Adoption de la réforme de l’urbanisme commercial

La Commission de l’économie, du développement durable et de l’aménagement du territoire du Sénat, présidée par M. Jean-Paul Emorine, sénateur UMP, a adopté hier une proposition de loi relative à l’urbanisme commercial, qui donne aux collectivités territoriales des outils nouveaux et puissants pour réguler les implantations commerciales en fonction d’exigences d’aménagement du territoire telles que la revitalisation des centres-villes, le maintien du commerce de proximité ou la maîtrise des flux de transport.

Issue d’une initiative des députés Patrick Ollier et Michel Piron, cette proposition de loi part du constat que, depuis trente ans, la législation sur l’urbanisme commercial, mise en place par les lois Royer et Raffarin et réformée par la loi de modernisation de l’économie en août 2008, s’est révélée impuissante à juguler les impacts négatifs du développement commercial en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. M. Dominique Braye, rapporteur du texte au Sénat, a en particulier souligné, dans son rapport devant la Commission de l’économie, la gravité du problème de la dévitalisation des centres-villes dans les communes petites et moyennes.

Prenant acte de l’échec du système actuel d’autorisations des implantations commerciales, la proposition de loi pose les règles d’un système de régulation novateur, fondé sur une réforme du code de l’urbanisme.

Les autorisations d’implantation commerciales de taille importante (celles dont la surface dépasse 1000 mètres carrés de SHON) se feront désormais à travers les permis de construire, ces derniers devant respecter des conditions d’implantation définies par un document d’urbanisme nouveau, le document d’aménagement commercial (DAC). Celui-ci constituera le volet « commerce » des schémas de cohérence territoriale.

Suivant les propositions faites par le rapporteur, M. Dominique Braye, les membres de la Commission de l’économie du Sénat ont procédé à une réécriture assez large de la proposition de loi afin de préciser la portée des concepts juridiques nouveaux qu’elle introduit et de concilier les exigences d’aménagement du territoire avec le respect de la liberté d’établissement et le développement d’une concurrence entre commerces bénéfique pour le pouvoir d’achat des Français.

Dans cette recherche d’un équilibre entre concurrence commerciale et aménagement du territoire, la commission a adopté une proposition d’amendement du rapporteur Dominique Braye, qui permet de définir des règles de localisation préférentielle des implantations commerciales en tenant compte de leur secteur d’activité.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Saint-Priest : JSC France prend à bail un local d’activité de 780 m²

EOL est intervenu en tant que conseil des deux parties.


Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.


«Le télétravail est une bonne chose pour Roanne»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Selon lui, une proportion plus importante de télétravailleurs devrait bénéficier au bassin roannais.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


La Compagnie Foncière Lyonnaise acquiert le Cubiik


Vinci Immobilier et la compagnie ont signé la vente en l’état futur d’achèvement de l’immeuble en construction à Gerland, dans le septième arrondissement de Lyon.


Grégory Doucet et Bruno Bernard se sont rendus à l’OMS

Les deux élus étaient ce mercredi à Genève pour rencontrer les dirigeants de l’organisation mondiale de la santé et évoquer le projet d’académie de l’OMS à Lyon.


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Inova Software prend à bail 1.105 m² dans Villa Crillon


Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions au cours du mois de juillet.


Valoris ajoute une nouvelle corde à son arc

Le cabinet créé par Juliette Caudard en 2015 poursuit son développement. Les recrutements se succèdent tandis qu’un nouveau service est apparu à la faveur du confinement : la visite virtuelle des locaux.


La Métropole de Lyon va exonérer de CFE les entreprises fragilisées

null
La collectivité a annoncé procéder à une exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire.


Lyon Vallée de la Chimie, l’un des sites clés en main du «Pack Rebond»

Le secteur a été désigné comme l’un des 66 nouveaux sites « clés en main » choisis par le gouvernement dans sa stratégie de relocalisation industrielle dévoilée lundi.