A46 Sud : ouverture de la concertation publique

L’État et son concessionnaire, Autoroutes du Sud de la France (ASF), ont étudié un projet d’aménagement de l’autoroute et du nœud de Manissieux avec l’autoroute A43.

L’État et son concessionnaire, Autoroutes du Sud de la France (ASF), ont étudié un projet d’aménagement de l’autoroute A46 Sud et du nœud de Manissieux avec l’autoroute A43. La Commission nationale du débat public (CNDP), saisie par l’État et ASF, a décidé l’organisation d’une concertation préalable encadrée par trois garants, Conformément aux dispositions de l’article L.121-8-II du Code de l’environnement qui imposent à tout projet d’aménagement estimé entre 150 et 300 millions d’euros d’être rendu public.

3 mois de concertation

Ce temps s’ouvre le 29 juin et durera jusqu’au 28 septembre prochain. La préfecture rappelle que ce temps « vise à donner le meilleur niveau d’information sur ce projet pour en saisir les enjeux et les objectifs, et permettre l’expression des riverains, des associations, des élus, des automobilistes, des professionnels de la route, des services de secours, des chefs d’entreprise et plus largement des citoyens pour éclairer avec leur avis l’action des porteurs de projets ».

L’autoroute A46 Sud, mise en service en 1993 et longue de plus de 20 kilomètres, est un axe de communication essentiel pour le Sud-Est de Lyon. C’est une voie des mobilités du quotidien d’un territoire en forte expansion démographique, un trait d’union entre les grandes agglomérations régionales et maille d’un carrefour qui concentre les échanges européens.

Or cet axe est confronté, aux heures de pointe et en période de vacances scolaires, depuis plusieurs années à une forte congestion. « Nuisances pour les usagers et reports d’itinéraires pour les riverains, les conséquences sont nombreuses, tant sur la fluidité des échanges, essentiels à l’activité du bassin de vie, que sur la sécurité des usagers et des personnels des services de secours et d’exploitation », note la préfecture de Région.

Résoudre la congestion de l’axe

L’A46 Sud avait été mise en service à 2x2 voies sur la majorité de son tracé. Elle avait été prévue élargissable à 2×3 voies dès sa conception. L’axe est emprunté par en moyenne 65.000 véhicules quotidiens et plus de 100.000 sur sa section la plus chargée, avec un taux de poids lourds jusqu’à 24%. Congestionnée sur une amplitude horaire de plus en plus large, l’A46 Sud qui relie les communes de Saint-Priest et Ternay, subit environ 5 heures de très fortes perturbations quotidiennes, en particulier aux heures de pointe des trajets domicile-travail.

Et ce projet d’aménagement de l’autoroute A46 Sud et du nœud de Manissieux avec l’autoroute A43, dont le coût est estimé à 250 millions d’euros financés par la concession, vise à répondre à ces problématiques.

Soumis à la concertation du public, le projet vise à retrouver de la fluidité dans les mobilités, en répondant aux difficultés de circulation actuelles et prévues à moyen terme, en prenant en considération les évolutions prévisibles et en réduisant les conflits d’usage entre véhicules légers et poids lourds. Le projet vise également à optimiser la sécurité et la sérénité des usagers, en réduisant les effets d’un incident, en améliorant l’intervention des services de secours et d’exploitation. L’objectif est également de moderniser l’infrastructure en termes d’environnement humain et naturel, d’information, en tenant compte des nouveaux usages des autoroutes tout en restant libre de péage.

18 évènements

La concertation qui se met en place comprendra 18 évènements et une plateforme participative . Elle s’étend du 29 juin au 28 septembre 2021 autour de six réunions publiques dont deux réunions de lancement Nord et Sud qui permettront un dialogue direct entre l’État maître d’ouvrage, ASF le concessionnaire et l’ensemble des publics. « D’autres rencontres de proximité telles que quatre ateliers thématiques et six concertations mobiles sur les aires d’autoroutes et les marchés faciliteront l’expression du plus grand nombre. Deux visites de site en autocar seront organisées sur inscription. Une plateforme participative hébergée sur le site internet dédié www.a46sud-amenagement.fr est mise en place pour s’informer et donner son avis », note la préfecture.

