Grand Lyon : des aides plus larges pour les travaux

Le Grand Lyon a voté hier deux délibérations, l’une concernant le volet habitat du plan climat, et l’autre qui concerne les changements en termes des contributions de l’ANAH aux travaux dans les logements.

Deux délibérations étaient présentées hier, au conseil communautaire du Grand Lyon, sur le volet habitat du plan climat et sur les changements en termes d’aides à la pierre. l’occasion pour Olivier Brachet, vice président du Grand Lyon en charge de l’habitat, de redonner les grands chiffres en matière de logement social sur le territoire de la communauté urbaine. Il a ainsi rappelé que 2012 avait été « une très bonne année » avec un résultat à 4779 logements sociaux. « Il faut comprendre 4332 logements sociaux et 447 en reconstitution des logements de l’ANRU » a-t-il noté. « Nous sommes ainsi au-dessus de 8000 logements dans la production en 2012 » s’est-il félicité en séance, soit un niveau largement au-dessus des objectifs du Grand Lyon.

Le conseil régional de l’Habitat a dégagé 45 millions d’euros d’aides à la pierre en 2013 pour le Grand Lyon, à parité entre l’Etat (22.5 millions dont 3.2 millions issus de la ponction Action logement) et le Grand Lyon (22.5 millions).

Changements des critères de l’ANAH

Olivier Brachet a par la suite rappelé que, sur le parc existant, le Grand Lyon disposait de deux moyens d’interventions pour aider les propriétaires, à savoir inciter les bailleurs au conventionnement mais aussi aider les propriétaires à réaliser des travaux. Dans le privé, le contexte a changé très récemment avec le changement des critères d’obtention sur les opérations de l’ANAH, a expliqué le vice-président du Grand Lyon.

Or pour Olivier Brachet, le ciblage s’effectuait jusqu’ici sur des propriétaires occupants très modestes, sur des opérations de rénovations très élevés. Soit un public très restreint, qui s’est traduit en termes de rénovation : les logements aidés pour travaux sont ainsi passé de 850 à 560 entre 2011 et 2012. Au final, le montant des crédits accordés par l’ANAH et distribué pour le Grand Lyon, s'établissaient à 8.33 millions d’euros.

Plan Climat

Or depuis le 1er mars, les conditions se sont desserrées tant pour les bailleurs que pour les propriétaires occupants. Le public potentiel visé par les aides de l’ANAH est ainsi plus large, passant de 3 à 7 millions de personnes en France, via un élargissement des critères. Pour Olivier Brachet, ceci va ainsi inciter les copropriétés à enclencher les travaux. Les aides aux travaux sont plus intéressantes et vont ainsi de 40%à 100%.

Des moyens financiers sont ciblés sur une population plus nombreuse avec des avantages plus importants. Pour les bailleurs, l’objectif visé en termes d’économies d’énergies doivent être de 35%. Il s’agit selon lui d’un « cercle vertueux avec le plan climat », dont l’objectif est de rénover 160.000 logements en 10 ans, dont 40.000 logements sociaux. Au final, le Grand Lyon vise ainsi 905 logements aidés dans le parc privé en 2013.

Dans le plan climat, le Grand Lyon va en outre fixer un objectif de niveau supérieur à celui inscrit dans les conventions entre l’Etat et les opérateurs sociaux, celles-ci préconisant le niveau C. Le Grand Lyon s’est associé à l’association ABC HLM qui regroupe les acteurs sociaux du Grand Lyon. Le surcout occasionné par ces travaux, lesquels étaient déjà inscrits dans les conventions, sera subventionné à 50% par la communauté urbaine, plafonné à 5000 euros par logement. La contribution du Grand Lyon sera ainsi de 10 millions d’euros.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


L’OPCO de la construction en suspens

La décision du tribunal administratif de Paris du 29 juin a annulé l’arrêté d’agrément de Constructys, l’opérateur de compétences de la construction. La FFB réaffirme être en faveur d’un OPCO.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


MaPrimeRénov’ devient accessible aux bailleurs


Ceci va permettre aux propriétaires bailleurs de déposer leur demande d’aides pour tous les travaux éligibles réalisés depuis le 1er octobre 2020.


Le nouveau DPE entre en vigueur

C’est ce jeudi 1er juillet qu’est entré en vigueur le nouveau diagnostic de performance énergétique.


Karine Druguet, nouvelle présidente des « Groupes femmes » de la FFB AURA

Ces groupes visent à intégrer les femmes dans l’organisation professionnelle, et favoriser la féminisation des métiers et de la profession.


Qualification chantier par chantier : premier bilan positif

Cette expérimentation a été initiée il y a quelques mois par la CAPEB, qui a fait part de retours satisfaisants.


L’ANAH adopte un budget rectificatif pour faire face au succès de Maprimerenov

L’agence nationale de l’habitat a adapté son budget afin d’être au rendez-vous des besoins des territoires, dont Saint-Étienne, mais aussi pour faire face au succès de Maprimerenov, qui a vu ses objectifs nettement relevés.


La FFB et la ministre chargée du logement satisfaites du succès de Maprimerénov’

nullEmmanuelle Wargon a, lors du congrès national de la FFB, évoqué les derniers chiffres très positifs du dispositif, et les ambitions du gouvernement en matière de rénovation. Elle a également appelé qu’un nouvel accompagnement allait arriver en 2022.


Elections régionales en Auvergne-Rhone-Alpes : la CAPEB interpelle les candidats

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes rencontre les candidats têtes de liste pour évoquer les priorités du secteur.


La suppression du GNR pour le BTP repoussée au 1er janvier 2023

null
Cette suppression était initialement prévue au 1er juillet 2021. Cette mesure avait été sévèrement critiquée par la CAPEB et la FNTP, qui se sont félicitées de cette décision.


L’UNIS veut accélérer sur la rénovation énergétique


L’Union nationale des syndicats de l’immobilier organisait ce mardi une conférence de presse à Lyon avec sa présidente, Danielle Dubrac pour sensibiliser ses adhérents à la question de la rénovation des logements, mais aussi alerter sur les risques pesant sur l’offre locative.


Activité soutenue au 1er trimestre pour l’artisanat du bâtiment

La CAPEB, confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment, a fait un premier bilan portant sur les trois premiers mois de l’année au niveau national. En Auvergne-Rhône-Alpes, la croissance est également présente, mais la prudence reste de mise.


Un exécutif renouvelé pour la CAPEB

Un nouveau bureau a été élu le 6 mai autour du président de la confédération des petites entreprises du bâtiment. Six artisans d’Auvergne-Rhône-Alpes sont par ailleurs présents au conseil d’administration.


Caluire-et-Cuire : Lyon Métropole Habitat réhabilite 180 logements

nullCette opération porte sur les logements de la résidence La Rivette, située Montée des Forts.