Adoption de la réforme de l’urbanisme commercial

La Commission de l’économie, du développement durable et de l’aménagement du territoire du Sénat, présidée par M. Jean-Paul Emorine, sénateur UMP, a adopté hier une proposition de loi relative à l’urbanisme commercial, qui donne aux collectivités territoriales des outils nouveaux et puissants pour réguler les implantations commerciales en fonction d’exigences d’aménagement du territoire telles que la revitalisation des centres-villes, le maintien du commerce de proximité ou la maîtrise des flux de transport.

Issue d’une initiative des députés Patrick Ollier et Michel Piron, cette proposition de loi part du constat que, depuis trente ans, la législation sur l’urbanisme commercial, mise en place par les lois Royer et Raffarin et réformée par la loi de modernisation de l’économie en août 2008, s’est révélée impuissante à juguler les impacts négatifs du développement commercial en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. M. Dominique Braye, rapporteur du texte au Sénat, a en particulier souligné, dans son rapport devant la Commission de l’économie, la gravité du problème de la dévitalisation des centres-villes dans les communes petites et moyennes.

Prenant acte de l’échec du système actuel d’autorisations des implantations commerciales, la proposition de loi pose les règles d’un système de régulation novateur, fondé sur une réforme du code de l’urbanisme.

Les autorisations d’implantation commerciales de taille importante (celles dont la surface dépasse 1000 mètres carrés de SHON) se feront désormais à travers les permis de construire, ces derniers devant respecter des conditions d’implantation définies par un document d’urbanisme nouveau, le document d’aménagement commercial (DAC). Celui-ci constituera le volet « commerce » des schémas de cohérence territoriale.

Suivant les propositions faites par le rapporteur, M. Dominique Braye, les membres de la Commission de l’économie du Sénat ont procédé à une réécriture assez large de la proposition de loi afin de préciser la portée des concepts juridiques nouveaux qu’elle introduit et de concilier les exigences d’aménagement du territoire avec le respect de la liberté d’établissement et le développement d’une concurrence entre commerces bénéfique pour le pouvoir d’achat des Français.

Dans cette recherche d’un équilibre entre concurrence commerciale et aménagement du territoire, la commission a adopté une proposition d’amendement du rapporteur Dominique Braye, qui permet de définir des règles de localisation préférentielle des implantations commerciales en tenant compte de leur secteur d’activité.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vallée de la Chimie : 10 lauréats pour l’AMI « Les Ateliers Cleantech »

10 lauréats ont été sélectionnés pour accélérer le déploiement d’activités innovantes et la transition sur la plateforme Lyon Vallée de la Chimie.


Mably : 1.800 m² de locaux commerciaux vendus à investisseur

Valoris Real Estate a communiqué sur cette transaction réalisée dans le cadre d’un mandat co-exclusif portant sur un actif situé dans cette commune proche de Roanne.


Saint-Étienne : la commercialisation de la «Grande usine créative 2» lancée

null
L’EPASE organisait ce mardi une visite de l’immeuble situé au sein de l’ancienne manufacture d’armes de Saint-Étienne, en présence du maire, Gaël Perdriau.


Genas : Approsud Environnement prend à bail des locaux de 393 m²

Brice Robert Arthur Loyd a récemment fait part de ses transactions de décembre.


Malgré la crise, le PIPA a accueilli davantage de salariés en 2020


Malgré la crise sanitaire, les entreprises du parc industriel de la plaine de l’Ain ont accueilli près de 400 salariés supplémentaires l’an dernier.


Logistique : «Track» vendu à un des clients de CBRE Global Investors

6e Sens Immobilier a vendu cette plateforme située à Villette d’Anthon.


Le parc d’activités des Platières accueille le Groupe Ducreux

null
Em2c a annoncé implanter le futur siège social du groupe sur le pôle agri-agroalimentaire du parc situé à Beauvallon.


Gauthier Denys à la tête du pôle activités et logistique de Valoris Real Estate

null
La société a annoncé restructurer son service activités et logistique, et l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs, pour répondre à sa croissance.


Mercialys : les résultats annuels déçoivent

La pandémie de la Covid-19 a affecté l’activité du groupe en 2020.


HiptTown : un nouvel espace de coworking investit le Britannia

null
La société créée notamment par des anciens de Wojo (Bouygues Immobilier) et avec le concours de Nexity Entreprises, arrive à Lyon avec un concept de coworking économique sur 2.200 m² à la Part Dieu.


«Avec Primark, c’est la résurrection de Centre Deux»

nullLyon Pôle Immo a rencontré Pascale Lacour, adjointe au maire de Saint-Etienne chargée du commerce, et Jean-Pierre Berger, adjoint en charge de l’urbanisme et du logement, pour évoquer la prochaine opération de rénovation de ce centre commercial, qui accueillera bientôt Primark.


Confluence : 6eme Sens Retail vend 400 m² de bureaux

Sorovim a fait état de cette acquisition réalisée par Guillaume Di Giovanni, Architecture Design Studio et ses associés.


Nhood dévoile ses projets à Saint-Priest, Caluire et Clermont-Ferrand

Cette nouvelle entreprise de services immobiliers mixtes ambitionne de transformer le business model du retail. Elle a notamment dévoilé ses projets à Saint-Priest, où elle va développer un concept éphémère « Sofo ».


Yohan Chiner prend le management du département industriel de JLL à Lyon

nullL’ancien responsable du pôle activité de CGI Real Estate à Lyon sera sous la responsabilité d’Olivier Durif, directeur Régions département industriel et logistique.


France Relance : 17 projets soutenus en Auvergne-Rhône-Alpes

Ce soutien porte sur des investissements industriels créateurs de forte valeur ajoutée et d’emplois sur le territoire.