Le prix du terrain à bâtir en forte hausse depuis 2005 sur le Grand Lyon

L’Observatoire des transactions immobilières et foncières du Grand Lyon a publié hier une étude sur l’évolution dans le temps des charges foncières.

La ressource foncière et le prix des terrains font sans conteste partie des problématiques récurrentes des promoteurs. Une étude publiée par l’Observatoire des transactions immobilières et foncières du Grand Lyon vient de faire le point sur l’évolution des charges foncières sur 5 ans, et vise à comprendre la répartition géographique des charges foncières, leur évolution dans le temps.

Pour cela, l’observatoire a croisé plusieurs sources, et s’est notamment basé sur les déclarations d’intention d’aliéner, un document envoyé par le notaire lors d’une vente aux communes pour que celles-ci puissent exercer leur droit de préemption. Le résultat obtenu est un ratio entre le prix du terrain et la SHON (surface) de ce dernier, assimilable à une charge foncière et porte sur 261 permis de construire.

Hausse des prix des charges

Le premier constat que l’on peut tirer de l’étude est bien sûr la hausse du prix des charges foncières : sur le 3ème arrondissement, on est ainsi passé d’un ratio prix/shon de 541 euros par mètre carré de surface hors oeuvre net en 2005 à 724 euros en 2010. La tendance est identique sur les 7ème et 8ème arrondissements, où l’on passe respectivement de 377 et 438 euros en 2005 à 475 et 571 euros en 2010. Sur 5 ans, il n’y a guère que Villeurbanne qui reste épargnée par la hausse. Mais selon l’auteur de l’étude, Julien Virmont, « il y a eu un fort rattrapage en 2011 », une année qui n’est pas comprise dans cette étude. Au final, le ratio serait désormais compris dans cette commune entre 550 et 600 euros.

Au final, « la moitié des valeurs se situent entre 350 et 650 euros » note l’étude. Le ratio prix de vente du terrain sur la Shon bâti créée ressort en moyenne sur Lyon à 550 euros sur 5 ans, contre 410 euros sur les autres communes du Grand Lyon.

D’un point de vue géographique, la promotion privée hors ZAC se concentre essentiellement sur les 3ème, 7ème, 8ème et 9ème arrondissements. Certains arrondissements comme la Presqu’île n’ont à l’inverse quasiment pas connu de programmes immobiliers neufs en l’espace de 5 ans. « En dehors de Vaise (Lyon 9), c’est sur la rive Gauche du Rhône que l’on observe une forte concentration de programmes sur des parties de quartier (Monchat, Grand-Clément, Charpennes, Gerland) ou autour de grands axes (Route de Vienne, Avenue Berthelot, Avenue Jean Jaures) » note l’étude.

05 06 07 08 09 10 Total  6 ans
Secteur Nbr PC Moy Ratio Nbr PC Moy Ratio Nbr PC Moy Ratio Nbr PC Moy Ratio Nbr PC Moy Ratio Nbr PC Moy Ratio Nbr PC Moy Ratio
Lyon 1 1 678 1 678
Lyon 2 1 586 1 586
Lyon 3 8 541 11 678 6 605 5 555 7 677 6 724 43 634
Lyon 4 4 717 3 521 2 614 9 629
Lyon 5 1 460 3 823 1 395 1 662 2 415 8 602
Lyon 6 1 371 1 756 1 914 2 822 2 1022 7 818
Lyon 7 6 377 9 475 9 531 2 436 9 502 2 475 37 477
Lyon 8 8 438 12 507 8 446 5 595 7 529 7 571 47 507
Lyon 9 8 357 2 451 2 476 1 715 2 395 2 576 17 433
Villeurbanne 25 425 22 450 13 421 7 438 14 419 10 428 91 431
Caluire 4 519 3 803 1 510 3 456 2 352 13 544
Vénissieux
Bron
1 450 2 302 4 401 2 307 9 364
Total 60 449 60 524 41 491 26 547 45 518 29 578 261 509





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

la faute au scelliers et ptz plus….

comme quoi ces aides de l’état ne servent a rien sauf a enrichir encore plus les vieux proprios, les lotisseurs et les marchands de biens.

Supprimons toutes ces aides stupides, et libérons les terrains en cgangeant les PLUS et en taxant lourdement cexu qui retiennent leur terrain

Signaler un abus

la faute aussi aux ecolos, a sarko et aux maires, qui ont bloqés tous les etrrains entre 2008 et 2012, avec les grenelles de l’environnement et autres conneries

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Les mises en ventes de logements neufs en chute libre à Lyon

La fédération des promoteurs immobiliers a communiqué il y a quelques jours les derniers chiffres en matière de réservations de logements neufs, et de prix, toujours orientés à la hausse.


Immobilier neuf : les craintes des promoteurs

La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a fait un point la semaine dernière sur l’activité du secteur au cours du premier semestre, marqué par le confinement.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.