Un bilan consignera les avis, et les remarques exprimés par le public après la concertation. Il présentera des préconisations sur la poursuite de la concertation rédigé par les garants. « Il sera publié dans un délai d’un mois sur le site de la CNDP et sur le site internet du projet www.a46sud-amenagement.fr. Sur la base de ce bilan et dans un délai de deux mois, l’État et ASF tireront les enseignements de la concertation en cas de poursuite du projet et présenteront les mesures nécessaires à intégrer au programme de l’opération permettant de répondre au mieux aux besoins du territoire. Un dispositif de concertation continu sera mis en place, accompagné de la nomination d’un garant », précise la concertation.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Eiffage Immobilier cède un immeuble de bureaux à Jonage et Pusignan

C’est JLL qui a accompagné cette opération.


La proximité d’un espace vert positif pour les prix des logements… mais pas à Lyon

nullC’est le constat dressé par Meilleurs Agents, leader de l’estimation immobilière en ligne.


Silex² récompensé aux « Trophées du Cadre de vie »

Le projet de rénovation extension de la tour EDF opéré par Covivio a obtenu une récompense au festival national FimbACTE.


Téléphérique Francheville/Lyon : approbation des objectifs et modalités de la concertation

nullLe comité syndical du SYTRAL se réunissait ce lundi.


La friche Fagor Brandt accueillera encore des évènements culturels pendant 2 ans

La Métropole et les acteurs culturels ont indiqué dans un communiqué commun qu’un usage temporaire du site pourra être réalisé jusqu’à novembre 2023.


Une rencontre avec les acteurs économiques sur la ZFE

La concertation sur la zone à faibles émissions se poursuit ce lundi avec les acteurs économiques du territoire.


Décès brutal de Richard Llung, ancien adjoint au logement de Villeurbanne

nullCet homme de gauche avait été, pendant de de nombreuses années, adjoint de Jean-Paul Bret, ancien maire de Villeurbanne. Il fut également vice-président de la Métropole en charge de la planification et de la révision du PLU-H.


Une mission sénatoriale sur la Métropole de Lyon

Le président du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé, lors du congrès annuel de l’association des maires du Rhône, une mission sur la gouvernance de la collectivité.


Expérimentation de piétonisation du cours Charlemagne : 3ème réunion publique

null
Celle-ci, qui restituera les résultats de cette expérimentation, aura lieu ce lundi 18 octobre en visioconférence à 18h30.


Vers plus de complémentarité entre le vélo et les transports collectifs

Le réseau de transports en commun de Lyon va, dans la Métropole, accompagner, de manière complémentaire, l’usage du vélo.


Crédit immobilier : un taux moyen à 1.05%, selon CSA/Crédit Logement


L’Observatoire a fait part mardi de son point trimestriel. Les courtiers sont mitigés en matière d’évolution de la production.


L’activité économique se redresse en Auvergne-Rhône-Alpes

L’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes a publié ce mercredi sa note de conjoncture trimestrielle.


Gleizé : 24 maisons passives en bois/paille, sans système de chauffage

L’Opac du Rhône a attribué, en tant qu’aménageur, la réalisation de 24 maisons passives en bois/paille et sans système de chauffage à Mercier Immobilier.


« On se rapproche de la normale »

Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL Lyon. Nous évoquons avec lui la situation du marché lyonnais des bureaux, mais aussi les changements d’approche des entreprises utilisatrices consécutifs à la crise sanitaire.


Travaux de sécurisation de la passerelle portes des Alpes

Une fermeture du boulevard Porte des Alpes entre la rue du Dauphiné et l’allée du parc à Saint-Priest a été décidée du 8 au 15 octobre.