« Le TOP doit être lancé sans tarder »

Christophe Geourjon est le président du groupe municipal "Centristes et Démocrates pour Lyon -  UDI" Lyon. Il nous donne la vision de son groupe sur la métropole lyonnaise, notamment sur les infrastructures, telles que le TOP ou le COL, et sur une nouvelle liaison Saint-Exupéry-Part Dieu.

Comment aborder le dossier délicat du noeud ferroviaire lyonnais qui est un problème national ?

Il y a un vrai problème du nœud ferroviaire lyonnais. Il est vital de  le résoudre pour la région mais aussi au niveau national.

Dans le domaine des transports, tout le monde regarde par le petit bout de la lorgnette. Tous les dossiers sont travaillés par la SNCF, par Réseau Ferré de France, et des bureaux d'études qui font partie du même univers, comme Egisrail,

Ce dossier a donc été regardé avec des yeux de techniciens, sans un regard plus global. Pour le moment deux alternatives seulement sont envisagées et c'est sur elles que le Grand Lyon s'est engagé, notamment par une décision de co financement des études. La troisième alternative a été traitée en quelques lignes dans un rapport de plus de 100 pages.

La première alternative propose un agrandissement en aérien. Cette solution est la plus simple à mettre en œuvre, elle consiste à construire des voies nouvelles pour accéder à la Part Dieu, le long du boulevard Stalingrad. On peut construire une première voie, puis dans un second temps une autre, voie et un quai L à la gare de la Part Dieu. C'est la solution la plus économique qui coûte quelques 500 ou 600 millions d'euros dont la dépense peut être étalée.

Mais cette solution crée pour longtemps une véritable coupure dans la ville, avec des nuisances pour les riverains.On peut découper le projet en tranches, faire les travaux petit à petit. C’est le plus sociétalement inacceptable, du point de vue des immeubles et des habitants.

La deuxième hypothèse ?

Le deuxième, c’est de creuser un tunnel de la Porte de Saint Clair jusqu’à Guillotière/ et une gare souterraine avec quatre voies à la Part-Dieu. Le cout de cet investissement représente 1.5 et 2 milliards d’euros, ce qui est très important en regard des contraintes financières actuelles.

Cette solution pose un problème écologique. La gare souterraine devrait être située à 40 mètres de profondeur en plein cœur de la nappe phréatique patrimoniale. Il n’y a normalement pas de pompage prévu sur cette dernière. Il y a donc une incertitude technique. Du coup, cela pose problème.

La troisième hypothèse?

Nous trouvons dommageable que la troisième hypothèse, celle de la gare Saint Exupéry, ait fait l’objet de  seulement 15 lignes dans un rapport interministériel. Le rapport dit que la gare de Saint Exupéry n’a pas été prévue pour accueillir des TER mais oublie de souligner que la Part Dieu accueille 25 millions de voyageurs par an et qu'elle est saturée.

La gare de Saint Exupéry, qui accueille 2 000 personnes par jour, soient 600 000 par an, n'est pas saturée loin de là. L'autre critique pointe l'absence actuelle de liaison rapide entre Saint Exupéry et le centre de l'agglomération. Il est vrai que Rhonexpress n’est pas prévu pour ce type de liaison rapide.

Pour dénouer le problème et considérer que Saint Exupéry est la troisième gare lyonnaise, il faut que Saint-Exupéry soit relié à la Part Dieu, par une liaison en grande partie souterraine entre Part Dieu et l’aéroport en moins de 10 minutes, qui serait soit direct, soit avec une desserte de stations supplémentaires mais qui ne seraient pas forcément desservie sur 100% des trajets.

Je suis opposé au fait que Saint-Exupéry ou Part Dieu soit dédiée à un certain type de liaisons exclusives il faut raisonner en termes de complémentarité.

Quelle est votre position sur le projet d’Autoroute A 45 ?

Dans notre projet nous estimons qu’il ne faut pas réaliser  l’A45 d’autant que son financement éventuel suppose une participation des collectivités à hauteur de 700 Millions d’euros des collectivités.  Les liaisons par TER entre Lyon et Saint-Etienne sont difficiles. Ne prennent le train entre les deux villes que les utilisateurs qui n’ont pas le choix tant les trains sont bondés. Les parkings sont saturés sur toutes les gares entre Saint Etienne et Lyon. Nous plaidons donc pour une ligne à grande vitesse entre Lyon et Saint-Etienne.

Sur ce dossier on voit que Le Pôle Métropolitain est un coup de communication de Gérard Collomb. Une des vocations premières de ce Pôle métropolitain devrait être ce type de projet. La carte Orange que Gérard Collomb veut mettre en place, elle existe déjà : c’est la carte Oura, et c’est la Région qui en est porteuse.  Gérard Collomb va donc prendre juste un pot de peinture pour la repeindre en orange.

