Hôtel Dieu : la ville de Lyon financera à hauteur de 650.000 euros

La ville de Lyon va débourser 650.000 euros, sur les 8.1 millions d’euros que coutera au total le projet pour le Grand Lyon et la commune.

La Ville de Lyon, au titre de ses compétences générales et notamment en matière d’espaces verts, d’éclairage public et d’équipements pour la sécurisation des espaces publics, va débourser 650.000 euros pour le projet de l’Hôtel Dieu.

L’enveloppe prévisionnelle globale affectée par le maître d’ouvrage aux travaux et études a été estimée à 5.6 millions d’euros TTC. Sur cette somme, la Communauté Urbaine de Lyon prendra en charge la somme prévisionnelle de 4,95 millions d’euros TTC correspondant aux aménagements de voiries, d’espaces publics piétonniers ou cyclables et le stationnement, aux plantations d’alignement, au mobilier urbain, ainsi qu’aux équipements permettant les usages nautiques et l’assainissement et la récupération des eaux pluviales. De son côté, la Commune de Lyon prendra en charge les espaces verts, l’éclairage public, ainsi que les équipements pour le dispositif de vidéosurveillance.

A ces 5.6 millions, viendra s’ajouter la création d’une halte fluviale estimée, pour 2,5 millions d’euros TTC, sous maîtrise d’ouvrage communautaire. Le projet coutera toutefois bien plus, de l’ordre de 150 millions d'euros au total, la majeure partie étant financée par le privé. L’Hôtel-Dieu pourrait en outre accueillir la cité de la Gastronomie. La date de livraison est prévue pour 2016.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Il fallait donner à la population les logements qu’elle recherchait »

Gaël Perdriau est le maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole. Il explique la nouvelle politique du logement qu’il a insufflé pour la deuxième ville de Rhône-Alpes il y a un an.


« Il ne faut pas opposer les modes de transports entre eux »

Gaël Perdriau est le président de Saint-Etienne Métropole et maire de Saint-Etienne. Il évoque sa politique de transports intraurbaine, mais aussi les liaisons de transports régionales et nationales. Il révèle en outre qu’une application multimodale sera mise en place en 2016.


La PPI de la Métropole de Lyon largement votée… et commentée

La programmation pluriannuelle d’investissement a été votée par 152 voix pour, 11 abstentions et 2 voix contre. Mais les commentaires ont été nombreux à l’occasion du conseil de la Métropole.


Steel, un futur pôle de commerce et de loisirs à Saint-Étienne

null
Gaël Perdriau présentait vendredi le lauréat du concours organisé pour le site Monthieu/Pont de l’Ane. Apsys a été retenu et développera 70.000 m² de commerces et loisirs.
» Pont de l’Ane Monthieu : Apsys confiant pour la commercialisation


Métropole de Lyon : signature du contrat de ville

null
Le contrat de ville de la métropole de Lyon a été signé jeudi à la Duchère, en présence de la secrétaire d’Etat à la politique de la ville, Myriam El Khomri.
» Myriam El Khomri: «l’échelle intercommunale est importante pour la politique de la ville »


« Donner de la visibilité à la SACVL »

null
Bernard Bochard et Eric Lamoulen, respectivement président et directeur général de la SACVL, évoquent l’opération « La ruée vers l’appart », ainsi que l’activité et la stratégie de la société.


Des investissements de 3.5 milliards d’euros pour la Métropole de Lyon

null
Gérard Collomb a dévoilé, en présence de l’exécutif de la Métropole, la programmation pluriannuelle des investissements de cette dernière sur la période 2015-2020.


«Assumer un statut de métropole d’équilibre de l’ouest régional»

null
DOSSIER AUVERGNE – Grégory Bernard est adjoint au maire de Clermont-Ferrand en charge de l’urbanisme. Il évoque avec Lyon Pôle Immo les enjeux urbains de la ville, à l’heure du rapprochement entre Auvergne et Rhône-Alpes.


Balades urbaines à la Part-Dieu

Des balades urbaines sont organisées pour découvrir le quartier lors de journées Portes-Ouvertes.


Un compte administratif 2014 satisfaisant pour le Grand Lyon

null
Avant la présentation du plan pluriannuel d’investissement, Richard Brumm et Gérard Collomb ont présenté vendredi le compte administratif 2014 du Grand Lyon.


La Part-Dieu, « l’un des projets significatifs » du mandat

La reconfiguration du hub de la Part-Dieu va se mettre en place dans les prochaines années, tant du côté de la gare que du centre commercial.


Gerland, vers une poursuite du développement du biodistrict

Le quartier va être l’un de ceux en mouvement dans les 5 ans à venir, avec le développement du biodistrict, mais aussi, du point de vue de l’aménagement et de l’offre de logements, de la ZAC des Girondins.


Lyon 2 : le Grand Hôtel Dieu, l’un des projets phare de l’arrondissement

Confluence n’est pas le seul secteur amené à évoluer dans les années à venir dans le deuxième arrondissement. Le projet du Grand Hôtel Dieu sera également être un secteur en mutation.


Lyon 2: vers un transit facilité entre les places Carnot et des Archives

null
Le plan pluriannuel d’investissement de la ville de Lyon prévoit une poursuite des deux ZAC de la Confluence, mais également une amélioration du transit entre la place Carnot et la Place des archives.


La ville de Lyon veut maintenir ses investissements

Gérard Collomb, a présenté lundi le plan pluriannuel d’investissement de la ville de Lyon, le fameux PPI. Pour maintenir les investissements de la ville, un plan « marges de manœuvres » est mis en place.
»
Le PPI de la ville de Lyon, « un dur retour à la réalité » pour Havard
» Vers un transit facilité entre les places Carnot et des Archives
» La Part-Dieu, « l’un des projets significatifs » du mandat
» Gerland, vers une poursuite du développement du biodistrict
» Lyon 2 : le Grand Hôtel Dieu, l’un des projets phare de l’arrondissement