Plusieurs quartiers sur Lyon 5ème

Jean-Christophe Chabret est le directeur de l’agence immobilière Laforêt située dans le 5ème arrondissement de Lyon. Il nous détaille les particularités des différents quartiers.

Sur le marché immobilier de Lyon 5ème, il existe plusieurs quartiers… Pouvez-vous nous décrire ces différents sous marchés immobiliers ?

Il y a tout d’abord le quartier du Point du jour, où l’on trouve un large panel de prix, qui peuvent aller de 2500 à 3500 euros. Le spectre est assez large. C’est un quartier où il y a des écoles qui sont assez cotées, et beaucoup de familles aiment s’installer ici, tout comme des personnes âgées qui reviennent en centre-ville et qui trouve un environnement aéré, des commerce une vie de quartier. Le quartier de Saint-Just autour du funiculaire s’est beaucoup développé, avec beaucoup d’immeubles anciens avec cachet. Par ailleurs, le quartier de Menival, plus proche de Tassin-la-Demi-Lune, est un quartier où l’on trouve pas mal de premiers prix, autour de 2200 euros du mètre carré, les immeubles datant le plus souvent des années 60, sans ascenseur. De ce fait, beaucoup de primo-accédants y réalisent leur premier achat. Le secteur de Champvert à la limite du 9ème arrondissement est assez intéressant en termes d’accès aux routes et lignes de transports en commun. Les immeubles étant des années 70, nous sommes sur ce quartier, sur des prix de 2500 euros le m2. Le quartier du Vieux Lyon est également un autre micro-marché.

C’est un marché qui doit être difficile du fait de la rareté de l’offre et du caractère atypique des biens dans le Vieux Lyon ?

Oui. On y trouve des biens atypiques et une demande particulière. Les prix, notamment, sont un peu plus élevés. Il y a toujours une demande assez forte émanant de couples assez jeunes, avec des enfants en bas âge. Ce sont souvent des gens du quartier qui achètent dans le quartier. Toutefois, il existe un certain nombre de travaux, de problèmes d’escaliers et de contraintes sur ce type de biens. C’est un quartier où l’on trouve également beaucoup de biens proposés en locatif. Les prix proposés vont de 3000 à 3500 euros suivant la surface.

Quelle est la place de la promotion neuve dans l’arrondissement ?

Pendant longtemps, il n’y a pas eu de programmes neufs dans l’arrondissement. C’est en train de changer. L’arrivée de nouveaux programmes permet de diversifier à terme l’offre, et de mettre une mire en termes de prix. Ces derniers s’établissent pour les programmes neufs entre 4000 et 4500 euros, suivant les programmes.

L’aspect énergétique et les charges doivent être à observer de près, du fait de la présence de nombreux immeubles datant des années 70.

Dans le 5ème arrondissement, on trouve beaucoup d’appartements de ces années là. Cet aspect est donc important. Le quartier s’est construit à cette période où le foncier s’est libéré. Les immeubles ont pris la place de grandes bâtisses qui servaient de résidences secondaires.

Saint Just et Fourvière sont également des quartiers atypiques…

A Saint-Just, l’offre est assez limitée, même si tout autour du funiculaire, on trouve beaucoup d’appartements anciens. Fourvière est un peu le complément de Saint Just. L’offre y est très restreinte, avec la présence de nombreux bâtiments ecclésiastiques. On se trouve, sur ce secteur là, à des niveaux de prix à mi-chemin entre le Vieux Lyon et le Point-du-Jour.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les prix des logements anciens accélèrent en France et à Lyon

null
Les indices Notaires-INSEE ont été publiés ce vendredi par l’institut national de la statistique.


Nette hausse des prix des appartements à Lyon

nullLa Chambre des notaires du Rhône a fait part jeudi des grands chiffres de l’année 2020 en matière de prix de l’immobilier dans le département et la Métropole de Lyon. Bien des arrondissements et quartiers de Lyon, ainsi des communes de la Métropole ont connu des hausses à deux chiffres.


Les prix de l’immobilier en nette hausse à Lyon malgré la baisse des volumes

La Chambre des notaires du Rhône présentait jeudi les grands chiffres de l’année 2020 en matière d’immobilier dans le département et la Métropole de Lyon. Avec la crise sanitaire, l’année a été marquée sur le front de la transaction par une accélération de la digitalisation.
» Les prix des maisons s’envolent autour de Lyon
» Nette hausse des prix des appartements à Lyon


Les prix des maisons s’envolent autour de Lyon

La Chambre des notaires du Rhône a présenté les chiffres 2020 en matière d’évolution des prix des appartements et des maisons dans le département et la Métropole de Lyon.


Hausse des prix de l’immobilier dans les départements de Rhône-Alpes

Les notaires de Rhône-Alpes ont fait état de leur note de conjoncture trimestrielle.


Immobilier: des prix en hausse à Lyon dans 8 arrondissements sur 9

Le dernier baromètre LPI-Seloger a fait part d’une accélération de la hausse des prix dans l’ancien.


A Lyon, des hausses de prix de 11,3% en 2020, selon LPI-Seloger

Selon le baromètre, le m² dans la capitale des Gaules atteint 5.707€ le m² en moyenne dans l’immobilier ancien, et flirte avec les 7.000€ le m² dans certains arrondissements.


Petite baisse des prix à Lyon, selon Meilleurs Agents

nullMeilleurs Agents a fait part de son baromètre national mensuel.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des appartements montent de 7,1% sur un an

C’est ce que montrent les indices INSEE-Notaires des prix des logements anciens publiés ce jeudi


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.