Logistique : le marché marque le pas en 2012

Selon la dernière étude de la division logistique d’Arthur Loyd Logistique, le marché est en recul de 20% par rapport au premier semestre 2012.

Net ralentissement sur le marché des entrepôts. La demande placée pour les entrepôts de plus de 10 000 m² a été en net recul, de 20%, à 860 000 m² par rapport au 1er semestre 2011, selon les derniers chiffres dévoilés par Arthur Loyd Logistique. Pour Didier Terrier, Directeur Général d’Arthur Loyd Logistique, « si 2011 a été une année de reprise et de rattrapage salutaire pour l’immobilier logistique (2,2 millions de m² commercialisés), le marché marque le pas en 2012, en phase avec la dégradation du climat économique national et international ».

Le stock immédiatement disponible plonge de 10 % en moyenne sur 6 mois, poursuivant sa décrue amorcée en 2011. « L’absorption de l’offre de qualité, conjuguée à l’arrêt des constructions en blanc, restreint dorénavant les opportunités sur les immeubles de grands gabarits. Les nombreux projets de développement identifiés devraient permettre de répondre au marché de façon réactive dans la plupart des régions, sauf sur le secteur de Lyon » note Arthur Loyd.

Le marché lyonnais dynamique

Le marché lyonnais, lui, se tient, avec 210 000 m² placés. Le marché a été dopé par deux transactions majeures : 60 000 m² par Darty et 44 000 m² par Fiducial, sur le secteur Nord Isère. Toutefois, souligne Didier Terrier, « la pénurie de foncier sur ce marché lyonnais historique risque de dégrader sérieusement son équilibre sur les trois prochaines années».

Les marchés de la dorsale nord/ sud souffrent, et peu de régions échappent à ce repli. L’Ile-de-France a totalisé un volume total de 336 000 m² placés, conclus en majorité par les utilisateurs de la distribution, sur des bâtiments neufs. De la même façon, le volume d’opération a nettement diminué en région Nord-Pas-de-Calais et PACA, avec respectivement 74 000 m² et 41 000 m², les deux marchés enregistrant un trou d’air après leur performance 2011, dynamisée par les chargeurs de la distribution en quête de rationalisation.

Les valeurs locatives en hausse

Certains marchés secondaires comme l’Alsace-Lorraine ou la Bourgogne, avec l’arrivée du géant Amazon sur 40 000 m², ont été particulièrement dynamiques. Dans le même temps, le stock immédiatement disponible recule de 10 % en moyenne sur 6 mois, poursuivant sa décrue amorcée en 2011. L’absorption de l’offre de qualité, conjuguée à l’arrêt des constructions en blanc, restreint dorénavant les opportunités sur les immeubles de grands gabarits.

Au niveau des valeurs locatives, on assiste à une stabilisation avec un loyer prime de 51€/m²/an en Ile-de-France, et de 45 à 48€/m/an sur la dorsale (Lille/ Lyon /Marseille). Du fait de la pression sur l’offre dans le neuf, ceux-ci devraient continuer d’être orientés à la hausse.

Quant au marché de l’investissement, celui-ci est relativement calme, avec près de 200 millions d’euros engagés. « Le second semestre devrait voir la concrétisation de la vente des principaux portefeuilles en cours d’arbitrage cette année » note Arthur Loyd.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier logistique: une bonne année 2020 en région lyonnaise

A la faveur de nombreuses transactions émanant de prestataires logistiques, l’année dernière a vu une progression du segment par rapport à 2019.


Légère baisse de la demande placée en immobilier logistique

Immostat, le GIE des quatre grands conseils en immobilier d’entreprise (BNP Paribas Real Estate, CBRE, JLL et Cushman & Wakefield) a présenté ce vendredi les chiffres des grands indicateurs du marché de l’immobilier logistique en Île-de-France et en France.


La demande placée de bureaux s’est effondrée en 2020 en Île-de-France

Immostat a publié ce vendredi ses principaux chiffres de l’immobilier de bureaux dans la région. La crise sanitaire a poussé les acteurs à l’attentisme.


2020, année positive pour le PIPA

null
Le parc industriel de la plaine de l’Ain a fait part ce jeudi de ses chiffres d’implantations au cours de l’année écoulée.


Thomas Vantorre et Emmanuel Mazille reprennent Malsch

Les deux dirigeants s’associent pour reprendre le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise dans la région Auvergne Rhône-Alpes.


CBRE s’engage dans une réduction drastique de ses émissions

null
Le conseil en immobilier d’entreprise a annoncé ce mercredi la validation par l’initiative Science Based Targets (SBTi) de ses objectifs de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.


Une transaction de 18.000 m² à Saint-Quentin Fallavier conseillée par EOL Sud

La société de conseil en immobilier d’entreprise a communiqué sur la signature de trois nouvelles transactions dans les régions Auvergne Rhône-Alpes et Bouches-du-Rhône.


L’agence Kuehne+Nagel de Villefranche-sur-Saône a rouvert


Celle-ci avait, en juillet 2019, victime d’un incendie. La nouvelle agence de 6.800 m² a ouvert ses portes.


Les dernières transactions industrielles et logistiques de JLL en AURA

Le conseil en immobilier d’entreprise a fait part de ses dernières transactions en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Genay : GLS France prend à bail un local industriel de 3.880 m²

Ces locaux ont été commercialisés au nord de Lyon par Valoris Real Estate.


«Park View», «Green campus», et «Gingko» lauréats des trophées CIEL-Mag2Lyon

Malgré l’annulation du «Carrefour de l’immobilier lyonnais », les Trophées organisés en partenariat avec Mag2Lyon ont été maintenus. 10 entreprises ont été récompensées.


Un projet de 50.500 m² de plateforme logistique vendu à Pont d’Ain

null
Sorovim a accompagné PRD dans la promotion et la vente de ce projet.


Relative bonne tenue du marché français des entrepôts

La baisse du marché locatif sur neuf mois a été contenue à -33%, avec 1.645.000 m² commercialisés sur le marché français des entrepôts de plus de 10.000 m².


L’édition 2020 du CIEL n’aura pas lieu


Le salon qui devait se tenir ce mercredi 14 octobre au Palais de la Bourse est reporté en juin prochain.


La dégradation de la situation sanitaire place la Métropole en alerte maximale

La reprise de l’épidémie de Covid-19 a fait réagir le maire de Lyon et le président de la Métropole, qui dénoncent une opération de communication de la part de Jean Castex. Des évènements sont remis en cause, dont le CIEL.