Lyon : Havard propose un « chèque logement » pour aider les primo-accédants

Le candidat de droite à la mairie de Lyon souhaite instaurer un chèque logement pour aider les primo-accédants lyonnais à acheter leur bien immobilier.

Michel Havard, au cours de sa réunion de campagne municipale hier, a annoncé vouloir créer un « chèque Premier Logement ». Un dispositif dont l’objectif serait d’aider les ménages modestes à devenir propriétaire de leur logement. « Ce chèque Premier Logement sera un véritable soutien à l'accession à la propriété, en complément des aides nationales. Dès le lendemain de mon élection, j'irais négocier avec les banques des taux préférentiels et la ville, dans une démarche partenariale avec ces banques, s'engagera à leurs côtés afin d'alléger, pendant les dix premières années, les mensualités de remboursement du prêt immobilier qui sera contracté pour acheter ce premier logement ». Une sorte de PTZ+ à la lyonnaise donc…

« Bien entendu, ce soutien aux primo accédants, bien souvent des jeunes ménages, sera conditionné à un plafond de ressources annuelles. Et comme vous connaissez mon engagement en faveur de l'environnement, ces logements, neufs ou anciens, devront répondre à des critères de performance énergétique et environnementale » a expliqué Michel Havard.

» Pour Havard, Collomb n’a pas fait de Lyon Confluence un pôle attractif
» Michel Havard veut un métro entre Saint Paul et Part-Dieu






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il ne faut rien faire et laisser le marché se réguler seul, les prix baisseront ce qu’il faudra.

Signaler un abus

quel idiot ce type. va falloir augmenter les impots pour financer ce « cheque », et en plus ca va favoriser la hausse des prix. Bref c’est du perdant-perdant !

Signaler un abus

Effectivement il faut laisser le marché se réguler tout seul.
Ce sont toutes les aides diverses et variées, les réductions sur les impôts, qui ont contribué aussi en grande partie à l’augmentation des prix.
Il serait temps d’apprendre de ses erreurs et de laisser le temps au temps

Signaler un abus

Je sais pas vous mais pour moi ce genre d’article m’inspire qu’il commence à y avoir une pénurie d’acheteurs à Lyon, il est donc urgent d’attendre pour acheter afin que les prix baissent.

Signaler un abus

un chèque primo accédant, sorte de ptz à la Lyonnaise n’est pas une bonne mesure, du social, pour les jeunes il en existe déjà, et il n’est pas necessaire de créer de nouvelles mesures ciblées sur une classe d’âge, beaucoup de personnes seules sont réduites à louer car les banques ne prêtent plus aux personnesseules de plus de 50 ans leurs prêts ne sont plus garantis en cas de perte d’emploi, et ces gens n’ont bien souvent pas de caution possible. Toute mesure fonction des revenus du bénéficiaire incitera celui ci à calculer pour être bénéficiaire, et gare aux effets de seuil. La seule vraie mesure qui était efficace pour encourager et permettre l’accession était la déduction fiscale des intérêts sur 10 ans(en ce temps là ils étaient à des taux pourtant elevés)mais les mesures actuelles sans cesse dénoncées au fil des budgets n’encouragent pas l’acccession, les contraintes de mises aux normes génèrent une hausse des prix des biens, et une insécurité budgetaire pour l’accédant qui hésite à s’engager sur 25 ans n’étant pas à l’abri de divorces séparations mutations; laisser le marché se réguler est la meilleure chose, beaucoup de biens sont surévalués.

Signaler un abus

Et il décide seul ou ce qu’il propose est soumis à un vote?

Signaler un abus

Donc, l’évènement économique le plus important de cette décennie a été l’explosion de la bulle immobilière aux Etats-Unis et le candidat à la mairie de Lyon propose d’appliquer chez nous EXACTEMENT ce qui a provoqué cette bulle chez eux ?
http://www.youtube.com/watch?v=qD78WXtOuIc
Je pense que cela situe le niveau de la politique en France, la démagogie à son paroxysme associé à une déconnexion complète de la réalité. Je veux dire, faire ce genre de proposition prouve qu’on ne s’est pas du tout renseigné sur la crise économique que l’on traverse. Comment peut-on prétendre à la moindre responsabilité dans ces conditions ?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Avec le Smic, un pouvoir d’achat immobilier de 21 m² à Lyon et de 97 m² à Saint-Étienne


Le réseau de courtiers en crédit immobilier Vousfinancer a calculé les possibilités d’achat avec le salaire minimum dans 20 villes de France.


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


Crédit immobilier : le HCSF lâche du lest

Le Haut Conseil de stabilité financière a décidé d’assouplir une partie des recommandations qu’il avait émises il y a un an.


Front uni des acteurs de l’immobilier avant la réunion du HCSF

En amont de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière, les principales fédération ont écrit une lette ouverte aux cabinets de Bruno Le Maire et d’Emmanuelle Wargon, de la DGT, de l’ACPR et du HCSF.


Chute de la part des primo-accédants, selon Cafpi

Le courtier en crédit immobilier a fait part des dernières tendances sur l’évolution de sa clientèle.


Assurance emprunteur : la résiliation infra-annuelle attendra


Le Conseil constitutionnel a retoqué ce qui avait été voté fin octobre.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


Taux de crédit immobilier : pas de changement en Auvergne-Rhône-Alpes

C’est ce qu’a indiqué Emprunt Direct dans son dernier baromètre régional.


Crédit immobilier : pas d’évolution des taux en Auvergne-Rhône-Alpes


C’est ce que constate l’intermédiaire en crédit immobilier Emprunt Direct.


Assurance emprunteur : pas de révolution en matière de résiliation

La résiliation à tout moment de l’assurance emprunteur, qui avait été votée par les députés, n’a finalement pas été retenue par la commission mixte paritaire.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a créé la Banque de la Transition Énergétique

Cette nouvelle banque est intégralement dédiée à la collecte d’épargne verte et au financement d’initiatives en faveur de la transition énergétique dans la région.


Pas d’inflexion de position pour le HCSF

Sur le front du marché immobilier résidentiel, le Haut conseil a uniquement rappelé sa recommandation de décembre relative aux évolutions en matière d’octroi de crédit.