Que faut-il faire pour le Tronçon Ouest du Périphérique,  appelé désormais Anneau des sciences ?

Le TOP est vital. On a perdu  dix ans. Il y a dix ans, Gérard Collomb disait je vais le faire dans le prochain mandat. Le problème, c’est que nous sommes à la fin du mandat et le TOP n’est toujours pas fait, nous en sommes simplement au débat public.

Nous sommes tout à fait d’accord pour dire que le TOP ne doit pas accueillir le transit national et ce problème peut être géré avec des abonnements adaptés. Si on met en place  un tarif d’abonnement abordable et un prix occasionnel élevé, le trafic de transit sera écarté.  Il doit être enterré en grande partie. Cela soulagera la circulation sur certains secteurs.

Quelle est votre position sur le contournement Ouest de Lyon ?

Le  contournement  de Lyon est indiscutablement plus réalisable  à l’Est. Les emprises foncières sont mobilisables. Mais posons la question aux habitants de l’Ouest. A force de refuser des infrastructures, l’Ouest va devenir une maison de retraite. Il y a encore des zones d’activités à l’ouest, pour lesquelles l’accès est de plus en plus difficile comme pour Techlid. Si la Région Rhône-Alpes a déménagé, c’est sans doute parce que l’institution ne se sentait pas au cœur de l’agglomération.

» «On ne peut pas continuer à laisser se développer l’étalement urbain»






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Olivier Klein devient ministre délégué au logement

nullLa composition du deuxième gouvernement Borne a été dévoilé ce jour. Un ministre délégué au logement a été nommé.


Pierre Bonnet prend la présidence de SLCI

Il succède à Bernard Deschaux Baume en tant que président de SLCI, mais aussi de Procivis Rhône. Pierre-Marie Le Gloanec devient, pour sa part, directeur général des deux entités.


« La trace laissée par la crise sanitaire est considérable »

Jean-Marc Torrollion est le président de la fédération nationale de l’immobilier (FNAIM). A l’occasion de la présentation des chiffres de l’immobilier du premier semestre 2022, nous avons, avec lui, évoqué la surperformance des villes moyennes.


Un premier « plan piéton » adopté par la Métropole de Lyon

Ce lundi, les élus du Conseil de la Métropole ont adopté ce plan, premier du genre pour la collectivité.


Un plan solaire adopté par la Métropole de Lyon

Ce plan a été adopté par les élus métropolitains en Conseil de la Métropole.


Règlement local de publicité : l’enquête publique bientôt lancée

Une nouvelle étape a été franchie pour le règlement local de publicité métropolitain avec le lancement de l’enquête publique à la rentrée. 49 communes se sont exprimées en faveur du projet initial.


Écoréno’v : enveloppe supplémentaire de 21 millions d’euros

La Métropole de Lyon a voté une autorisation de programme complémentaire pour le dispositif.


A Villeurbanne, toute l’avenue Henri Barbusse devient piétonne

nullDès ce lundi, la portion comprise entre le cours Emile-Zola et la rue Anatole-France est définitivement fermée aux véhicules.


Le métro B de Lyon est désormais entièrement automatique

Depuis ce samedi, la ligne B du métro est passée en 100% automatique. Un chantier de 10 années de travail continu s’achève.


Prolongement du T6 : lancement de l’enquête publique unique


Cet axe vise à relier les Hôpitaux-Est au campus Lyon Tech La Doua – INSA Lyon.


Yannick Ainouche, nouveau président de la CDI FNAIM

La Chambre des diagnostiqueurs immobiliers s’est dotée ce jeudi d’un nouveau bureau.


Un vaste projet d’apaisement pour la presqu’île de Lyon

Le maire de Lyon et le président de la Métropole ont présenté ce mercredi les grandes orientations de la transformation envisagée de ce secteur de Lyon.


Saint-Priest : vente d’un immeuble de New Forest par Nexity

Theoreim a investi dans le premier immeuble de bureaux bas carbone de l’opération située dans la ZAC Urban’East.


Tassin-la-Demi-Lune : un dispositif d’analyse de la qualité de l’air

Pascal Charmot a lancé ce dispositif d’analyse de la qualité de l’air et de l’environnement sonore, suite à un « développement de la congestion automobile ».


L’ANAH promeut sur les bons réflexes face aux risques de fraudes

L’Agence nationale de l’habitat a rappelé les bonnes pratiques lors de la réalisation de travaux de rénovation énergétique, face aux risques de fraude.