Site de la Région à Charbonnières : les 5 projets en détail

Les cinq projets de la région ont été présentés hier lors d’une conférence de presse. Voici les 5 projets présentés en détail.

Cinq candidats sont en lice pour la reconversion du site de l’Hôtel de Région, à Charbonnières : Bouwfonds Marignan, Nexity, mais aussi Bouygues Immobilier, Financière Rive Gauche / Brémond, ainsi qu’Icade, allié à Altarea Cogedim. Voici les 5 projets présentés le 13 septembre dernier par les candidats.

Bouwfonds Marignan

Le projet de Bouwfonds Marignan se développe sur 47430 m², dont 30.000 m2 de logements. Il ouvre le site sur la route de Paris, via une grande prairie publique reliant le vallon au plateau. Le site scinde le projet en deux quartiers : un quartier d’activités au nord et un quartier d’habitat et de commerces au sud.

Le projet s’emploie à réutiliser les bâtiments existants, sauf le bâtiment administratif et le bâtiment nord. Le quartier dense est desservi par une seule voirie débouchant sur le chemin Beckensteiner, et des voiries en impasse. Le chemin de Saint-Roch, lui, devient piéton. Les constructions sont placées en recul de la route de Paris, séparées par une « bande active ». Le projet prévoit la création, sur la partie basse du site, d’une école nouvelle le long du chemin Beckensteiner.

Bouygues Immobilier

Le projet de Bouygues prévoit de réutiliser au maximum le site de l’Hôtel de Région, et notamment les bâtiments, les voiries et la structure végétale. L’accroche sur la route de Paris se fait par un parvis situé à l’emplacement de l’actuelle entrée principale du site, et d’une voirie au nord qui réutilise la seconde entrée existante.

L’allée cavalière assure la continuité avec le centre du bourg. Les programmes tertiaires sont implantés le long de la route de Paris. La partie nord du site est destinée à la résidence seniors et au centre de santé.

Le parvis permet l’accès à la polarité commerciale du site. Un maillage de voiries intérieures dessert les îlots. La hauteur des immeubles se calque sur l’existant. Seul le bâtiment des archives reconverti offre un point haut destiné à un restaurant panoramique.

Brémond Financière Rive gauche

Ludovic Boesflug, directeur régional de Brémond, avait évoqué avant l’été lors d’une conférence de presse le site de Charbonnières, en indiquant qu’il mettrait l’accent sur la réutilisation des bâtiments. Aussi, la réutilisation d’une grande partie des bâtiments (dont les immeubles de la partie nord), des voiries et structure végétale a sembler constituer une priorité pour le groupe.

Seul le bâtiment administratif va être détruit pour laisser place à une vaste prairie centrale au projet, ouverte sur la route de Paris, dégageant des vues vers l’ouest. Le site s’ouvre ainsi sur la route de Paris via deux entrées qui s’appuient sur les entrées actuelles. Une allée assure la liaison avec le centre de Charbonnières. Les immeubles d’habitation sont répartis dans un esprit de résidence dans un parc.

Le groupe propose également un transfert de l’hôtel dans le bâtiment présidence, dont la salle d’assemblée sera transformée en centre de congrès. Laissé libre, l’hôtel laissera place à une résidence pour seniors.

Icade / Altarea Cogedim

Le projet porté par Icade / Altarea Cogedim, met moins l’accent sur la réutilisation des bâtiments - seuls sont conservés uniquement le bâtiment nord, la villa et l’hôtel - et s’approche plus de l’esprit d’une grande propriété dans un parc.

A la place de l’entrée nord du site sur la route de Paris, prend place un parvis. Une voirie réutilise en outre l’entrée principale existante. Une allée permet également dans ce projet la liaison avec le centre du bourg.

Les programmes de bureaux et de commerce sont implantés dans le nord du site, autour d’un parvis. Des maisons jumelées sont implantées le long du chemin Beckensteiner. Un maillage de voiries intérieur très orthogonal dessert les îlots. Les programmes sont en recul de la route de Paris, isolés par une bande plantée.

Nexity Sier

Tout comme certains autres projets, le projet de Nexity Sier accorde une large place à la conservation des bâtiments. Seuls l’amphitryon et la villa ne sont pas conservés.

Particularité de ce projet : le bâti tourne le dos à la route de Paris. Le projet veut en effet créer une centralité intérieure reposant sur le Centre de bien-être et un restaurant. Les logements sont répartis sur l’ensemble du site, y compris le vallon et la combe.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

En lisant votre article, une certitude s’impose: tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes!!

sauf que

aucune concertation n’a été menée avec les Charbenois(+1.500 habitants supplémentaires dans une commune de 4.675 personnes en 2009!!)

aucune etude digne de ce nom n’a été menée quant aux incidences sur les réseaux d’eau pluviales et usées, la capacité d’absortion des réseaux routiers, de la capacité de l’école face aux nouveau venus….

Création d’emplois: de quoi se plaint on? ce ne sont que des projets avec des dates de réalisation trés lointaines

Compte tenu de la volonté de la Région de vendre ses terrains afin de payer son couteux nouveau siège, il est évident que les résidences-pardon 400 logements, se feront; pour le reste rien n’est moins sûr

En plus, il faudra modifier la législation d’urbanisme pour autoriser le projet retenu. Je croyais-stupidement, qu’il fallait respecter les règlements en cours pour prétendre obtenir les autorisations nécessaires aux constructions envisagées

Bref tout baigne

J’espère au moins qu’à la région les décideurs sont satisfaits parce qu’a Charbonnières nous ne sommes pas convaincus-loin s’en faut

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Les mises en ventes de logements neufs en chute libre à Lyon

La fédération des promoteurs immobiliers a communiqué il y a quelques jours les derniers chiffres en matière de réservations de logements neufs, et de prix, toujours orientés à la hausse.


Immobilier neuf : les craintes des promoteurs

La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a fait un point la semaine dernière sur l’activité du secteur au cours du premier semestre, marqué par le confinement.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.