Saint-Priest, l’autre centre-ville en mouvement

La ZAC du triangle, qui couvre 18 hectares, faisait l’objet lundi d’une nouvelle délibération du Grand Lyon. Retour sur un des projets majeurs de l’agglomération.

Le Grand Lyon a délibéré lundi, lors du conseil communautaire, sur la nouvelle convention de la zone d’aménagement concertée du Triangle, située dans le centre-ville de Saint-Priest, entre l'avenue Jean-Jaurès, les rues Aristide Briand, Edouard Herriot et la rue Victor Hugo. Initiée en 2001, cette vaste opération de renouvellement urbain, qui couvre 18 hectares dans le centre de Saint-Priest, vise à offrir logements, espaces verts et nouveaux équipements publics dans le centre-ville d’une commune dont la population reste en constante évolution.

Face aux évolutions du programme initial de la ZAC et aux ajustements de coûts nécessaires, la communauté urbaine a donc examiné hier une délibération concernant cette ZAC dont le bilan financier prévisionnel s’établissait en 2009 à 52 millions d’euros. Un montant qui fait de celle-ci l’un des projets majeurs de l’agglomération, qui comprend des opérations de démolition, de réhabilitation, et de construction de logements. 470 logements ont été ou vont être concernés par des démolitions et 400 par des réhabilitations ou résidentialisations (réaménagement extérieur).

L’aménagement de cette zone vise notamment à désenclaver les quartiers d’habitats sociaux, en les reliant à la fois entre eux et avec le centre. Cette opération va en outre permettre d’instaurer une certaine mixité des fonctions entre logement et activités, ainsi que la recomposition d’un urbanisme d’îlot. « C’est l’illustration d’une densification de la ville, tout en étant soucieux du développement durable » explique Gilles Buna, vice-président en charge de l’aménagement et l’urbanisme.

1200 logements

L’OPAC du Rhône a été désigné en 2010 comme aménageur de cette ZAC rebaptisée « les Ilots verts » après mise en concurrence du Grand Lyon. Les travaux vont pouvoir commencer dès la fin 2012 et dureront 8 ans, durant lesquels le centre-ville de Saint-Priest va connaître une véritable mutation. Au terme de ce projet d’aménagement, l’un des plus importants du Grand Lyon, ce seront 1 200 nouveaux logements qui devraient sortir de terre sur 93.000 m², dont 53% seront en accession ou locatif libre, 21% en accession ou location intermédiaire, et 26% en locatif social. Une résidence étudiante devrait s’étendre sur 3080 m² de surface de plancher.

Le futur quartier des îlots verts, n’a toutefois pas, au terme du projet, uniquement une vocation résidentielle. 6 500 m² de surface de plancher sont consacrés aux locaux d’activités, et 2800 m² en services. En outre, 4 000 m² de surface plancher seront consacrés aux équipements publics, comme l’école Joseph Brenier. Celle-ci fera notamment place à la rentrée 2014 à un groupe scolaire accueillant 600 élèves, au sein des 14 classes élémentaires et des 8 classes maternelles, un espace de restauration scolaire et le restaurant municipal, pour un coût de 17 millions d’euros.

Voirie réaménagée

L’autre aspect de ce projet réside également dans le réaménagement des voiries et espaces publics à l’intérieur et autour de la ZAC. Les axes principaux seront réaménagés, comme la place Salengro, le parvis du stade Jean Bouin, la rue Aristide Briand et l’avenue Jean Jaurès. Un mail multimodal va être créé de cette dernière jusqu’à la rue Léon Perrier, soit environ 820 mètres de long, et 17 720 m² de surface à aménager, notamment via une continuité végétale sur le mail. L’avenue Jean Jaurès va également être réaménagée entre la route de Lyon et la rue Victor Hugo, soit environ 960 mètres de long, surface aménagée de 16 250 m².

Sur les espaces publics, les eaux pluviales seront récupérées, notamment le long du mail avec la réalisation de jardins de pluie, et une tranchée d’infiltration sera réalisée sous la voirie. Les modes doux seront privilégiés, avec l’intégration d’une zone 30. Ces espaces intégreront en outre des matériaux pérennes et faciles.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Il y aura un plan piéton métropolitain»


Bruno Bernard est le président de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’opération de pétionisation « la voie est libre », organisée ce week-end à Lyon et Villeurbanne.


Et Perrache s’ouvrit au sud…


Le pavillon sud de la gare de Perrache, qui permet un accès direct aux quais par la place des archives, a été inauguré ce mardi.


Villeurbanne veut l’encadrement des loyers au 1er janvier

null
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, organisait ce jeudi une conférence de presse durant laquelle il a évoqué diverses thématiques.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne

Après plusieurs mois de report en raison de la Covid, l’inauguration de ce centre commercial majeur de l’entrée Est de la ville a été réalisée ce mercredi.


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.