Le mandat exclusif en sursis

Le mandat exclusif a été supprimé vendredi par l’Assemblée Nationale. Le projet de loi va désormais passer devant le Sénat.

Les députés ont voté vendredi matin en première lecture le projet de loi visant à supprimer le mandat exclusif pour les ventes immobilières. Cette suppression aurait d’importantes conséquences sur le secteur et sur les professionnels. Pour rappel, lorsqu’un vendeur passe par une agence, il peut donner trois types de mandats : un mandat simple, un mandat semi-exclusif ou un mandat exclusif. Dans ce dernier cas, le vendeur ne peut pas, contrairement aux deux premiers cas, vendre de son côté son bien, sauf dédommagement à l’agence immobilière.

Si cette relation peut être vue comme coercitive pour le vendeur, qui délègue totalement, pendant un certain temps, la vente de son bien, elle permet, de l’avis des professionnels, de se concentrer sur la vente, via la publicité, moyens techniques et recherche des acheteurs potentiels.

Pour Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France et Monaco, « cette pratique consacre une relation de confiance réciproque. Elle a fait ses preuves aux Etats-Unis où 90% des mandats sont exclusifs et où l'organisation de la profession permet d'apporter un service de grande qualité aux consommateurs ». Pour lui, via ce projet de loi relatif à la protection du consommateur du Secrétaire d'Etat Frédéric Lefèbvre et qui modifiera donc la loi Hoguet, « le gouvernement va engendrer un déséquilibre de la profession, sans pour autant améliorer la protection du consommateur ».

Des conséquences pour les professionnels

De la même façon, pour la CMI FNAIM, « supprimer cette clause reviendrait à fausser la loyauté des relations commerciales entre vendeurs et agents immobiliers, et à favoriser l’opacité du marché, au péril des acheteurs ».

Quelle pourraient être les conséquences ? Pour nombre de professionnels, les clients pourraient bien avoir à supporter les coûts d’une autre façon, comme par exemple supporter les frais marketing liés à la mise en valeur du bien ou de plus forts frais de transactions.

Pour les concepteurs du projet de loi, le projet de loi devrait inciter l'agent immobilier à augmenter son niveau de prestation, du fait de l’exacerbation de la concurrence, y compris vis-à-vis du vendeur.

» Agences immobilières: la fin du mandat exclusif ?

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Le mandat est de trois mois non renouvelable,ce qui n’est pas un problème.
Le problème est de supprimer la clause légale,donc le mandat lui-même.
Cela revient à un mandat préférence uniquement.

Signaler un abus

Si le gouvernement veut nous emp^cher de travailler, je sais pour qui je vais vôter en 2012 ou pour qui je ne vais pas vôter

Signaler un abus

Oulala Catoche comme vous y allez.
En 2 lignes vous confirmez la très mauvaise opinion que je peux me faire de votre (inutile) profession.
Bon « veaute » HAHAHA

Signaler un abus

Mon cher DAVE, notre profession gère des centaines de milliers de logements, effectue des centaines de milliers de transactions par an, etc… Je ne pense pas que l’on soit inutile.

Par contre ces amandements votés(sous pressions de lobbings financiers !) eux sont inutiles car vont à l’inverse de la protection des consommateurs.

Et comme par hasard on voit de grands groupes se lancer dans l’immobilier !!! et on mondifie (pour eux ?) la loi hoguet!pour faciliter leur developpement, au détriment du consommateur final. Le gouvernement a choisi entre le consommateur et ses amis financiers !

Le pouvoir de l’argent !!!!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une nouvelle agence ERA Immobilier à Oullins

Le réseau renforce sa présence dans la Métropole de Lyon avec l’ouverture d’une agence dans le quartier de La Saulaie en plein redéveloppement.


AC Environnement adhère à la CDI FNAIM

Le groupe adhère à la fédération pour sa capacité à fédérer et à peser sur l’avenir de la profession.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


Les notaires assignent la FNAIM en justice

Dans un communiqué, le Conseil supérieur du notariat annonce avoir initié en début d’année une action en justice à l’encontre de la fédération nationale de l’immobilier.


Les déménagements et visites de logement désormais autorisés à plus de 100 km

C’est ce qu’a confirmé ce vendredi le ministère du logement et de la Ville.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Agences immobilières et régies se préparent à la reprise

Le secteur immobilier se prépare au déconfinement. L’accueil du public et les visites vont redémarrer, sous conditions sanitaires. Un guide a été établi par les agents et les cabinets d’administrateurs de biens.


Déconfinement : Edouard Philippe a fixé le cap

null
Le Premier ministre, dans un discours à l’Assemblée Nationale, a précisé la stratégie du gouvernement en matière de déconfinement. Les commerces non alimentaires, dont les agences immobilières, pourront ouvrir le 11 mai prochain.


Un nouvelle ordonnance pour le BTP et de l’immobilier

L’ordonnance du 22 avril vient en continuité de l’ordonnance du 15 avril. Elle concerne les copropriétés et l’élargissement des dispositions concernant les délais d’instruction.


Des signaux positifs en matière de projets immobiliers

Le groupe Seloger a fait part d’une étude réalisée sur plus de 2.500 futurs acquéreurs début avril. 1 futur acquéreur sur 2 reprendra son projet dès le 11 mai.


Vers une réouverture des agences immobilières à partir du 11 mai

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé que de nombreux commerces pourraient rouvrir, s’il est possible de respecter en leur sein les gestes barrière et les mesures de distanciation sociale.


Une reprise sous conditions pour les diagnostiqueurs

Les diagnostiqueurs immobiliers, regroupés au sein de la CDI-FNAIM, ont décidé de reprendre « sous protocole et sous conditions » leur activité.


Plan de soutien de plus de 10 millions d’euros chez Orpi

La présidente du réseau coopératif a annoncé ce jour une enveloppe de 10 millions d’euros correspondant à un plan d’économie et de soutien destiné aux agences.


Orpi lance un nouveau service d’estimation en vidéo conférence

Ceci vise à permettre aux vendeurs d’avancer sur leur projet immobilier pendant la periode de confinement liée à l’épidémie de Covid-19.


«Il y aura moins de volumes de ventes en 2020 qu’en 2019»

null
Laurent Vimont est le président du réseau d’agences franchisées Century 21.