Région Rhône Alpes : vers un budget de 2,4 milliards d’euros

La Région se réunissait pendant 2 jours en assemblée plénière pour examiner les orientations budgétaires pour 2013. Les priorités en matière de logement devraient être maintenues. Jean Jack Queyranne s'est également prononcé pour un couple Région/Métropole.

L'Assemblée plénière du Conseil Régional se réunissait pendant 2 jours pour débattre des orientations budgétaires pour l'année 2013. Le budget de l'an prochain pour la Région, qui devrait atteindre 2, 4 milliards d'euros, sera voté le 31 janvier et 1er février. Il prévoit des dépenses d'investissement de 686 millions d'euros en 2013, en légère augmentation par rapport à 2012, et s'est fixé quatre priorités : accompagner le développement de l'économie pour l'emploi durable, préparer l'avenir de la jeunesse en Rhône-Alpes via la formation et l'emploi, placer les enjeux environnementaux au coeur des politiques régionales et favoriser le développement solidaire de l'ensemble du territoire.

« La situation financière de la Région est saine, mais les marges de manœuvre sont de plus en plus réduites » a noté Jean-François Debat, vice-président aux finances. « Nous n'avons quasiment plus de levier fiscal, en dehors des cartes grises et de la taxe sur les produits pétroliers. Les dotations de l'Etat seront stables en 2013, mais les mécanismes de péréquation génèreront en Rhône-Alpes une diminution de recettes de l'ordre de 23 M€ » a notamment argué le vice-président.

Triple A confirmé

La Région conserve toutefois, chez l'agence de notation Fitch, son triple A, assorti d'une perspective négative, soit la meilleure note actuelle en France. L'agence a notamment relevé un endettement modéré correspondant aux capacités de remboursement de la collectivité, une maîtrise des dépenses de fonctionnement, la solidité du profil socio-économique de la région, ainsi que l’absence de prêts toxiques dans son bilan. Le président de Région s'est notamment félicité, au cours de l'Assemblée plénière, de ce dernier point, notant que la Région n'avait pas contracté de tels emprunts, « contrairement à une collectivité présidée par un ancien ministre du gouvernement Fillon », taclant ainsi Michel Mercier, le président du Conseil Général du Rhône.

25 millions pour le logement

Le budget logement de la Région devrait vraisemblablement avoisiner les 25 millions d'euros. Le soutien accordé durant l'année 2012 au logement social, aux copropriétés fragiles et au logement des plus démunis sera maintenu.

Enfin, alors que l'annonce de la création d'une eurométropole à Lyon a fait l'effet d'une petite bombe dans le milieu politique lyonnais et rhônalpin, le président de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, a tenu à exprimer sa position. Il souhaite ainsi que le cadre financier des Régions soit revu, expliquant que l'avenir résidait dans le couple Région/Métropole. Pour Jean-Jack Queyranne, la Région est en effet « garante de la solidarité et de la cohérence territoriale ».

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


Une nouvelle résidence seniors à la Croix-Rousse

Lyon Métropole Habitat a ouvert cette résidence qui a accueilli ses locataires ce mercredi.


L’Autre Soie : début de la pose des habitats modulaires


Ces derniers sont destinés à accueillir les familles hébergées au centre d’hébergement d’urgence.


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Cédric Van Styvendael, nouveau maire de Villeurbanne


Le nouveau conseil municipal de la ville se réunissait ce samedi.


Convention entre Est Métropole Habitat et APF France handicap


Ce partenariat porte sur la future résidence Anatole France.


Action Logement lance Enéal, une foncière dédiée aux EHPAD

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement volontaire conçu au printemps 2019.


Alila a réalisé 611 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Le groupe a fait part de ses résultats financiers annuels. 7.519 logements ont réservés l’an dernier.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


Crédit Logement garantit désormais le bail réel solidaire


Le spécialiste de la garantie du prêt immobilier soutient l’accession à la propriété en étendant désormais la garantie du BRS, outil de l’accession abordable via la dissociation du foncier et du bâti.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.