Lyon : des prix en hausse de 4.5% sur un an selon Guy Hoquet

Les prix de l’immobilier ont progressé à Lyon selon les données du réseau d'agences immobilières. La hausse est également de rigueur en région Rhône-Alpes.

La convention Class’affaires du réseau Guy Hoquet se tenait mardi à Lyon. L’occasion pour le groupe de faire un point sur le marché lyonnais de l’immobilier, en compagnie de plusieurs franchisés Guy Hoquet.

Le réseau d’agences immobilières a ainsi fait part de ses statistiques sur le marché rhônalpin et l’agglomération lyonnaise, toujours nettement orientées à la hausse. Ainsi, les prix de l’immobilier ont progressé que de 4.5% en 2011 sur Lyon, et de 8% sur l’agglomération lyonnaise. Le nombre de ventes a en revanche baissé dans le réseau de 5.60% en 2011 par rapport à 2010. Les transactions se sont effectuées à un rythme toutefois plus soutenu : les délais de vente ont ainsi décroché de 31% en 2011 par rapport à 2010.

Vaise, le sixième et le septième à la hausse

La différence reste toutefois importante entre les marchés d’arrondissement: les prix ont ainsi augmenté sur un an à Vaise, passant de 2454 euros à 2730 euros du mètre carré. De la même façon, les prix ont augmenté dans le sixième (3865 contre 3777 euros l’an dernier) et dans le septième arrondissement (2932 euros contre 2711 euros au troisième trimestre 2010). A l’inverse, sur Lyon 4, les prix au troisième trimestre 2011 ont stagné par rapport à la même période de 2010, passant de 3610 à 3601 euros du mètre carré sur un an.

Mais cette hausse des prix sur Lyon n’est pas isolée en Rhône-Alpes. Sur l’ensemble de la région, la hausse des prix atteint 5% entre le troisième trimestre 2010 et le troisième trimestre 2011. En outre, le nombre de ventes augmente dans la région en 2011 par rapport à 2010. Géographiquement, ce sont le Rhône, la Haute Savoie et l’Isère qui enregistrent les plus fortes hausses de prix, alors que l’Ain et la Loire enregistrent des baisses de prix.

» Rhône: 2654 euros du m2 au troisième trimestre 2011, contre 2449 euros au troisième trimestre 2010
» Loire: 1281 euros du m2 au troisième trimestre 2011, contre 1655 euros au troisième trimestre 2010
» Ardèche: 1521 euros du m2 au troisième trimestre 2011, contre 1596 euros au troisième trimestre 2010
» Drôme: 1797 euros du m2 au troisième trimestre 2011, contre 1527 euros au troisième trimestre 2010
» Ain: 1523 euros du m2 au troisième trimestre 2011, contre 2096 euros au troisième trimestre 2010
» Isère: 2323 euros du m2 au troisième trimestre 2011, contre 2022 euros au troisième trimestre 2010
» Savoie: 2290 euros du m2 au troisième trimestre 2011, contre 2330 euros au troisième trimestre 2010
» Haute Savoie: 3070 euros du m2 au troisième trimestre 2011, contre 2330 euros au troisième trimestre 2010

» Guy Hoquet s'attend à une baisse de 15% des transactions en 2012
» Les prix ont baissé à Paris au troisième trimestre
» Un marché toujours très tendu sur Lyon 6°
» Lyon 7°: un afflux de mandat lié à la réforme des plus-values






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Quelle est la valeur de ces chiffres présentés dans ce publi reportage? que valent ils facent à la vérité officiel ?

http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=138

Signaler un abus

Ces chiffres cachent des contre-vérités flagrantes. Ils ne tiennent pas compte de l’effondrement progressif du marché qui est intervenu à partir de septembre. Comme d’habitude, les professionnels jonglent avec les chiffres en restant dans le flou sur les périodes exactes sur lesquels ils fondent leurs statistiques. Mais cette fois-ci, la marche arrière est vraiment enclenchée, et cet article n’est qu’un baroud d’honneur avant la grande curée qu’ils auront du mal à dissimuler (quoique… Ils sont forts les coquins !)

Signaler un abus

Ah ah ! Je rigole quand je lis pour la Hte-Savoie : 3070 au 3ème trim 2011 contre 2330 eu 3ème trim 2010.

On se fout de nous, Comment un journaliste peut-il publier de telles inepties sans être interpellé. On aurait donc une augmentation en Hte-Savoie – tenez-vous bien – de 32% en un an !!!!

Manifestement, ces chiffres sont le résultat de simples compilations de chiffres de vente sans tenir compte de la catégorie des biens vendus et sont donc fortement influencés par des mix de vente différents. Cette étude en l’état n’a donc aucune valeur, si ce n’est celle de vouloir impressionner le lecteur et d’agir sur ses décisions en la matière.

On pourrait s’attendre à une meilleure performance journalistique de que M. D’Huissel, et qu’il ne tombe pas dans tous les panneaux qui lui sont tendus.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des appartements montent de 7,1% sur un an

C’est ce que montrent les indices INSEE-Notaires des prix des logements anciens publiés ce jeudi


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.