Montélimar : précarité malgré de fortes croissances de la population et de la construction

Le bassin de Montélimar est situé aux portes de la Provence. Une étude réalisée par l’INSEE Rhône-Alpes indique que ce territoire, bien qu’il soit en croissance, connaît une forte précarité.

Dans le cadre des politiques territoriales développées par la région Rhône-Alpes, l’INSEE (Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques) Rhône-Alpes a effectué une étude sur le bassin de Montélimar. Ce territoire, situé aux portes de la Provence, regroupe 42 communes, et compte, en 2009, 68 800 habitants. La moitié de ces habitants résident dans la ville de Montélimar.

Depuis 1962, ce territoire connaît une croissance démographique forte, de 76% entre cette date et 2009. Cette croissance est visible en particulier dans la communauté de communes du pays de Marsanne (92%), et dans la communauté d’agglomération de Montélimar-Sésame (83%). Mais depuis 1999, cette croissance s’accélère. En effet, elle atteint 1,3% par an, contre 0,8% pour la période 1990-1999. Alain Dupré, chef de projet à l’INSEE Rhône-Alpes et co-auteur de cette étude explique que « ce dynamisme démographique provient en particulier de son fort excédent migratoire ».

Ainsi, en plus d’être proche de la Provence, ce territoire se situe dans le sillon Rhodanien, ce qui entraîne l’arrivée moyenne de 300 personnes par an venant pour la plupart de la région PACA, d’Ile-de-France, et du Nord-Est du pays.

 Une croissance de l’emploi supérieure à celle du reste de la région.

Alain Dupré explique que « ce bassin attire les indépendants, les retraités, les cadres et les professions intermédiaires, mais pas les étudiants, faute de pôles universitaires dans la zone ». Entre 1975 et 2009, le rythme de la croissance de l’emploi est constamment supérieur à celui du reste de la région. Sur cette période, le secteur de la construction a connu une croissance de 51%, et le tertiaire un accroissement de 130%. Celui-ci rassemble les trois quarts des emplois du bassin. Alain Dupré précise que « l’économie présentielle est également alimentée par le commerce et les services aux personnes ». Au total, l’emploi a augmenté de 76% dans ce bassin sur cette période.

L’industrie a augmenté ses effectifs de 15% et regroupe près de 3 700 emplois en 2009. Cela s’explique par le fait qu’elle s’appuie sur des secteurs peu sensibles à la conjoncture, comme les industries agroalimentaires et les produits de luxe. Dans le reste de Rhône-Alpes, ce même secteur a chûté de 36%. Alain Dupré indique que « les secteur les plus spécifiques de l’économie locale sont ceux des transports et de l’entreposage qui comptent 2 800 postes ». La part de ces secteurs dans l’emploi de la zone est deux fois plus importante que dans l’emploi du reste de la région.

En revanche, la part des bas revenus sur ce territoire est assez forte. Ainsi, en 2009, le revenu moyen par foyer fiscal s’élève à 21 900 euros, contre 24 100 euros dans le reste de Rhône-Alpes. En 2006, ce revenu  était de 22 300 euros dans ce bassin de Montélimar. Malgré une baisse importante depuis 1999 de trois points, et de sept point pour les jeunes, le taux de chômage reste fort et atteint 12%. Le chômage de longue durée touche 37% des demandeurs d’emplois.

 

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Oudara Outhabong, nouveau directeur national développement de Pitch Promotion

Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2021.


Alexandre Vincendet reste président de la fédération LR du Rhône

Les adhérents Les Républicains élisaient ce lundi leur nouveau président départemental et leurs représentants aux diverses instances. Ils ont réélu le président sortant, maire de Rillieux-la-Pape.


Nominations chez Capelli

Le promoteur annonce l’arrivée de Damien Borne, Marion Baur et Ivan Ugidos.


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.


La Région veut accompagner Railcoop pour recréer la ligne Montluçon-Lyon

La Région propose de céder des rames à Railcoop pour l’accompagner dans son projet visant à terme à recréer la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon en juin 2022.


QPV : Gaël Perdriau veut plus de moyens pour l’inclusion des jeunes

Le maire de Saint-Étienne demande au Premier ministre, face à l’émergence de violences urbaines, davantage de moyens pour l’inclusion des jeunes.


Vénissieux accueillera la cité internationale des arts du cirque

Ce nouveau lieu de la création circassienne unique à l’échelle nationale, européenne et internationale sera implanté dans le quartier du Grand Parilly, a indiqué la Métropole de Lyon.


L’offre TCL s’adapte au reconfinement

Le SYTRAL adapte une fois de plus son offre au regard de l’évolution de la situation sanitaire.


Covid-19 : Auvergne-Rhône-Alpes, 2e région en termes de surmortalité

Après l’Île-de-France, la région est celle où la surmortalité est la plus élevée sur un an.


Villeurbanne : extension du stationnement payant

Le conseil municipal a adopté une délibération sur l’extension du stationnement payant à l’ensemble de la rue Léon Blum et à certaines rues du Carré de Soie.


Villeurbanne sera « capitale francaise de la culture » en 2022

nullLa ministre de la culture, Roselyne Bachelot, a attribué le label « capitale francaise de la culture » à la ville pour l’année prochaine.


Ouverture de la Clermont Innovation Week

Clermont Auvergne Métropole organise de nouveau cet évènement cette année. Prévue initialement au printemps 2020, la 3e édition n’avait pas pu se tenir du fait du confinement.


Le prolongement de la ligne T2 à Confluence a été mis en service

nullLe Sytral renforce par ce biais la desserte de ce quartier du deuxième arrondissement de Lyon.


Villeurbanne : réunion publique sur la 3ème tranche du cours Emile-Zola le 30 mars

Cette réunion sur le réaménagement de la troisième tranche du cours Émile-Zola, mais aussi sur le projet Liberté-Faÿs, se tiendra en visioconférence.


Pierre Taillardat, président du directoire du fonds souverain Auvergne-Rhône-Alpes

Le dirigeant, qui possède a été recruté par Siparex, qui assure la gestion du nouveau fonds présenté lundi par le président de la collectivité, Laurent Wauquiez.