le lancement de cette démarche visant à accroitre l’utilisation de matériaux de réemploi dans les chantiers.


Lyon retenue dans les 100 villes européennes climatiquement neutres en 2030

La Commission européenne a retenu la ville au sein de ce programme visant à la neutralité carbone. Toutefois, l’opposition regrette l’absence de candidature de la Métropole.


Label bas carbone pan-européen : Bureau Veritas rejoint l’initiative

Ce futur label bas carbone pan-européen annoncé à l’occasion du MIPIM vise à promouvoir la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments sur l’ensemble de leur cycle de vie.


La Métropole de Lyon promeut l’utilisation de la prime Air-Bois

nullCe dispositif vise à accompagner financièrement les ménages souhaitant renouveler leur appareil de chauffage à bois non-performant. La collectivité a récemment triplé le montant de la prime pour les foyers aux revenus les plus modestes.


Ecully : Alliade Habitat agit pour la végétalisation du quartier des Sources

nullAlliade Habitat agit pour la qualité de vie de ses locataires à travers cette végétalisation, que le bailleur entend opérer sur plusieurs de ses sites au sein de la Métropole.


La Ville de Lyon lance un appel à projet pour le « Chalet du parc »

Situé au coeur du parc de la Tête d’Or, cet édifice qui fut exploité en tant que restaurant et lieu de réception jusqu’en 2013 va faire l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt, afin de sélectionner un porteur de projet pour le rénover et lui redonner vie.


Le label R2S *** pour le Campus Région du numérique

Le vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’enseignement supérieur, à la recherche, à l’innovation, au numérique et aux fonds européens a reçu ce prix ce lundi.


Bruno Bernard et Grégory Doucet en déplacement au MIPIM

nullLes deux élus participeront, durant les prochains jours, à ce grand rendez-vous de l’immobilier.


Symbiote alerte sur des pertes d’environ 13.000 emplois

nullLe syndicat multi branches des industries et des opérateurs de la transition énergétique a fait part de licenciements massifs depuis 6 mois avec une estimation de pertes d’environ 13.000 emplois. Il a adressé en ce sens une lettre ouverte au ministère.


«Lyon Éco Énergie +», un dispositif pour les éco-investissements des entreprises

La Métropole de Lyon a annoncé lancer ce nouveau dispositif d’aides.


Foncia déploie sa filiale Tech-Way dans le Rhône

Cette filiale est spécialisée dans la maintenance technique de l’habitat.


L’audit énergétique à la vente en vigueur dès le 1er septembre 2022

L’audit énergétique règlementaire pour les logements proposés à la vente sera requis dans un peu plus de 9 mois. La ministre a souhaité laisser un peu plus de temps aux professionnels.


Une aide de la Métropole de Lyon à la végétalisation des copropriétés

Le président de la collectivité, Bruno Bernard, a participé mercredi à la plantation d’arbres dans une copropriété du 3e arrondissement. Il y a promu les aides à la végétalisation des copropriétés.


Les lauréats de la 1e vague de l’appel à projets «Investissements d’avenir»

Le ministère de la Transition écologique a annoncé les lauréats de cette 1e vague de l’appel à projets « industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres biosourcés », qui comprend 3 lauréats de la Région. Il a également lancé l’appel à projets « mixité pour la construction bas carbone ».