Les loyers en hausse de 0.5% sur un an en France

Les prix des loyers progressent moins vite que l’indice général des prix sur un an, selon l’institut Clameur.

Le marché locatif privé reste atone en ce début d’année. Selon l’institut Clameur, qui dévoilait ce matin ses chiffres au titre des 5 premiers mois de l’année, les loyers de  marché ont augmenté de  0.5%, en rythme annuel, un rythme inférieur à celui de la progression des prix à la consommation  (+1%) enregistrée dans le même temps par l’INSEE. D’un an sur l’autre, le rythme de progression des prix s’est encore ralentie : en 2012, les loyers de marché augmentaient à la même époque de 1% , pour des prix à la  consommation en hausse de  2.2 % .

« Dans 30% des villes de plus de 146.000 habitants que Clameur observe depuis 2000, les loyers de marché baissent depuis le début de l’année 2013. Et dans 45.0 % de ces villes, les loyers progressent moins vite que l’inflation » note Clameur.

Des situations disparates géographiquement

L’explication à cette décélération est une fois de plus la baisse de la mobilité résidentielle : elle se maintient à un bas niveau, à 26.3%. Un facteur qui tend à raréfier l’offre, selon Clameur: « cela signifie que depuis 2011, l’offre locative privée nouvelle (présentée chaque année sur le marché) s’est contractée de près de 90.000 unités, alors que la construction locative privée a particulièrement diminué depuis deux ans.  Elle est donc maintenant comparable à celle qui avait été constatée en 2009, lors de la grande dépression. Ce sont ainsi les effets de la reprise du marché constatée en 2010 puis en 2011 qui sont effacés ».

Cette baisse de la mobilité est notamment constatée en Bourgogne, en Franche-Comté, dans le Limousin et en Midi Pyrénées, où elle s’avère être de l’ordre de 8%. La mobilité tend également à diminuer nettement en Rhône-Alpes (de l’ordre de 3.5%). Une disparité entre régions que l’on retrouve aussi entre régions de France sur les loyers. Avec une progression des loyers de 1.6% et un loyer moyen de 11.4 euros, Rhône-Alpes est ainsi une des régions où l’évolution est la plus positive, derrière Pays de la Loire (+3.4%), Champagne Ardenne (+2.5%) et l’Alsace (+1.8%).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour

au moins une des lois (sur l’encadrement des loyers) du nouveau gouvernement qui a fait son travail…
A quand la promesse des 500 000 logements par an maintenant?

Laurie

Signaler un abus

Pourquoi faire 500 000 logements, il y a 2 500 000 logements vacants en France et rassurez vous depuis la crise ça divorce moins et ça déménage moins, il y a toujours un pole emploi près de chez soi.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La contemporanéité des APL, une réforme bénéfique pour les caisses de l’État

nullLa réforme des allocations personnalisées au logement, désormais calculées sur les revenus des 12 derniers mois avec une révision trimestrielle, ont permis à l’État d’économiser 1,1 milliard d’euros.


Pas d’augmentation des impayés de loyer

C’est ce que rapporte l’observatoire des impayés de loyer`. S’ils n’augmentent pas, la vigilance et la prévention restent nécessaires, selon le ministère.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.


Hausse mesurée des loyers selon Clameur

nullLors de la présentation de son nouvel outil à Lyon, l’observatoire a fait part de ses derniers chiffres d’évolution de loyers.


Clameur a présenté à Lyon son nouvel outil

L’observatoire des loyers a présenté au siège de l’UNIS Lyon-Rhône son nouvel outil, qui se veut au bénéfice des contributeurs.


La Métropole de Lyon met en place une aide exceptionnelle aux dépenses de logement

Il s’agit là d’une évolution du fonds d’urgence pour les impayés de loyers et de charges de copropriété vers une aide totalisant un million d’euros pour l’année 2021.


Les loyers pourront être réévalués de 0,09%

L’INSEE a fait état de ses indices de prix à la consommation jeudi, et de son indice de référence des loyers, qui régit l’évolution des loyers.
» L’indice de référence des loyers


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


Relèvement des objectifs pour l’aide « logement jeune actif »

Lancée le 18 février dernier par Action Logement, celle-ci sera finalement versée a 50.000 bénéficiaires.


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui la mise en place de l’encadrement des loyers.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.