Immobilier : le système bancaire peut absorber une baisse des prix

Selon Moody’s, le scénario central concernant le secteur immobilier français reste une croissance ralentie voire une baisse modérée des prix. Le secteur bancaire semble toutefois à même d'absorber les effets d'une telle situation.

Les banques françaises sont bien armées pour faire face à l’hypothèse de plus en plus plausible d’une baisse des prix de l’immobilier. Selon l'agence d'évaluation financière Moody's, les banques françaises ne seraient pas mises en danger par les effets d'un repli limité des prix de l'immobilier.

Moody’s prévoit, comme scénario central à court terme, un ralentissement de la croissance des prix immobiliers, voire une baisse modérée de ces derniers. En effet, plusieurs signes de ralentissement des prix se sont fait jour début 2011, avec un ralentissement de la hausse dans les grandes métropoles, notamment à Paris, voire même dans de nombreuses régions, des baisses de prix.

La probabilité d’une forte contraction des prix a augmenté

Or l’impact de ce phénomène semble avoir montré que les banques étaient capables d’absorber une telle situation. Dans une note sur la question, Stéphane Herndl, analyste sur les banques françaises chez Moody's Paris explique que " la baisse des prix observée il y a peu a démontré que les banques françaises ont les moyens d'absorber un tel choc".

Reste que la situation pourrait être différente en cas de chute plus marquée des prix. Selon l’agence de notation, dans cette situation, les banques pourraient enregistre une augmentation de leurs pertes sur les crédits immobiliers. Or il est très difficile pour elles de remonter leurs marges, du fait de la forte concurrence régnant sur ce marché. Une sorte de scénario, "à l'américaine", qui est, pour l'instant envisagé mais pas encore privilégié. Car si le scénario central reste bien un repli modéré des prix, Moody’s note que la probabilité d’une baisse sévère a, elle, progressé.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Le marché immobilier français très dynamique, selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a, à l’occasion de son bilan trimestriel, tempéré ce constat en soulignant que Paris voyait son activité et ses prix marquer le pas


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


La crise sanitaire a un impact mesuré sur les prix, selon la FNAIM

La fédération a fait état en fin de semaine dernière de sa dernière note de conjoncture.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


Laforêt décrit un marché immobilier en mode «rattrapage»


Le réseau d’agences franchisés faisait part ce mardi de son point marché semestriel. Malgré une activité soutenue depuis la fin du confinement, il appelle à un plan de relance pour le secteur.


La demande reste soutenue, constate Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées faisait aujourd’hui son point trimestriel sur le marché immobilier en France et en Auvergne-Rhône-Alpes


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.