La NEF lance sa plate-forme de financement participatif « Prêt de chez moi »

 

La plate-forme de financement participatif lancée par la banque coopérative la NEF permettra à des entreprises de solliciter le soutien de sociétés. Les financements iront à des secteurs variés, par exemple, les projets de construction  économes en énergie, de production d’énergies renouvelables.

 

Alors que l’Europe est en crise, comme sa monnaie, alors que l’économie vacille, la transition énergétique se cherche et la financiarisation de l’économie se poursuit, la NEF (Nouvelle Economie Fraternelle) met en place un nouvel outil financier pour développer des entreprises engagées dans la transition écologique et sociale.

"Prêt de chez- moi" est une plate forme de financement participatif, qui  met en relation des entreprises plutôt petites ou très petites qui ont besoin de crédit et des citoyens qui veulent les soutenir.

 

Un accès simple

La plate-forme donne accès aux deux types de publics, entrepreneurs et prêteurs. Les entrepreneurs doivent répondre aux critères  éthiques et sociaux de la banque : être engagés dans des actions respectant l’environnement, mais aussi l’homme, fonctionner de manière transparente, développer une dimension sociale et locale. Les projets d’entreprises candidats sont examinés par des sociétaires de la banque mais aussi par des techniciens de la NEF afin de voir si les critères sont remplis, les informations légales à jour. Les besoins du projet sont précisés, puis le financement est soumis au public.

Les prêteurs peuvent sur le site de "  Prêt de chez moi.com " prendre connaissance de tous les projets  déjà financés, en cours de financement ou candidats. Le candidat prêteur renseigne un compte personnel, le projet choisi indique à quelle hauteur il entend  apporter son concours. «  La NEF elle-même apportera toujours une part de financement, c’est sa manière à elle de s’engager et de ne pas laisser les prêteurs s’engager seuls » rappelle Frédéric Moukarim, Directeur du développement.

Les taux servis chaque année se situent actuellement entre 2 et 2,5 %.  «  Il ne  s’agit pas d’un don, ni d’une participation au capital » rappelle Frédéric Moukarim. Les épargnants sont informés que leur placement peut revêtir un certain risque, qu’ils peuvent perdre une partie de la somme prêtée, mais la NEF garantit aussi une partie du capital.

Cette année, une vingtaine de projets  seront proposés, une cinquantaine  en 201' , puis une centaine. Cyril Kretschmar, Conseiller régional de Rhône-Alpes  a lancé le chiffre d’un millier de projets en 2018 au niveau national. La Région soutient l’opération à hauteur de 60 000 euros, en lien avec l’Etat et la Chambré régionale de l’Economie solidaire.

michel.deprost@enviscope.com

www .pret-de-chez-moi.com

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bienvenue parmi les acteurs de la finance participative « Près de chez moi.com ». La décision de créer une plateforme de crowdfunding pour surmonter la crise est répond vraiment à la présente situation d’impasse que traverse le monde . Mais relativement aux désagréments que pourraient subir les épargnants dans le risque de la perte de leur somme prêtée ne pensez-vous pas que cela causerait une réticence à vouloir prêter même si la NEF couvre une partie de la perte. Sur « DevHope » le réseau social solidaire de production communautaire le public investit utile en affectant des dons à des projets d’intérêt général de leur choix en toute solidarité et responsabilité. Même les entreprises aussi contribuent par leur politique de RSE pour de causes nobles. En retour nous les proposons des services qui répondent à leurs besoins (entreprises) et des cashbacks (internautes)… en tout: visibilité, promotion, communication numérique, e-réputation…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.