Le Prêt à taux zéro plus: mode d’emploi

Le PTZ+ a subi plusieurs changements. Après avoir remplacé au premier janvier 2011 le prêt à taux zéro, dans le cadre de la réforme des dispositifs d'accession à la propriété, il a subi, en 2012, un lifting. Lyon Pôle Immo détaille le fonctionnement de ce nouveau dispositif.

A partir du 1er janvier 2011, le prêt à taux zéro (PTZ) avait été remplacé par un nouveau dispositif, le PTZ+. Ce nouveau prêt à taux zéro se voulait être une mesure de simplification dans les dispositifs d'accession à la propriété. Auparavant au nombre de 12, les principaux dispositifs étaient surtout concentrés sur 5 d'entre eux : le PTZ, l'épargne logement, le Pass-Foncier, le crédit d'impôts sur les intérêts d'emprunt, les aides personnelles au logement Accession.

Partant du constat que ces aides, peu lisibles, s'étaient montrées peu efficaces sur les cinq dernières années (le taux de propriétaires n'a augmenté que d'un point entre 2005 et 2009), le gouvernement a décidé de tailler dans le vif, et de concentrer ses efforts sur 3 d'entre eux. De ces 5 mesures, il n'en restait donc plus que trois au premier janvier 2011, dont le PTZ+.

Le PTZ+ corrige certains aspects du dispositif précédent, en intégrant certaines mesures inspirées du Grenelle de l'environnement. Il incitait ainsi les acheteurs, dans sa première mouture, à acheter des logements anciens performants du point de vue énergétique. La quotité du prêt était ainsi réduite si, pour les logements neufs, ils ne sont pas BBC et pour les logements anciens, s’ils appartiennent à une catégorie énergétique E, F ou G.

Le PTZ+ a toutefois été modifié au cours de l'année 2011, du fait de l'application d'un plan de rigueur, qui a restreint son champ d'action à l'immobilier neuf.

I) Les conditions que doit remplir l'emprunteur :

La réforme du Prêt à taux 0 voulait toucher plus d'emprunteurs. Pour ce faire, celle-ci enterrait les conditions de ressources mais maintenait à l'inverse celles de primo-accession et d'occupation.

-Condition d'occupation : le logement acquis ou achevé doit être obligatoirement constituer la résidence principale de l'acquéreur dans l'année qui suit l'acquisition ou la déclaration d'achèvement des travaux.

-Condition de primo-accession : le futur propriétaire du logement doit être primo-accédant, à savoir qu'il ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années précédant l’offre de prêt.

II) Les conditions concernant le logement :

Avant le 1er janvier 2012, le PTZ+ pouvait concerner des logements anciens. Le prêt à taux zéro plus (PTZ+) concerne le financement des opérations de construction ou d'acquisition d’un logement en vue de sa première occupation.

III) Le montant du prêt

Le montant du prêt consiste en un pourcentage du montant de la transaction. Celui-ci est plafonné. Ces pourcentages et plafonds varient suivant la localisation. Les pourcentages sont présentés dans ces tableaux :

Zone BBC Non BBC
Zone A 38% 26%
Zone B1 33% 21%
Zone B2 29% 16%
Zone C 24% 14%

IV) Les plafonds

Les tableaux ci dessous présentent les plafonds en vigueur pour le PTZ+.

Zone Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 personne 156.000 117.000 86.000 79.000
2 personnes 218.000 164.000 120.000 111.000
3 personnes 265.000 199.000 146.000 134.000
4 personnes 312.000 234.000 172.000 158.000
5 personnes&+ 359.000 269.000 198.000 182.000

V) La durée de remboursement

Le remboursement se fait en fonction de la situation financière du ménage, mais également de son lieu d'implantation.

- Le principe posé est que plus l’accédant est modeste, plus la durée de remboursement possible est importante, et va de 5 à 30 ans.

La banque détermine d'abord les revenus fiscaux du ménage, et se base sur l'avis d'imposition de leurs revenus de l'année N-2 (l'avant-dernière année précédant la demande de PTZ). Elle le comparera au dixième du montant de l'achat immobilier et retiendra la somme la plus élevée. Elle la divise par un coefficient familial (tableau ci-dessous), ce qui donne ainsi le quotient familial (tableau immobilier neuf, en dessous du premier tableau), qui est à la base du PTZ+.

Personnes au foyer Coefficient
1 personne 1
2 personnes 1.4
3 personnes 1.7
4 personnes 2
5 personnes 2.3

On connait grâce à lui la durée du PTZ+. 10 « tranches » de revenus ont été définies afin de lisser la baisse des durées et éviter les effets de seuils. Par ailleurs, ces tranches prennent en compte la composition de la famille (ce qui n’était pas le cas pour l’ancien PTZ).

