Lyon capte un tiers de la demande locative en Rhône-Alpes

Le site de location entre particuliers Locservice a réalisé une étude sur la demande locative à Lyon.

Le site Locservice a publié, il y a quelques jours, une étude sur la demande locative à Lyon et dans le Rhône. Il en ressort plusieurs conclusions, parfois inattendues, parfois sans surprise. Selon l’Observatoire publié par le site internet, 50% de la demande locative sur Lyon est le fait d’habitants du département du Rhône. Et quand, ce n’est pas du Rhône, la demande émane de la Région. Les 2/3 des demandes émanent ainsi de la région Rhône Alpes.

Lyon est ciblé en priorité par les demandeurs locataires : 2/3 des locataires recherchant une location dans le Rhône cherchent en priorité à venir à Lyon. Au niveau régional, l’intérêt pour Lyon se vérifie également avec un tiers de la demande ciblée sur cette ville, les locataires disposant d’un budget moyen de 644 euros par mois.

Des budgets variables selon la taille du logement

L’Observatoire a établi des budgets selon la taille du logement. Pour un studio, le budget s’établit à 480 €, à 620 € pour un T2, et à 1.000 € pour les grands appartements. Dans le cas d’une maison, un type de bien assez rare sur Lyon intra-muros, le budget pour un loyer s’établit à 1.100 €. Les budgets sont également variables suivant la profession du candidat locataire, avec un budget de 580 € pour un étudiant à près de 800 € pour un cadre en passant par 680 € pour un fonctionnaire.

Si le budget est variable suivant les professions de manière absolue, il l’est également de manière relative. Un salarié ou un intérimaire dépense ainsi 33 % de son budget mensuel, un cadre 24 % et un dirigeant 20 %. «Cette étude semble démontrer que même si les loyers sont plus élevés à Lyon que dans la région, les salaires lyonnais atténuent le taux d’effort consacré au logement » note Locservice.

Les appartements et le 5ème recherchés

Autre observation étonnante publié par le site : alors que l’on pourrait s’attendre à ce que le 6ème ou le deuxième arrondissement soient les plus prisés par les locataires, c’est le cinquième arrondissement qui serait le plus coté. « Un locataire est prêt à dépenser 790 € par mois contre seulement 597 € pour le 9ème arrondissement, ce qui reflète l’état du parc locatif dans ces arrondissements » note Locservice, qui a basé son étude sur les résultats de l’étude menée sur 2 386 demandes de locations clairement identifiées sur Lyon.

Les appartements sont les plus demandés, par 68 %, les locataires. Ce sont les T2 qui sont les plus demandées, avec 1/3 des attentes des futurs locataires, devant les studios et petites surfaces, avec 30% des demandes. « Soit 7 points de plus que la moyenne de la province » note Locservice, qui attribue ce fait au « grand nombre d’étudiants dans la ville ». Seules 2 % des demandes de location concernent des maisons.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’Unis se veut médiateur entre commerçants et bailleurs

null
L’Union veut soutenir les indépendants dans leurs difficultés. Les professionnels veulent réaliser une médiation au cas par cas avec leurs clients propriétaires bailleurs.


Un marché locatif tendu à Lyon, anticipations sur l’encadrement

En deux ans, les loyers des nouveaux baux ont nettement augmenté sur Lyon et la Métropole. L’anticipation de l’encadrement des loyers par les propriétaires pousserait notamment ceux-ci à la hausse.


Encadrement des loyers : la candidature de Lyon et Villeurbanne est actée

Le ministère en charge du logement a communiqué ce mardi sur 8 intercommunalités et métropoles ayant manifesté leur volonté de rejoindre l’expérimentation d’encadrement des loyers.


48% des propriétaires veulent se couvrir contre les impayés de loyer

C’est le résultat d’une étude de Seloger, qui montre que cette proportion est encore plus importante en région parisienne.


Première réunion pour l’observatoire des impayés de loyers et de charges

Celui-ci s’est réuni pour la première fois ce lundi.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


Des mesures pour prévenir le risque de loyer impayé

Le ministère en charge du logement a dévoilé vendredi des mesures visant à prévenir le risque de loyers impayés en cette période de crise sanitaire.


Aide au logement prolongée pour les saisonniers agricoles


C’est ce qu’ont indiqué dans un communiqué commun le ministère de l’Agriculture et Action Logement.


Orpi s’insurge contre la perspective d’un encadrement des loyers


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.