Ce que les courtiers en prêt immobilier pensent de la fin du AAA

La fin du triple A est appréciée différemment selon les courtiers en crédit immobilier. Pour un certain nombre, cette dégradation pourrait avoir un effet haussier sur les taux de prêt immobilier.

Quelle vont être les conséquences sur le marché de l’immobilier de la perte du triple A, annoncée vendredi par Standard&Poor’s ? Les courtiers en crédit immobilier interrogés cette semaine diffèrent sur les conséquences d’une perte du Triple AAA sur le marché des crédits immobiliers.

1% de hausse des taux pour Cafpi, 0.5% pour Empruntis

Chez Cafpi, Philippe Taboret se montre pessimiste sur les effets de la dégradation sur les taux de crédit immobilier. « Je pronostique une augmentation effective, mais relative, d’un point, faisant passer le taux moyen de 4% à 5% sur les taux fixes » parie-t-il.

Pour Maël Bernier, cette dégradation « se répercutera sur les taux de façon domino. Car si un Etat emprunte plus cher, on fait moins confiance aux banques de cet Etat. Du coup elles emprunteront plus cher et ceci se répercutera inéluctablement sur les taux des crédits immobiliers ». Elle prévoit non pas une remontée subite des taux de l’ordre de 100 points de base immédiatement, « mais plutôt une remontée de l’ordre de 50 points de base sur les 3-4 mois qui suivraient la dégradation ».

Meilleurtaux.com joue la prudence

Sandrine Allonier, directrice des études économiques de Meilleurtaux, se montre nettement plus prudente quant à un possible effet de la dégradation, estimant qu’il est assez dur de se prononcer sur les conséquences possibles de la perte du AAA. « Les taux de l’OAT ont été très volatils ces derniers mois, notamment en septembre-octobre. Ils étaient alors montés jusqu’à 4%. Une perte du triple A ne serait pas sans effet sur l’OAT. Après, les banques prennent en compte cette volatilité, mais ce n’est pas pour cela qu’elles remonteront de façon durable leurs taux » explique-t-elle.

Cette prudence est d’ailleurs partagée par Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct, qui pense pour sa part que la clé réside dans les stratégies à venir des établissements bancaires. « Je ne pense pas que les taux de l’OAT flambent dans les séances qui suivent la perte du AAA. Tout ceci a déjà été largement anticipé par les marchés. En revanche, l’inconnue réside plus du côté des banques, qui pourraient poursuivre leurs augmentations graduelles, et ce même si la dégradation n’avait aucun effet sur les rendements de l’OAT ».

Une crainte également évoquée par Jérôme Robin, président de Vousfinancer.com, pour qui la perte du AAA est probablement déjà intégrée : « maintenant, si celle-ci devenait effective, ceci se traduirait sans doute par une augmentation des taux, car à chaque fois que les banques peuvent répercuter une hausse, elles le font » prédit-il.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Taux : la fin d’un cycle ?

EDITORIAL – La remontée sensible des taux de l’OAT 10 ans observée depuis la mi-août doit inciter à la prudence.
» Nouvelles hausses de taux en novembre


Les taux de l’OAT 10 ans en nette baisse après le premier tour

Les taux sur le marché de la dette d’Etat ont nettement baissé dans le sillage du premier tour de la présidentielle désignant un duel Macron/Le Pen. Sur le marché de la dette, le spread France / Allemagne se resserre nettement.


Vers une hausse des taux de crédit immobilier

L’ensemble des intermédiaires en crédit à l’habitat ont, ces derniers jours, réagi à la forte hausse des taux constatée sur les marchés obligataires.  


​Crédit immobilier : nette remontée des taux de l’OAT

Les taux de l’OAT ont pris, depuis l’élection de Donald Trump, près de 0,25 point. Un mouvement qui pourrait avoir un impact substantiel sur les taux de crédit immobilier.


Brexit : les marchés d’actions reculent, net recul des taux

Le CAC 40 baisse de 5% à l’ouverture des marchés. Les taux des obligations d’Etat reculent sur le marché secondaire.


L’inflation remonte, tension sur les taux

L’INSEE a publié un indice des prix à la consommation en hausse jeudi. L’inflation reprend un peu de vigueur en France, avec une hausse de 0.3 %. Les taux de l’OAT se tendaient dans la foulée.


Nouvelle baisse des taux de l’OAT 10 ans

Les taux de l’OAT 10 ans ont encore reculé mercredi. La perspective d’un rachat d’obligations souveraines par la BCE provoque de nouveaux reports sur les dettes françaises et allemandes.


Taux : l’OAT 10 ans s’approche des 0.80%

Le rendement de la dette à 10 ans s’est encore affaissé ce vendredi, touchant même un nouveau plus bas historique.


Crédit: la baisse des taux de l’OAT aura un impact, selon Vousfinancer

Le courtier en crédit immobilier prédit une baisse des taux de crédit dans le sillage de l’OAT 10 ans.


Les taux de la dette française tombent sous les 1%

Les taux de l’OAT 10 ans ont reculé sous les 1% ce jeudi sur le marché secondaire.
» La baisse des taux aura un impact sur le crédit immobilier selon Vousfinancer


Des taux de l’OAT 10 ans en légère hausse mercredi, avant la BCE

Les investisseurs ont modérément vendu des obligations d’Etat mercredi, avant une réunion de la BCE.


Les taux descendent à un plus bas sur le marché obligataire

Les taux de l’OAT 10 ans ont chuté aujourd’hui à 1.13%. Les investisseurs se sont portés sur les marchés obligataires, suite à une chute des marchés financiers européens et américains.


Taux : l’inflation reste au plus bas en zone euro

L’inflation en zone euro a baissé en janvier par rapport à décembre. Une nouvelle statistique qui pourrait inciter la banque centrale à agir lors de sa prochaine réunion de mars.


Immobilier : certaines banques baissent leurs taux

Les taux ont diminué en janvier chez de nombreuses banques, selon le courtier Meilleurtaux.com.


Dégradation de S&P : quel impact pour l’immobilier ?

Selon les courtiers en crédit, les taux de prêt immobilier pourraient augmenter, suite à cette décision de l’agence.