Petite amélioration en fin d’année sur le marché du crédit

Meilleurtaux.com et Crédit Logement ont fait état d’une petite amélioration du marché du crédit immobilier au mois de novembre.

Meilleurtaux.com a, hier, fait état, comme ses confrères quelques jours plus tôt, d’une nouvelle baisse des taux de crédit immobilier au mois de décembre. Selon le courtier, près de la moitié des banques (49%) aurait choisi de faire baisser ses taux, tandis que l’autre moitié les a laissés inchangés.

Une baisse qui a pour conséquence de faire baisser les taux à des planchers historiques, à 3,55 % sur 20 ans, conséquence « d'une chute du taux d'emprunt d'Etat et d'une politique offensive menée par les banques dans un marché en repli ».

Le mois dernier, les taux avaient également baissé: selon Crédit Logement, sur l’ensemble du marché les taux des prêts du secteur concurrentiel –sur toutes les durées -s’étaient établis à 3.31 %, en moyenne.

Légère reprise de la demande

Reste que si la baisse des taux - de 0,76 point en moyenne sur l'année 2012 -intervenue dès le début d’année n’a pas eu d’effet immédiat sur la demande, celle-ci a toutefois semble-t-il été plus dynamique en cette fin d’année. «Depuis le mois de septembre, dans un contexte où emprunter n'a jamais été aussi peu coûteux, la demande repart légèrement notamment grâce l'envolée des renégociations qui concernent aujourd'hui 1 dossier sur 4 » explique-t-il.

Un petit regain d’activité également perçu par Crédit Logement dans ses chiffres de production de crédit en novembre. « Après un mois d’octobre mauvais (-25.7% en octobre et -45.8% par rapport à octobre 2011), la production de crédit s’est redressée, comme en 2011 à la même époque et le total de prêts accordés était en recul de 29.8% en année glissante (+45.6% en novembre mais toujours -37.7% par rapport à novembre 2011» indique Crédit Logement.

Un revenu médian de 3661 euros

Pour sa part, Meilleurtaux.com anticipe également un recul de sa production de crédit, avec un nombre de dossiers envoyés aux banques hors renégociation ressort en repli de 12 % seulement (- 8 % avec les renégociations).

Pour le courtier, les moyennes cachent parfois d'importants écarts. En se servant du revenu médian, qui gomme quelque peu les effets des extrêmes, le courtier a constaté que les emprunteurs ayant obtenu un crédit cette année disposaient pour 50% d’entre eux de moins de 3 661 € nets/mois par foyer, alors même que la moyenne était de 4553 euros. « 52,4 % des emprunteurs ont ainsi pu acheter en 2012 avec moins de 4 000 € nets/mois de revenus par foyer » indique Meilleurtaux, qui constate en outre que l’apport médian, de 18 534 €, est en outre « très inférieur » à l'apport moyen, de 50 258 €.

« Au regard de l'apport médian des emprunteurs ayant souscrit un crédit en 2012 chez meilleurtaux.com, 50 % d'entre eux obtiennent un prêt avec moins de 18 534 € d'apport. Il est donc encore possible d'emprunter avec moins de 50 000 € d'apport ; 70 % des emprunteurs y parviennent et 20 % ont même pu obtenir un crédit avec moins de 5 000 € d'apport en 2012 » conclut la responsable des études économiques du courtier, Sandrine Allonier.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Malheureusement les taux, même au plus bas, ne compensent pas les prix surévalués de 40%.
Mieux vaut attendre que les taux remontent et que les prix aient baissé.

Signaler un abus

C’est clair.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.


Césure


EDITORIAL
– Avec le Coronavirus, le marché immobilier est, à l’image de toute l’économie, à l’arrêt. L’année 2020 marque une rupture, tant du point de vue politique que du point de vue du coût du risque. Ce dernier a été réintégré de manière abrupte sur les marchés de taux.


Les recommandations du HCSF impactent déjà le marché immobilier


La FNAIM a publié ce mercredi son baromètre de la perception du marché par ses agents immobiliers et sa dernière note de conjoncture du marché immobilier.


Crédit immobilier : la sélectivité s’accroit


Malgré des taux qui restent bas, l’impact des recommandations du HCSF a un impact sur le marché du crédit à l’habitat, comme en attestent les chiffres de CSA/Crédit Logement et de la Banque de France. Ceci alors même que le Covid-19 pourrait avoir des conséquences sur la conjoncture.


Crédit immobilier : la hausse des taux se poursuit dans la région

Les taux continuent d’être réajustés à la hausse en Auvergne-Rhône-Alpes, selon le courtier en crédit immobilier Emprunt Direct.