Métropole de Lyon: le «grand bond en avant» de Mercier et Collomb

L'actuel département du Rhône pourrait prochainement être scindé pour être remplacé par la métropole de Lyon et un département du Rhône rétréci. Le président du Conseil Général du Rhône et le président du Grand Lyon ont dévoilé mardi matin leurs projets. 

« Un grand bond en avant ». C'est à travers une sémantique quasi-maoïste que Gérard Collomb, le maire de Lyon et président du Grand Lyon, a présenté le projet de scission entre le département du Rhône et le Grand Lyon, lors d’une conférence de presse organisée ce mardi avec le président du Conseil Général, Michel Mercier.  Par celle-ci, le département du Rhône se délesterait dès 2014 de l’ensemble de ses compétences au profit du Grand Lyon, lequel devrait, selon ses promoteurs, se transformer en « métropole d'intéret européen» (MIEU), un statut qui sera nouvellement créé à la faveur de la future loi de décentralisation. « Nous travaillons avec Marylise Lebranchu et Manuel Valls » a précisé Gérard Collomb, qui en a en outre touché mot du sujet lundi à François Hollande, lors de sa venue à Lyon à l’occasion du sommet franco-italien.

Au final, Michel Mercier devrait se trouver à la tête d’un territoire limité au département actuel du Rhône minoré du Grand Lyon. « Il faut adapter les structures locales aux besoins des habitants. On ne peut plus les organiser sur un schéma qui date de 1789. Moi, je suis dans l'opposition, je vais y rester, mais pas une opposition bécasse, pour dire ‘non’... Je suis fier de participer à la création de cette ‘Euro-métropole’ et je suis prêt à lui en donner les moyens »  a expliqué Michel Mercier.

Deux nouvelles institutions

« Je veux remercier Michel Mercier », a expliqué en préambule Gérard Collomb. « Chacun a envie de conserver le pouvoir chez soi, c’est la grande pente naturelle » a-t-il lancé. Or le président du conseil général se montre plein de bonne volonté, de l'avis même du maire de Lyon. « Nous souhaitons faire bouger les territoires » a pour sa part renchéri le président du Conseil Général, qui rappelait que le département du Rhône nouvelle version compterait autant d’habitants qu’un département comme la Savoie. «On disait avec le pôle métropolitain qu’on rajoutait une couche au millefeuille. Là, pour une fois, on enlève une couche au millefeuille » ajoute Gérard Collomb.

Car concrètement, les deux nouvelles institutions, Grand Lyon et département du Rhône minoré, devraient se répartir les recettes apportées par les impôts des territoires respectifs qui le composent, comme par exemple les taxes foncières ou les droits de mutations. Quant aux dépenses et aux dettes, sujet plus délicat, il devrait faire l’objet de discussions dans les prochains mois. Une chose est sure : le Grand Lyon, lui, reprendra les compétences sociales du département, tels que l’aide au handicap, les écoles, ou l’aide à la petite enfance. C’est en effet le département qui gérait en effet, jusqu’ici, les assistantes maternelles. Petite bizarrerie toutefois: dans les plans du président du Conseil Général du Rhône, l'hôtel du département du Rhône resterait à Lyon, et ne déménagerait pas à Villefranche-sur-Saône.

La chaîne du logement maitrisée de bout en bout

Il faut, poursuit Gérard Collomb, « essayer de penser les besoins des habitants ». Ceci devrait également avoir une traduction concrète dans le domaine du logement. En récupérant les compétences du département, le président du Grand Lyon maîtrisera toute la chaîne: il pourra ainsi coordonner avec l’Etat et le préfet l'hébergement d'urgence et le logement social, et conservera ses attributions actuelles en tant que délégataire des aides à la pierre.

Plus largement, la création de la métropole ne va pas entraver le cheminement au sein du pôle métropolitain. « Pour nous, ce que nous allons faire n’est pas contraire avec ce qui va se faire dans le pôle métroplitain » explique Gérard Collomb, qui va même plus loin : « une agglomération comme Saint Etienne va pouvoir faire un pas supplémentaire ». Reste à savoir si le sujet, évoqué pour l’heure entre membres des exécutifs locaux et nationaux passera le stade du Parlement. Car une telle scission devrait être rendue possible par l’application d’une nouvelle loi de décentralisation, dont le projet devrait être présenté au parlement d'ici juin 2013. En cas de succès, il s'agirait alors de la première métropole de ce type créée en France.

» MIEU: Buffet en colère contre Collomb
» Les centristes veulent une suppression de la ville de Lyon






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


Une nouvelle résidence seniors à la Croix-Rousse

Lyon Métropole Habitat a ouvert cette résidence qui a accueilli ses locataires ce mercredi.


L’Autre Soie : début de la pose des habitats modulaires


Ces derniers sont destinés à accueillir les familles hébergées au centre d’hébergement d’urgence.


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Cédric Van Styvendael, nouveau maire de Villeurbanne


Le nouveau conseil municipal de la ville se réunissait ce samedi.


Convention entre Est Métropole Habitat et APF France handicap


Ce partenariat porte sur la future résidence Anatole France.


Action Logement lance Enéal, une foncière dédiée aux EHPAD

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement volontaire conçu au printemps 2019.


Alila a réalisé 611 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Le groupe a fait part de ses résultats financiers annuels. 7.519 logements ont réservés l’an dernier.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


Crédit Logement garantit désormais le bail réel solidaire


Le spécialiste de la garantie du prêt immobilier soutient l’accession à la propriété en étendant désormais la garantie du BRS, outil de l’accession abordable via la dissociation du foncier et du bâti.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.