Lyon capte un tiers de la demande locative en Rhône-Alpes

Le site de location entre particuliers Locservice a réalisé une étude sur la demande locative à Lyon.

Le site Locservice a publié, il y a quelques jours, une étude sur la demande locative à Lyon et dans le Rhône. Il en ressort plusieurs conclusions, parfois inattendues, parfois sans surprise. Selon l’Observatoire publié par le site internet, 50% de la demande locative sur Lyon est le fait d’habitants du département du Rhône. Et quand, ce n’est pas du Rhône, la demande émane de la Région. Les 2/3 des demandes émanent ainsi de la région Rhône Alpes.

Lyon est ciblé en priorité par les demandeurs locataires : 2/3 des locataires recherchant une location dans le Rhône cherchent en priorité à venir à Lyon. Au niveau régional, l’intérêt pour Lyon se vérifie également avec un tiers de la demande ciblée sur cette ville, les locataires disposant d’un budget moyen de 644 euros par mois.

Des budgets variables selon la taille du logement

L’Observatoire a établi des budgets selon la taille du logement. Pour un studio, le budget s’établit à 480 €, à 620 € pour un T2, et à 1.000 € pour les grands appartements. Dans le cas d’une maison, un type de bien assez rare sur Lyon intra-muros, le budget pour un loyer s’établit à 1.100 €. Les budgets sont également variables suivant la profession du candidat locataire, avec un budget de 580 € pour un étudiant à près de 800 € pour un cadre en passant par 680 € pour un fonctionnaire.

Si le budget est variable suivant les professions de manière absolue, il l’est également de manière relative. Un salarié ou un intérimaire dépense ainsi 33 % de son budget mensuel, un cadre 24 % et un dirigeant 20 %. «Cette étude semble démontrer que même si les loyers sont plus élevés à Lyon que dans la région, les salaires lyonnais atténuent le taux d’effort consacré au logement » note Locservice.

Les appartements et le 5ème recherchés

Autre observation étonnante publié par le site : alors que l’on pourrait s’attendre à ce que le 6ème ou le deuxième arrondissement soient les plus prisés par les locataires, c’est le cinquième arrondissement qui serait le plus coté. « Un locataire est prêt à dépenser 790 € par mois contre seulement 597 € pour le 9ème arrondissement, ce qui reflète l’état du parc locatif dans ces arrondissements » note Locservice, qui a basé son étude sur les résultats de l’étude menée sur 2 386 demandes de locations clairement identifiées sur Lyon.

Les appartements sont les plus demandés, par 68 %, les locataires. Ce sont les T2 qui sont les plus demandées, avec 1/3 des attentes des futurs locataires, devant les studios et petites surfaces, avec 30% des demandes. « Soit 7 points de plus que la moyenne de la province » note Locservice, qui attribue ce fait au « grand nombre d’étudiants dans la ville ». Seules 2 % des demandes de location concernent des maisons.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La contemporanéité des APL, une réforme bénéfique pour les caisses de l’État

nullLa réforme des allocations personnalisées au logement, désormais calculées sur les revenus des 12 derniers mois avec une révision trimestrielle, ont permis à l’État d’économiser 1,1 milliard d’euros.


Pas d’augmentation des impayés de loyer

C’est ce que rapporte l’observatoire des impayés de loyer`. S’ils n’augmentent pas, la vigilance et la prévention restent nécessaires, selon le ministère.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.


Hausse mesurée des loyers selon Clameur

nullLors de la présentation de son nouvel outil à Lyon, l’observatoire a fait part de ses derniers chiffres d’évolution de loyers.


Clameur a présenté à Lyon son nouvel outil

L’observatoire des loyers a présenté au siège de l’UNIS Lyon-Rhône son nouvel outil, qui se veut au bénéfice des contributeurs.


La Métropole de Lyon met en place une aide exceptionnelle aux dépenses de logement

Il s’agit là d’une évolution du fonds d’urgence pour les impayés de loyers et de charges de copropriété vers une aide totalisant un million d’euros pour l’année 2021.


Les loyers pourront être réévalués de 0,09%

L’INSEE a fait état de ses indices de prix à la consommation jeudi, et de son indice de référence des loyers, qui régit l’évolution des loyers.
» L’indice de référence des loyers


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


Relèvement des objectifs pour l’aide « logement jeune actif »

Lancée le 18 février dernier par Action Logement, celle-ci sera finalement versée a 50.000 bénéficiaires.


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui la mise en place de l’encadrement des loyers.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.