Immobilier neuf
Quotient familial (en euros) Durée totale du crédit Période de différé Période de remboursement des sommes restant dues à l'issue du différé
Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
< 15.000 < 12.000 < 10.000 < 8.000 30 ans 23 ans 45 % du prêt 7 ans
entre 15.001 et 17.500 entre 12.001 et 14.000 entre 10.001 et 11.500 entre 8.001 et 9.500 28 ans 23 ans 35 % du prêt 5 ans
entre 17.501 et 20.500 entre 14.001 et 16.000 de 11.501 à 12.500 de 9.501 à 10.500 26 ans 23 ans 20 % du prêt 3 ans
entre 20.501 et 23.000 entre 16.001 et 18.000 de 12.501 à 14.000 de 10.501 à 11.500 25 ans 23 ans 15 % du prêt 2 ans
entre 23.001 et 25.500 entre 18.001 et 19.500 de 14.001 à 15.000 de 11.501 à 13.000 23 ans Pas de différé
entre 25.501 et 28.500 entre 19.501 et 21.500 de 15.001 à 16.500 de 13.001 à 14.000 20 ans
entre 28.501 et 31.000 entre 21.501 et 23.500 de 16.501 à 18.000 de 14.001 à 15.000 16 ans
entre 31.001 et 36.000 entre 23.501 et 26.000 de 18.001 à 20.000 de 15.001 à 18.500 12 ans
entre 36.001 à 49.500 entre 26.001 et 32.500 de 20.001 à 26.500 de 18.501 à 26.500 8 ans
49.501 et + 32.501 et + 26.501 et + 26.501 et + 5 ans

Pour connaître le montant de votre prêt à taux zéro, le site du ministère du logement offre un outil gratuit






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

bonsoir je suis fonctionnaire a la communaute urbaines de lyon courly jai 2enfants a charges j habite villerurbanne je suis locataire pour l opac du rhone de villeurbanne je voudrais aquerir un logement neuf

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


La Métropole de Lyon va exonérer de CFE les entreprises fragilisées

null
La collectivité a annoncé procéder à une exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire.


Taxe d’habitation : le calendrier de la suppression maintenu

C’est ce qu’a indiqué vendredi le Premier ministre, Jean Castex, sur France 2. Cette mesure a été confirmée ce matin par le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, sur RMC et BFM.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


La crise immobilière impactera les finances de la Métropole de Lyon

Le président de la collectivité, David Kimelfeld, a précisé hier l’impact à attendre de la crise du Coronavirus sur les finances de la collectivité, qui seront affectées par l’absence de ventes immobilières durant deux mois. La question de l’impact d’une PPI d’urgence a également été abordée.


A Lyon, seuls deux candidats ont répondu à la charte sur la fiscalité locale

L’UNPI, union nationale des propriétaires immobiliers, avait souhaité que les candidats s’engagent sur la fiscalité locale, afin que celle-ci ne flambe pas pour les six prochaines années.


Le « Denormandie dans l’ancien » élargi, simplifié


Ce dispositif d’investissement locatif vise à encourager la rénovation des logements dans certaines zones. Il est prolongé afin d’encore accélérer la rénovation dans l’ancien et la revitalisation des villes moyennes.


Dernier débat d’orientation budgétaire du mandat pour Gérard Collomb


Le maire de Lyon a présenté avec Richard Brumm, avant le conseil municipal de ce jeudi, les grandes lignes du débat d’orientation budgétaire 2020.


Forte hausse des taxes foncières sur 5 ans en France

L’UNPI a publié ce lundi son observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, pour la 13ème fois consécutive.


Réforme de la taxe d’habitation : les trop-perçus remboursés

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a annoncé le remboursement du trop-perçu sur le compte bancaire de certains contribuables mensualisés.


Gérard Collomb s’engage à ne pas relever la fiscalité après les élections

Le maire de Lyon a annoncé lundi matin lors de la présentation du compte administratif de l’année 2018 que la Ville ne relèverait pas ses taux d’imposition lors du prochain mandat en 2020.


Dispositif Denormandie : les contours de l’incitation fiscale dévoilés

Le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a présenté aujourd’hui la nouvelle incitation fiscale destinée à rénover les logements dégradés.


Baisse des taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères

null
Cet abaissement a été voté lundi lors de la séance du Conseil de la Métropole de Lyon.


Taxe d’enlèvement des ordures ménagères : vers une baisse de la fiscalité

Le président de la Métropole du Grand Lyon, David Kimelfeld, va faire cette proposition fin janvier au prochain Conseil de l’institution.