Lyon : Havard propose un « chèque logement » pour aider les primo-accédants

Le candidat de droite à la mairie de Lyon souhaite instaurer un chèque logement pour aider les primo-accédants lyonnais à acheter leur bien immobilier.

Michel Havard, au cours de sa réunion de campagne municipale hier, a annoncé vouloir créer un « chèque Premier Logement ». Un dispositif dont l’objectif serait d’aider les ménages modestes à devenir propriétaire de leur logement. « Ce chèque Premier Logement sera un véritable soutien à l'accession à la propriété, en complément des aides nationales. Dès le lendemain de mon élection, j'irais négocier avec les banques des taux préférentiels et la ville, dans une démarche partenariale avec ces banques, s'engagera à leurs côtés afin d'alléger, pendant les dix premières années, les mensualités de remboursement du prêt immobilier qui sera contracté pour acheter ce premier logement ». Une sorte de PTZ+ à la lyonnaise donc…

« Bien entendu, ce soutien aux primo accédants, bien souvent des jeunes ménages, sera conditionné à un plafond de ressources annuelles. Et comme vous connaissez mon engagement en faveur de l'environnement, ces logements, neufs ou anciens, devront répondre à des critères de performance énergétique et environnementale » a expliqué Michel Havard.

» Pour Havard, Collomb n’a pas fait de Lyon Confluence un pôle attractif
» Michel Havard veut un métro entre Saint Paul et Part-Dieu






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il ne faut rien faire et laisser le marché se réguler seul, les prix baisseront ce qu’il faudra.

Signaler un abus

quel idiot ce type. va falloir augmenter les impots pour financer ce « cheque », et en plus ca va favoriser la hausse des prix. Bref c’est du perdant-perdant !

Signaler un abus

Effectivement il faut laisser le marché se réguler tout seul.
Ce sont toutes les aides diverses et variées, les réductions sur les impôts, qui ont contribué aussi en grande partie à l’augmentation des prix.
Il serait temps d’apprendre de ses erreurs et de laisser le temps au temps

Signaler un abus

Je sais pas vous mais pour moi ce genre d’article m’inspire qu’il commence à y avoir une pénurie d’acheteurs à Lyon, il est donc urgent d’attendre pour acheter afin que les prix baissent.

Signaler un abus

un chèque primo accédant, sorte de ptz à la Lyonnaise n’est pas une bonne mesure, du social, pour les jeunes il en existe déjà, et il n’est pas necessaire de créer de nouvelles mesures ciblées sur une classe d’âge, beaucoup de personnes seules sont réduites à louer car les banques ne prêtent plus aux personnesseules de plus de 50 ans leurs prêts ne sont plus garantis en cas de perte d’emploi, et ces gens n’ont bien souvent pas de caution possible. Toute mesure fonction des revenus du bénéficiaire incitera celui ci à calculer pour être bénéficiaire, et gare aux effets de seuil. La seule vraie mesure qui était efficace pour encourager et permettre l’accession était la déduction fiscale des intérêts sur 10 ans(en ce temps là ils étaient à des taux pourtant elevés)mais les mesures actuelles sans cesse dénoncées au fil des budgets n’encouragent pas l’acccession, les contraintes de mises aux normes génèrent une hausse des prix des biens, et une insécurité budgetaire pour l’accédant qui hésite à s’engager sur 25 ans n’étant pas à l’abri de divorces séparations mutations; laisser le marché se réguler est la meilleure chose, beaucoup de biens sont surévalués.

Signaler un abus

Et il décide seul ou ce qu’il propose est soumis à un vote?

Signaler un abus

Donc, l’évènement économique le plus important de cette décennie a été l’explosion de la bulle immobilière aux Etats-Unis et le candidat à la mairie de Lyon propose d’appliquer chez nous EXACTEMENT ce qui a provoqué cette bulle chez eux ?
http://www.youtube.com/watch?v=qD78WXtOuIc
Je pense que cela situe le niveau de la politique en France, la démagogie à son paroxysme associé à une déconnexion complète de la réalité. Je veux dire, faire ce genre de proposition prouve qu’on ne s’est pas du tout renseigné sur la crise économique que l’on traverse. Comment peut-on prétendre à la moindre responsabilité dans ces conditions ?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques

Face à cet allongement des délais, l’intermédiaire prône l’anticipation.


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques


Des taux stables, mais une production de crédit en net repli

La Banque de France a fait état ce matin de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Plusieurs courtiers, comme Vousfinancer et Emprunt Direct, ont en outre récemment communiqué sur les grandes tendances du marché.


Surendettement : baisse du nombre de nouvelles situations dans le Rhône

Le secrétaire général adjoint de la préfecture du Rhône et le directeur régional de la Banque de France ont visité ce mardi un «Point conseil budget» situé dans le 7ème arrondissement de Lyon.


La production de crédit immobilier de la Banque Populaire AURA a crû en 2020

L’institution financière régionale a présenté ce lundi ses résultats trimestriels. La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a tenu le choc en 2020, et a été très active sur le front des PGE.


Autorégulation du courtage : les entités de la CNCEF saluent le texte

La CNCEF Assurance et la CNCEF Crédit saluent l’adoption définitive de la loi.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


« On est dans un contexte d’augmentation du prix du risque »

Nicolas Bouzou est le directeur du cabinet d’études économiques et de conseil Asterès. Nous l’avons récemment interrogé sur le mouvement de hausse des taux obligataires en Europe et aux Etats-Unis.


«Des phases d’ajustement par paliers»

Ronan Blanc est gérant de portefeuille obligataire chez La Financière Arbevel. Nous évoquons avec lui les récents mouvements sur les marchés de taux.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


L’évolution des marchés de taux, un« nuage noir » à surveiller

nullEmprunt Direct a fait état de son baromètre mensuel sur Auvergne-Rhône-Alpes. S’il observe une stabilisation des taux de crédit immobilier, les contraintes prudentielles et l’évolution des marchés de taux sont, pour lui, deux éléments à scruter.


Hausse de la production de crédit à l’habitat en 2020

null
La Banque de France a fait état de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Celle portant sur le mois de décembre dresse un bilan plutôt positif de l’année écoulée, pourtant marquée par deux périodes de confinement.


Aide au logement : Foncia et Action Logement s’engagent

Les deux entités s’unissent pour faciliter l’accès et le maintien dans le logement des salariés du secteur privé, grâce aux aides et aux services proposés par Action Logement.